De nombreuses entreprises étrangères renforcent leurs investissements au Vietnam

Mardi, 05 novembre 2019 à 09:03:18
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : eMagazine

Nhân Dân en ligne - Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, de nombreuses délégations étrangères sont récemment venues au Vietnam avec le désir d'investir ou d'étendre leurs investissements au Vietnam.

Plus précisément, le complexe Samsung au Vietnam vient de demander aux ministères vietnamiens et à la province de Bac Ninh (au Nord) de créer des conditions favorables au fonctionnement du complexe, en particulier à la société Samsung Display Vietnam Company afin que l'entreprise puisse faciliter l'expansion de ses investissements, contribuant davantage à la croissance économique du Vietnam. Samsung est actuellement le plus grand investisseur étranger au Vietnam avec un capital social total de plus de 17 milliards de dollars.

De même, le groupe d'investissement VinaCapital, qui gère actuellement un bien total de plus de 3,3 milliards de dollars, exprime également son désir d’investissement au Vietnam dans de nombreux domaines, notamment dans le gaz naturel liquéfié, les technologies, le tourisme, la consommation et l’immobilier.

De plus, le fabricant américain d'appareils portables Fitbit et de produits électroniques Tile a annoncé qu'il déplacerait également son usine de fabrication de la Chine vers les pays voisins, dont le Vietnam, pour éviter les droits d'importation imposés par le Président Donald Trump sur les produits fabriqués en Chine. Les sociétés japonaises Sharp et Kyoceraet de nombreuses autres entreprises tentent également d’ouvrir leurs usines au Vietnam.

Selon les experts, le mouvement de nombreuses entreprises étrangères souhaitant investir et développer leurs investissements au Vietnam s'explique par la récente augmentation de 10 places de la compétitivité mondiale du pays (GCI), la plus forte augmentation. Cependant, le Vietnam doit faire des efforts supplémentaires dans le contexte où de nombreux pays de la région, tels que la Thaïlande et la Chine, appliquent également de nouvelles politiques visant à attirer les investissements.

NDEL