Le Vietnam, une terre fertile pour les investisseurs japonais

Lundi, 01 juillet 2019 à 16:17:57
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la Conférence de promotion de l’investissement Vietnam-Japon, le 1er juillet à Tokyo. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Avec sa ferme détermination à maintenir un environnement socio-politique stable et à valoriser ses avantages en termes de commerce international et de position géopolitique et économique, le Vietnam sera une terre fertile pour les investisseurs japonais.

C’est en ces termes que s’est exprimé le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc, lors de la Conférence de promotion de l’investissement Vietnam-Japon tenue le 1er juillet dans la capitale japonaise Tokyo.

Placée sous les auspices du Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement et de l'Organisation japonaise du Commerce extérieur (JETRO), la conférence avait pour thème « Promouvoir la coopération vietnamo-japonaise pour la prospérité et la confiance mutuelle ». Elle a attiré l’attention d’environ 1 200 entreprises et investisseurs des deux pays.

Selon le PM Nguyên Xuân Phuc, il s’agissait d’une bonne occasion pour le gouvernement vietnamien de chercher à dégager les obstacles entravant les investissements japonais au Vietnam. « La conférence permettra d’ouvrir de nouvelles opportunités pour promouvoir la coopération vietnamo-japonaise », a-t-il précisé.

Le chef du Gouvernement vietnamien a informé les investisseurs japonais de la situation actuelle du Vietnam en termes de développement socio-économique et d’attrait de l’investissement. De plus en plus de grands groupes étrangers, et en particulier japonais, sont présents au Vietnam, a-t-il indiqué.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a également rappelé la signature des Accords de libre-échange et de protection de l’investissement entre le Vietnam et l’Union européenne, le 30 juin à Hanoi.

Le climat d’affaires du Vietnam s’est bien rapproché des normes de l'ASEAN 4. Le pays s’efforce de parvenir aux normes de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a noté Nguyên Xuân Phuc.

Le Vietnam se trouve actuellement au centre des flux commerciaux mondiaux, notamment dans le contexte où l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) dont le Japon fait partie sera signé à la fin de cette année, a ajouté le PM vietnamien. Il a aussi affirmé la détermination du pays à accélérer la réforme institutionnelle, à améliorer la gouvernance publique et la compétitivité nationale, à moderniser les infrastructures de base et à développer des ressources humaines hautement qualifiées.

Le Vietnam est en train de créer le Centre national d’innovation et de créativité dans le but de renforcer la connexion entre les intellectuelles vietnamiens et étrangers.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a invité les entreprises japonaises à venir nombreuses investir au Vietnam dans les domaines à fort potentiel comme le commerce, la transformation alimentaire, l'industrie manufacturière, l’agriculture biologique, les hautes technologies, les énergies renouvelables, le tourisme ou l’immobilier.

Le Gouvernement vietnamien, quant à lui, s’engage à se tenir toujours aux côtés des entreprises japonaises en activité au Vietnam, les considérant comme des partenaires importants pour le développement national.

À l’issue de la conférence, le PM Nguyên Xuân Phuc a assisté à la signature des documents de coopération bilatérale d’une valeur totale de plus de 8 milliards de dollars. Ces documents englobent divers domaines tels que l’immobilier, les infrastructures, la vente au détail, le textile-habillement, les hautes technologies, l’énergie, l’aviation, le transport, les services logistiques, l’emploi, l’éducation et la santé.

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (4e à droite) et des dirigeants des sociétés japonaises en activité au Vietnam. Photo : VNA.

* Le même jour, le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc a rencontré les responsables de plusieurs sociétés japonaises en activité au Vietnam, à savoir Mitsui, Maruhan, Toray Industries et Sumitomo. Il a aussi assisté à la cérémonie de célébration du 25e anniversaire de l’ouverture du premier vol de Vietnam Airlines reliant le Vietnam et le Japon.

* Lundi toujours, le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc a assisté à la cérémonie d’inauguration de deux lignes aériennes supplémentaires vers le Japon, opérées par la compagnie low-cost Vietjet Air, qui se rajoutent aux trois lignes directes déjà existantes.

Ces deux nouvelles lignes directes relient Hô Chi Minh-Ville à l’aéroport de Tokyo-Narita pour la première, et Dà Nang à l’aéroport de Tokyo-Haneda pour la seconde. Leur mise en service est prévue pour le 26 octobre prochain.

Cérémonie d'inauguration de deux lignes aériennes supplémentaires vers le Japon de Vietjet Air. Photo : VGP.

Table ronde entre le PM vietnamein Nguyên Xuân Phuc et des dirigeants de certains grands groupes japonais. Photo : VGP.

* Un peu auparavant, le PM Nguyên Xuân Phuc a participé à une table ronde avec les dirigeants de certains groupes japonais de premier plan spécialisés dans la finance, l'énergie, la construction, l'industrie manufacturière, la logistique ou encore les hautes technologies.

Informant ses interlocuteurs de l'environnement d'affaires du Vietnam, le PM Nguyên Xuân Phuc s’est montré prêt à accueillir les projets de haute qualité des investisseurs japonais et à organiser régulièrement des dialogues avec eux.

Le Vietnam, a-t-il poursuivi, souhaite bénéficier davantage d’investissements japonais dans le développement des infrastructures sous formes d'aides publiques au développement ou de partenariat public-privé.

Les représentants des grands groupes japonais tels que Toyota, Canon, TEPCON, Yusen Logistic, Sojitz et JXTG, de leur côté, ont suggéré au gouvernement vietnamien de mettre l’accent sur la modernisation des infrastructures et sur la formation des ingénieurs de conception et de maintenance pour mieux répondre aux demandes des entreprises d'investissement direct étranger.

Ils ont affirmé leur volonté d’investir au Vietnam dans l'industrie auxiliaire, les énergies respectueuses de l'environnement, les infrastructures des ports maritimes et l'actionnarisation des entreprises publiques.

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le directeur général de la banque japonaise MUFG Kanetsugu Mike. Photo : VGP.

* Durant son séjour au Japon, le PM Nguyên Xuân Phuc a aussi rencontré le directeur général de la banque japonaise MUFG, Kanetsugu Mike.

Comme le Vietnam est déterminé à accélérer le développement du secteur bancaire, le PM Nguyên Xuân Phuc a proposé à MUFG de participer à ce processus, ainsi que d’aider la Banque par actions d'industrie et de commerce du Vietnam (VietinBank) à satisfaire aux normes internationales.

Le directeur général de MUFG, Kanetsugu Mike, pour sa part, a promis de jouer le rôle de passerelle entre les organes compétents vietnamiens et les entreprises japonaises.

NDEL