Les entreprises japonaises veulent investir davantage dans la province de Hung Yên

Lundi, 31 août 2020 à 08:33:34
 Font Size:     |        Print
 

La séance de travail entre les deux parties. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – Le 26 août, des délégations du ministère vietnamien des Affaires étrangères et de l’ambassade japonaise au Vietnam ont eu une séance de travail avec les responsables de la province de Hung Yên.

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Lê Hoai Trung, a dit espérer que l’ambassade japonaise aidera la province de Hung Yên à entrer en relation avec des organisations et entreprises japonaises.

Actuellement, le Japon est le deuxième plus grand investisseur, le quatrième plus grand partenaire commercial et le troisième plus grand partenaire dans le tourisme du Vietnam. Les deux pays comptent 70 jumelages entre diverses communes. Chaque année, environ 10 missions de responsables provinciales japonaises viennent pour le Vietnam pour y chercher des opportunités d’investissement.

Lê Hoai Trung a vanté les atouts de la province de Hung Yên. La province se situe à côté de l’aéroport international de Nôi Bai et des ports de Hai Phong et de Cai Lân et réunit toutes les conditions nécessaires en faveur des investisseurs. Lê Hoai Trung a dit espérer que l’ambassade japonaise présentera la province de Hung Yên aux investisseurs japonais et que les deux parties renforceront leurs échanges culturels et économiques.

Le président du comité populaire de Hung Yên, Nguyên Van Phong, a fait savoir que le Japon était le premier investisseur de la province, avec 166 projets d’une valeur de 3 milliards de dollars. « Ces projets ont contribué à intensifier le partenariat stratégique entre les deux pays », a-t-il dit.

Pour sa part, l’ambassadeur japonais Yamada Takio a constaté que Hung Yên était une destination de choix pour y installer des usines. En effet, la province a attiré non seulement de grandes entreprises telles que Panasonic, Toto et Daikin, mais aussi des PME japonaises.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le gouvernement japonais a déployé un programme de soutien visant à diversifier ses chaînes d’approvisionnement à l’étranger, a ajouté Yamada Takio. Actuellement, trois entreprises japonaises investissent dans la zone industrielle Thang Long 2 de la province : le fabricant de voitures électriques Shinetu, le producteur de plateaux de disques durs en verre Hoya et le constructeur de composants aéronautiques Nikkor-so.

Le même jour, les délégations du ministère vietnamien des Affaires étrangères et de l’ambassade japonaise ont visité la zone industrielle Thang Long 2.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: