Le Vietnam attend une nouvelle vague d’investissements britanniques

Mercredi, 03 juillet 2019 à 13:15:31
 Font Size:     |        Print
 

Un coin du centre financier de Londres, au Royaume-Uni.

Nhân Dân en ligne - Le ministre vietnamien des Finances Dinh Tiên Dung, à la tête d’une délégation d’institutions et d’entreprises financières du Vietnam, effectue du 2 au 8 juillet une visite de travail au Royaume-Uni.

Cette visite a pour but d’organiser des conférences de promotion des investissements indirects vers le Vietnam et des dialogues directs entre les services de gestion financière vietnamiens et les grands investisseurs britanniques. Il s’agit aussi d’une bonne occasion pour le Vietnam de présenter aux investisseurs britanniques ses atouts et potentiels en termes de développement des marchés des capitaux.

La visite s’inscrit dans le cadre du programme de promotion des investissements indirects que le Ministère vietnamien des Finances souhaite lancer dans les grands centres financiers du monde.

Selon l’ambassadeur britannique au Vietnam Gareth Ward, les relations Vietnam - Royaume-Uni ne cessent de se développer vigoureusement dans le bon sens depuis l’établissement des liens diplomatiques bilatéraux en 1973.

Sur le plan de l’investissement, le Royaume-Uni se classe au 16e rang parmi les 130 pays et territoires investissant au Vietnam, avec un fonds total d’environ 3,5 milliards de dollars en 2018.

L’organisation au Royaume-Uni de conférences de promotion des investissements indirects vers le Vietnam permettra d’ouvrir de nouvelles opportunités pour le développement des marchés financiers de chaque pays, a indiqué l’ambassadeur Gareth Ward.

Partageant le même point de vue que l’ambassadeur britannique, le ministre vietnamien Dinh Tiên Dung a affirmé que le Vietnam et le Royaume-Uni disposaient d’un fort potentiel pour promouvoir leur coopération en matière financière.

Le gouvernement vietnamien prend en haute considération la présence des groupes financiers et des investisseurs britanniques au Vietnam, a souligné le ministre Dinh Tiên Dung. Selon lui, la valeur des capitaux britanniques injectés au Vietnam reste encore modeste et en deçà des potentiels de chaque partie.

Les investissements indirects britanniques au Vietnam n’ont atteint que près d’un milliard de dollars, a précisé le ministre vietnamien.

Selon l’agenda, durant sa visite de travail au Royaume-Uni, le ministre Dinh Tiên Dung travaillera avec les responsables des Ministères britanniques des Affaires étrangères et du Trésor, de la zone financière de Londres et de la Chambre des communes britannique. Il assistera à la signature d’un mémorandum de coopération entre le Comité d’État de la bourse du Vietnam et l’Autorité de conduite financière du Royaume-Uni (FCA- Financial Conduct Authority).

Le ministre vietnamien devrait aussi rencontrer des groupes d’investisseurs financiers internationaux à Londres comme Ashmore, HSBC AM, JP Morgan, Swiss Re Group, RBC Global Asset Management ou Amundi Asset Management.

NDEL