Hung Yên appelle les investisseurs japonais

Vendredi, 04 octobre 2019 à 11:25:48
 Font Size:     |        Print
 

Les travailleurs dans le parc industriel de Thang Long II dans la province de Hung Yen. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - La province du Hung Yên, dans le nord du pays, n’épargnera aucun effort pour en faire une destination de choix pour les investisseurs japonais.

La province du Hung Yên, dans le nord du pays, n’épargnera aucun effort pour en faire une destination de choix pour les investisseurs japonais, a déclaré le 27 septembre le président du Comité populaire de la province, Nguyên Van Phong.

S'adressant à plus de 100 représentants d'entreprises japonaises participant à un événement appelant à investir dans les parcs industriels de Hung Yên à Tokyo, M. Phong a souligné que la province avait cruellement besoin de coopération dans le transfert de technologies modernes respectueuses de l'environnement. La province créera des conditions favorables pour les entreprises japonaises souhaitant investir dans la localité.

Pour attirer les investisseurs étrangers, la province a renforcé les réformes administratives et l'application des technologies de l'information. Il a œuvré pour accroître les capacités des fonctionnaires, ainsi que pour accélérer les infrastructures et le défrichage.

Le même jour, Hung Yên a signé un protocole d'accord avec Sumitomo Corporation, ouvrant la voie à l'expansion du parc industriel de Thang Long II dans la province.

Le protocole d'accord prévoit que des travaux d’élargissement du parc sont prévus en 2021 et que de nombreux projets seront proposés en 2022. Ce sera l'un des plus grands parcs industriels japonais au Vietnam.

Le directeur général du parc industriel de Thang Long II, Goki Nobuta, a déclaré que Sumitomo accordait une grande valeur au climat d'investissement à Hung Yen, situé au centre du nord du Vietnam et doté d'une main-d'œuvre abondante.

Hung Yên accueille actuellement 448 projets d’investissements directs étrangers (IDE), représentant un capital social total de 4,6 milliards de dollars, selon le Comité populaire provincial.

Sur ce chiffre, les investisseurs japonais ont pris la tête avec près de 3 milliards d’USD, représentant 65% du total du capital d’IDE versé dans la province.

VNA/NDEL