ONU : le Vietnam exprime son inquiétude face à l'escalade de la violence au Yémen et en Éthiopie

Vendredi, 16 avril 2021 à 22:12:26
 Font Size:     |        Print
 

La visioconférence du Conseil de sécurité des Nations Unies. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam a exhorté les parties concernées à cesser immédiatement toutes les hostilités et à reprendre sans plus tarder le processus politique au Yémen.

Lors d’une visioconférence du Conseil de sécurité des Nations Unies tenue le 15 avril, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a exprimé son inquiétude face à l'escalade de la violence au Yémen, appelant à mettre fin aux attaques contre les infrastructures civiles et les quartiers et à protéger les plus vulnérables.

L’ambassadeur vietnamien a jugé impératif que les parties au conflit mettent pleinement en œuvre l’Accord de Stockholm et l’Accord de Riyad, en assurant une participation significative des femmes au processus politique.

S'agissant de la situation humanitaire en Éthiopie, Dang Dinh Quy a salué les efforts déployés par le gouvernement éthiopien pour faciliter les activités humanitaires du Bureau de la coordination des affaires humanitaires affaires humanitaires et des secours d’urgence des Nations Unies (OCHA) et d'autres partenaires.

Cependant, l'accès et l'assurance de l'aide humanitaire n'ont pas encore répondu aux besoins urgents actuels, en particulier dans les régions à l'Ouest et au Sud du Tigré, a-t-il souligné.

L'ambassadeur vietnamien a exhorté toutes les parties à mettre immédiatement fin aux actes d'hostilité, à respecter le droit international humanitaire concernant la protection des civils, en particulier des femmes et des enfants.

La priorité absolue actuelle est de mettre fin aux combats, d'entamer le dialogue et le processus politique, a-t-il estimé, soulignant le rôle des pays voisins et des organisations régionales, en particulier l'Union africaine et l'Agence intergouvernementale de développement pour l'Afrique dans le règlement des problèmes en Éthiopie.

Il a également encouragé des parties, en particulier les Nations Unies, les organisations régionales et le gouvernement éthiopien, à intensifier leur collaboration.

VNA/NDEL