Le Vietnam souhaite attirer davantage d’investissements russes

Jeudi, 23 mai 2019 à 09:47:06
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (au micro) prend la parole lors du Forum d'affaires Vietnam-Russie, le 22 mai à Moscou. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Gouvernement vietnamien s’engage à créer les meilleures conditions possibles pour promouvoir une coopération gagnante-gagnante entre les entreprises vietnamiennes et russes, notamment dans l’économie, le commerce, l’investissement et le tourisme.

C’est en ces termes que s’est exprimé le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc, lors du Forum d’affaires Vietnam-Russie tenu le 22 mai à Moscou.

Étaient présents les Vice-PM vietnamien Trinh Dinh Dung et russe Maxim Akimov et environ 250 entreprises des deux pays.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a affirmé la volonté des entreprises vietnamiennes l’accompagnant lors de sa présente visite en Russie de chercher des partenaires russes prometteurs pour porter la coopération vietnamo-russe à la hauteur des belles relations politiques bilatérales.

Le Vietnam est le seul partenaire stratégique de la Russie en Asie du Sud-Est. Les échanges commerciaux bilatéraux ont progressé fortement pour atteindre 4,57 milliards de dollars (plus de 6 milliards de dollars selon les chiffres russes) en 2018, soit une croissance de 28,6% en glissement annuel.

Actuellement, le Vietnam compte 20 projets d’un fonds total de 3 milliards de dollars en Russie, tandis que la Russie a injecté un milliard de dollars dans 123 projets au Vietnam (sans compter les projets liés au pétrole et au gaz).

Des milliers de Vietnamiens ont choisi la Russie pour leurs études à l’étranger. L’année dernière, le Vietnam a accueilli plus de 600 000 touristes russes.

Cependant, ces résultats restent encore modestes, a estimé le PM Nguyên Xuân Phuc, avant de souhaiter que le Forum d’affaires Vietnam-Russie permette de créer un nouvel élan à la coopération vietnamo-russe, à fortiori dans le commerce, l’investissement et les services.

« Je vais réfléchir avec les dirigeants russes aux mesures à prendre pour promouvoir la coopération entre les deux pays, dans laquelle les entreprises jouent un rôle capital », a noté le chef du gouvernement vietnamien.

Il a jugé nécessaire de porter le commerce bilatéral à 10 milliards de dollars d’ici 2020.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a profité de cette occasion pour présenter aux hommes d’affaires russes la situation actuelle du Vietnam en termes de développement socio-économique. Le Vietnam a bien maintenu sa croissance économique élevée. L’année dernière, le pays a enregistré une croissance de 7,1%, son plus haut record en 11 ans, et un chiffre d’affaires à l’import-export de près de 500 milliards de dollars. L’inflation a été ramenée à moins de 4% et la macroéconomie est restée stable.

Le Vietnam a attiré 25 000 projets d’investissement étranger de 131 pays et territoires du monde, cumulant un fonds total d’environ 350 milliards de dollars.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a aussi affirmé la détermination du Vietnam à créer un environnement d’affaires et d’investissement ouvert et transparent et à promouvoir le libre commerce.

Il a enfin promis de garantir les intérêts des entreprises russes désireuses d’investir au Vietnam.

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) salue les entreprises russes présentes au Forum d'affaires Vietnam-Russie. Photo : VGP.

Pour sa part, le Vice-PM russe Maxim Akimov a rappelé que le Vietnam était le premier pays au monde avec lequel l’Union économique eurasiatique avait signé un accord de libre-échange et aussi un partenaire prioritaire de la Russie en Asie du Sud-Est.

Les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Russie occupent un tiers des tractations commerciales entre la Russie et l’ASEAN, a-t-il expliqué.

La Russie est prête à aider le Vietnam dans l’édification de l’e-gouvernement, la garantie de la cybersécurité et le développement de villes intelligentes, a affirmé le Vice-PM Maxim Akimov.

Partageant le même point de vue que le PM Nguyên Xuân Phuc, le Vice-PM Maxim Akimov a précisé que les entreprises devraient devenir la force motrice du développement des relations Vietnam-Russie. Les gouvernements, quant à eux, ne jouent que le rôle d’assistant et de consultant.

Le président de la Chambre russe de Commerce et d’Industrie Sergey Katyrin, de son côté, a promis de servir de passerelle entre les entreprises vietnamiennes et russes. Selon lui, les deux parties devraient tirer le meilleur profit de l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union économique eurasiatique pour dynamiser leur coopération dans des domaines aussi divers que l’agriculture, l’industrie, la mécanique et les technologies de l’information.

* Le même jour, le PM Nguyên Xuân Phuc a assisté à l’inauguration de la filiale du groupe vietnamien T&T en Russie. Ce groupe a obtenu une licence d'investissement en Russie, avec un fonds total de 25 millions de dollars.

NDEL