La Campagne historique Hô Chi Minh en 1975

Dimanche, 15 juin 2014 à 23:48:07
 Font Size:     |        Print
 

Le commandement de la campagne Hô Chi Minh. Photo d'archives.

Nhân Dân en ligne - Le 14 avril 1975, le Bureau Politique et le Comité du Parti de l’Armée adoptèrent définitivement le plan de libération de Sài Gon- Gia Dinh selon lequel l’offensive se déroulerait simultanément sur 5 directions ; nos troupes appliqueraient la tactique «attaque rapide, à coup sûr afin de décourager moralement et écraser les forces ennemies ; protégeant la population, les structures économiques et culturelles en place».

Le 26 avril 1975, à 17h, la Campagne historique Hô Chi Minh commença. Nos artilleurs « aux pieds de cuivre, à l’épaule de fer avec une excellente technique militaire et des tirs précis » réussirent à valoriser les puissances des canons à longues portées, tirant violemment sur les aérodromes Tân Son Nhât, Biên Hoa, maîtrisant et anéantissant les positions d’artillerie de l’ennemi. Les commandos des forces régulières avec leur capacité de « pénétrer profondément et de porter des coups décisifs » épaulés par leurs camarades clandestins attaquèrent et occupèrent les grands ponts donnant accès à Sài Gon. Des côtés sud, sud-est, les groupements réguliers soutenus par les tanks brisèrent les secteurs de défense à l’extérieur de l’ennemi. Un certain nombre de batailles âpres eurent lieu à Nuoc Trong, Dông Du, Trang Bang, Ho Nai, Biên Hoa… Du côté sud, nos troupes coupèrent la route No4. Les divisions régulières fantoches furent anéanties et dispersées, n’ayant pas le temps de se retirer à l’intérieur de la ville. Le 28 avril, l’escadrille Quyêt Thang (déterminé à vaincre) utilisa l’avion A37 récemment récupéré de l’ennemi pour bombarder l’aéroport Tân Son Nhât. L’armée et l’administration fantoches furent en plein désarrois devant l’offensive générale et vaillante de nos troupes.
À 22h du 28 avril, le Bureau Politique envoya un télégramme exprimant « de chaleureuses félicitation aux unités ayant de grands mérites au cours de ces derniers jours » et appelant « l’ensemble de cadres, de membres du Parti, des membres de l’Association de la Jeunesse à attaquer directement sur le dernier repaire de l’ennemi avec le moral de combat héroïque d’une armée connue pour ses « 100 batailles, 100 victoires », à briser toutes les forces de résistance de l’ennemi, à coordonner leurs actions avec les insurgés dans la ville pour libérer totalement Sài Gon-Gia Dinh.
Durant la matinée du 29 avril, nos troupes ouvrirent la nouvelle attaque, anéantissant et dispersant la plupart de divisions fantoches 5, 25, 18, 2, 7 aux alentours de la ville. 10h du 29 avril, le Bureau Politique ordonna au peuple et à l’armée sur l’ensemble du front de « continuer à attaquer sur Saigon selon le plan prévisionnel, progresser avec un souffle le plus puissant, libérant et occupant entièrement la ville, récupérant les armes de l’ennemi, renversant ses pouvoirs à tous les échelons, écrasant totalement toutes les forces de résistance ».
Le matin du 30 avril, nos troupes attaquèrent et occupèrent simultanément les objectifs dans la ville. 9h30 du 30 avril, la Radio de Sài Gon a émit la déclaration de Duong Van Minh appelant unilatérelement le cessez-le-feu et acceptant de passer le pouvoir à la révolution. 10h10 du même jour, le Bureau Politique et le comité militaire central donnèrent l’ordre au Commandement et à la section du Parti du Front de Saigon de continuer l’attaque et l’occupation de la ville en mettant Sài Gon-Gia Dinh sous le contrôle de l’administration militaire. 10h45 du 30 avril 1975, les tanks qui conduisent la Formation d’attaque du IIe corps militaire heurtèrent à la porte de fer du Palais d’Indépendance de l’administration fantoche de Sài Gon.

La prise du Palais de l’Indépendance par la brigade 203. Photo d'archive.

11h30 du 30 avril 1975, le drapeau révolutionnaire flotta sur le toit du Palais d’Indépendance. La ville Sài Gon-Gia Dinh fut totalement libérée. La campagne de Hô Chi Minh se termina victorieusement. Dans l’ambiance émouvante où Sài Gon fut libéré, tout le monde chanta la victoire « Comme si l’Oncle Hô se présentait au jour de grande victoire ». Le jour du 30 avril 1975 devient une grande fête de tout le peuple vietnamien.