Covid-19 : Renforcer la coopération Vietnam – Royaume-Uni dans la formation

Vendredi, 25 septembre 2020 à 09:44:06
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-ministre vietnamien de l’Éducation et de la Formation Nguyen Van Phuc et l’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam Gareth Ward prennent la photo souvenir. Photo : Giaoducthoidai.

Nhân Dân en ligne - Le vice-ministre vietnamien de l’Éducation et de la Formation Nguyen Van Phuc a tenu, dans l’après-midi du 24 septembre à Hanoi, une réunion avec l’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam, pour discuter de la coopération bilatérale dans l’enseignement de l’anglais.

Lors de la réunion, Gareth Ward, ambassadeur britannique au Vietnam, a partagé que cette année était une période difficile pour l’éducation, lorsque les écoles devaient fermer pendant longtemps en raison du Covid-19, tant au Royaume-Uni qu’au Vietnam. Les universités britanniques se sont tournées vers des systèmes d’apprentissage en ligne.

Le diplomate britannique a fait savoir que cette année, le Royaume-Uni avait augmenté le nombre de bourses pour les étudiants vietnamiens exceptionnels. Le nombre de cours de MBA et d’étudiants qui suivent des certificats britanniques au Vietnam enregistre une augmentation. Il s’agit d’un bon signe en ce moment.

Le vice-ministre Nguyen Van Phuc a partagé avec l’ambassadeur britannique au Vietnam que le Vietnam prenait beaucoup d’efforts pour s’adapter à la situation du Covid-19. Lors de la première phase épidémique, le Vietnam a dû fermer des établissements scolaires. Mais dans la deuxième phase, le secteur de l’éducation vietnamien sait déjà comment y faire face. Lors de l’examen de fin d’études secondaires en 2020, le secteur de l’éducation vietnamien a fait face avec succès à l’épidémie.

Selon le responsable vietnamien, le Covid-19 a mis l’éducation du Vietnamien face à de nombreuses difficultés, mais a également apporté diverses opportunités. Les écoles, les enseignants, les élèves et les parents doivent tous utiliser la technologie pour les environnements d’enseignement et d’apprentissage en ligne. Maintenant, le Vietnam s’équipe plus d’expérience dans l’éducation en ligne, qui permet d’ouvrire plusieurs possibilités pour le développement de l’éducation, y compris la coopération internationale.

Le vice-ministre de l’Éducation et de la Formation a également souligné qu’à côté de nombreuses options d’enseignement supérieur au Vietnam, l’Université britannique au Vietnam (BUV) attirait encore plusieurs étudiants vietnamiens.

« L’année prochaine, lorsque la situation de Covid-19 s’atténuera, le Royaume-Uni pourra ouvrir des lignes aériennes internationales. Si possible, les vols du Vietnam au Royaume-Uni ne seront pas mis en quarantaine, car le Vietnam met en œuvre de manière efficace un bon contrôle de l’épidémie. Après le Covid-19, l’éducation au Vietnam attirera plus d’opportunités d’investissement du Royaume-Uni », a déclaré Nguyen Van Phuc.

À côté de l’amélioration de l’enseignement de l’anglais, le Vietnam se concentre sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Le Vietnam espère également accroître la connexion entre les deux pays pour l’enseignement supérieur. L’éducation vietnamienne considère l’anglais comme un « tremplin » académique. Dans les temps à venir, le pays asiatique souhaite d’améliorer davantage la qualité de l’enseignement entre les deux pays, les opportunités d’échange, la capacité des étudiants à postuler à des emplois, ainsi que l’application des innovations en matière de technologie éducative.

NDEL