Le Vietnam, première destination d’investissement en Asie du Sud-Est

Jeudi, 10 octobre 2019 à 15:04:39
 Font Size:     |        Print
 

Une chaîne de production automobile de Toyota au Vietnam. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam figure parmi les meilleures destinations en Asie du Sud-Est pour les investisseurs étrangers.

C’est ce qu’a estimé le directeur général et chef de l'unité de conseil de l’investissement direct à l'étranger de la Banque United Overseas (UOB), Sam Cheong Chwee, dans son article publié le 9 octobre sur le journal singapourien « Lianhe Zaobao ».

En analysant la situation économique actuelle de l’Asie du Sud-Est, Sam Cheong Chwee a remarqué que les flux d’investissement direct étranger (IDE) au Vietnam avaient augmenté sans cesse ces dernières années.

Selon les dernières statistiques de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED), le Vietnam a attiré l’année dernière 16 milliards de dollars d’IDE. Rien qu’au cours des neuf premiers mois de 2019, ce chiffre s’est élevé à 18,4 milliards de dollars.

Fort de sa croissance économique et industrielle, le Vietnam s’affirme toujours comme un partenaire et un marché important en Asie du Sud-Est.

Ces bonnes performances résultent des efforts du gouvernement vietnamien dans l’amélioration des infrastructures des zones économiques et industrielles clés et dans l’attrait des capitaux étrangers. On peut citer comme l’exemple le projet de construction de la ville portuaire de Hai Phong en tant qu’un nouveau centre économique du Nord-Est, qui a permis au Vietnam d’accueillir une grande vague d’investissement dans l’agriculture de hautes technologies.

Toujours selon Sam Cheong Chwee, l'Asie du Sud-Est a attiré de plus en plus d’IDE alors que la capacité d’attrait de ces fonds de nombreux autres pays du monde a diminué. Concrètement, le volume d’IDE dans les pays de l'Asie du Sud-Est a affiché en 2018 un nouveau record de 149 milliards de dollars, soit une hausse de 3% en glissement annuel.

C’est grâce à leur structure de la population jeune que les pays de l'ASEAN peuvent attirer l’attention des investisseurs étrangers. À cela s’ajoutent leur forte croissance économique, leur environnement d’affaires compétitif, leur cadre juridique perfectionné et leur volonté d’accélérer le développement de l’économie des réseaux, a souligné Sam Cheong Chwee.

Actuellement, l’ASEAN se compose de dix pays membres avec une population totale de 660 millions de personnes, dont plus de la moitié ont moins de 30 ans.

NDEL