Les entreprises australiennes pensent que le Vietnam est une bonne destination pour faire des affaires

Lundi, 08 juin 2020 à 11:04:05
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne – Selon une récente enquête de la Chambre australienne de commerce et d’Industrie (AustCham), 47% des entreprises australiennes considèrent que l’intégration de l’ASEAN à l’économie mondiale crée des conditions favorables pour leurs activités d’affaires tandis que 27% ne le pensent pas.

Ce chiffre augmente d’année en année depuis la première enquête que l’AustCham a fait en 2017, malgré le fait que les entreprises australiennes avaient tendance à concentrer leurs activités dans certains pays aséaniens séparément au lieu de les répandre sur l’ensemble de l’ASEAN et que la région s’est faite critiquer souvent pour ses retards dans son intégration.

Dans une enquête réalisée avant la propagation de la pandémie de COVID-19, 19% des entreprises australiennes interrogées ont déclaré qu’elles avaient élargi considérablement leurs activités dans cette région durant ces deux dernières années et 85% ont souhaité approfondir leurs activités dans les cinq ans à venir.

Dans une enquête menée en avril dernier, 48% des entreprises australiennes participantes ont estimé que les impacts de la pandémie sur leurs activités étaient négatifs et 38% ont annoncé que ces impacts étaient assez négatifs.

L’AustCham met en évidence l’essor du Vietnam en constatant que le pays est considéré comme une destination à fort potentiel pour faire des affaires. Ces dernières années, le Vietnam est en effet devenu un partenaire de plus en plus important de l’Australie, à côté des Philippines, du Myanmar, de la Malaisie et de Singapour.

Grâce à ses efforts impressionnants dans la lutte contre le COVID-19, le Vietnam se verra accorder une plus grande priorité par l’Australie dans ses politiques de diplomatie économique vis-à-vis des autres pays d’Asie, indique Gregory Earl, expert de l’Institut Lowy.

L’accès à une main d’œuvre hautement qualifiée constitue cependant une difficulté importante pour les entreprises interrogées, dépassant les barrières qui entravent le droit de propriété et les investissements.

Les tensions surgissant dans ses relations avec la Chine ces derniers temps ont incité l’Australie à donner une plus grande priorité à ses activités de diplomatie économique avec les pays d’Asie du Sud.

Lors d’une réunion avec les entreprises tenue en juin, le ministre australien du Commerce Simon Birmingham a fait savoir que le gouvernement australien tenait en haute estime l’importance de l’ASEAN dans le développement économiques et la garantie de la stabilité de la région et que l’Australie renforcerait ses investissements en ASEAN.

Selon Gregory Earl, le gouvernement australien s’efforce de diversifier ses relations économiques avec d’autres pays que la Chine afin de doper sa croissance économique.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: