L'accord de libre-échange continue de faciliter le commerce bilatéral entre le Royaume-Uni et le Vietnam

Jeudi, 31 décembre 2020 à 15:00:34
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - L'accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et le Vietnam (UKVFTA) entrera officiellement en vigueur à 23h00 le 31 décembre, marquant la poursuite importante de la facilitation des échanges entre les deux pays après l'expiration de l'accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) pour le Royaume-Uni.

Depuis que le Vietnam et le Royaume-Uni ont établi des relations diplomatiques en 1973, la coopération économique bilatérale n'a cessé de croître. Pendant de nombreuses années, le Royaume-Uni a été le deuxième plus grand marché européen pour les exportations vietnamiennes, le Vietnam enregistrant un excédent commercial annuel de près de 5 milliards de dollars. Les produits vietnamiens et britanniques se complètent mutuellement.

Les principales exportations du Vietnam vers le Royaume-Uni comprennent les produits agricoles tropicaux, les fruits de mer, les chaussures, les vêtements, les vêtements en cuir, les produits du bois, la céramique, le verre, les plastiques, le caoutchouc, les machines, les motos, les produits pharmaceutiques, le papier, l'acier et les produits chimiques.

Le potentiel des marchandises vietnamiennes reste important sur le marché britannique, car les exportations vietnamiennes représentent actuellement moins de 1% des 700 milliards de dollars d’importations du Royaume-Uni chaque année.

En août 2020, le Royaume-Uni comptait 400 projets actifs au Vietnam, avec un capital social totalisant 3,6 milliards de dollars américains, ce qui en fait le 16e plus grand investisseur étranger au Vietnam. L’ampleur de l’investissement du Royaume-Uni au Vietnam n’est pas encore à la hauteur de son potentiel, car il est l’un des plus grands investisseurs étrangers au monde avec environ 300 milliards de dollars.

Dans le même temps, le Vietnam est considéré comme un marché attractif et une porte d'entrée pour les investisseurs étrangers pour pénétrer le marché de l'ASEAN avec une population de 630 millions d'habitants et un PIB de 2 560 milliards de dollars. La stabilité macroéconomique du Vietnam a été maintenue avec une croissance du PIB de 6 à 8%, des exportations de 12% et un environnement des affaires relativement bon. Le flux d’investissements étrangers vers le Vietnam a connu une croissance régulière et l’intégration internationale du Vietnam s’est approfondie dans de nombreux domaines. Le renforcement du partenariat avec le Royaume-Uni, grande puissance mondiale, à divers égards est l’une des priorités de la politique étrangère du Vietnam.

La signature de l'UKVFTA est très importante pour les deux pays. Le Royaume-Uni a officiellement quitté l'Union européenne le 31 janvier 2020, après 47 ans d'adhésion. Auparavant, le Royaume-Uni avait conclu un accord avec l'UE sur une période de transition jusqu'à la fin décembre 2020. Cela signifie que les préférences tarifaires prévues par l'EVFTA ne s'appliqueront plus au marché britannique à partir du 31 décembre 2020.

Par conséquent, la signature d'un accord de libre-échange entre le Vietnam et le Royaume-Uni continuera de permettre la réforme, l'ouverture du marché et la facilitation des échanges dans les deux pays sur la base de l'héritage de résultats relativement positifs lors des négociations EVFTA, évitant ainsi l'interruption des échanges en raison du retrait du Royaume-Uni de l’UE.

Notamment, la plupart des termes de l'UKVFTA sont similaires à ceux de l'EVFTA, ce qui signifie que les deux pays n'ont pas besoin d'une décennie pour négocier. En vertu de cet accord, 99% des tarifs d'exportation-importation entre les pays seront supprimés, ouvrant des opportunités significatives pour stimuler le commerce bilatéral.

L'UKVFTA marque le début d'une nouvelle période dans les relations Vietnam - Royaume-Uni en termes de développement de zones commerciales clés. L'UKVFTA non seulement libéralise le commerce des biens et des services, mais inclut également d'autres aspects importants tels que la croissance verte et le développement durable.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: