Résolution du XIe Congrès du Parti Communiste du Vietnam

Dimanche, 15 juin 2014 à 23:34:27
 Font Size:     |        Print
 

Le XIe Congrès du Parti communiste du Vietnam. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - Le XIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) a, lors de la séance de clôture, le 19 janvier 2011 à Hanoi, adopté l'intégrité de sa Résolution. Nous reproduisons ci-dessous de larges extraits:

Du 12 au 19 janvier 2011 à Hanoi, après avoir discuté des documents présentés par le Comité central (CC) du PCV (Xe exercice), le XIe Congrès national du PCV a adopté la Résolution.

I- Adoption du projet de Programme d'édification nationale dans la période de poursuite sur la voie du socialisme (complété et développé en 2011). Confier au CC du PCV (XIe exercice) la responsabilité de diriger le Bureau politique (BP), sur la base du Rapport du présidium du congrès et du résultat du vote, pour le réajuster et le promulguer officiellement.

II- Adopter le projet de Stratégie de développement socio-économique 2011-2020. Confier au CC du PCV (XIe exercice) la tâche de diriger le BP, sur la base du Rapport du présidium du congrès et du résultat du vote, pour le réajuster et le promulguer officiellement.

III- Approuver les contenus fondamentaux sur l'évaluation de la situation des cinq ans d'exécution de la Résolution du Xe Congrès (2006-2010) et les orientations et tâches quinquennales (2011-2015) figurant dans le Rapport politique présenté par le CC du PCV (Xe exercice) au XIe Congrès.

1- Évaluation de la situation sur la période 2006-2010

Dans la conjoncture selon laquelle le monde comme le pays sont confrontés à plusieurs difficultés et défis, en particulier les impacts de la crise financière et de la récession économique mondiales, tout le Parti, tout le peuple et toute l'Armée ont déployé leurs efforts pour obtenir des succès importants dans la mise en oeuvre des tâches définis par le Xe Congrès, faire face avec succès aux évolutions complexes de l'économie mondiale comme nationale, maintenir fondamentalement la stabilité sur le plan macroéconomique et une croissance économique assez élevée. Tous les secteurs ont connu des pas de développement, avec une envergure économique élargie. Les conditions de vie de la population ont continué de s'améliorer. La situation socio-politique est restée stable, la défense et la sécurité ont été assurées, l'indépendance, la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriale ont été maintenues, les activités extérieures et l'intégration internationale se sont élargies, la position et le prestige du Vietnam sur la scène internationale ont été rehaussés, la valorisation de la démocratie a fait des progrès, le bloc de grande union nationale a continué de se renforcer, le Parti et le système politique ont été consolidés.

Les succès obtenus durant cinq ans d'exécution de la Résolution du Xe Congrès ont activement contribué à la réussite de la mise en oeuvre de la Stratégie de développement socioéconomique 2001-2010 et du Programme d'édification nationale dans la période de poursuite sur la voie du socialisme durant les 20 années passées.

Cependant, de nombreuses lacunes doivent faire l'objet des priorités: certaines normes et tâches définies par le Xe Congrès n'ont pas encore été atteintes. La qualité, l'efficacité et la compétitivité de l'économie doivent connaître des améliorations notables, et les conditions permettant de poursuivre un développement économique inscrit dans la durée ne sont pas encore réunies. La restructuration économique orientée vers l'industrialisation et la modernisation se fait trop lentement. L'écart qui sépare les plus riches des plus pauvres ne cesse de s'agrandir.

La résolution des lacunes qui affectent les domaines de l'éducation, de la formation, des sciences et technologies, de la culture, de la société et de la protection de l'environnement est trop lente. La bureaucratie, la corruption, le gaspillage, la criminalité, les fléaux sociaux, la décadence en matière de moralité et de mode de vie posent encore de nombreux problèmes. Les faiblesses constatées dans les institutions économiques, la qualité des ressources humaines, le manque d'infrastructures nuisent au développement national. La démocratie socialiste et la force du bloc de grande union nationale ne sont pas encore complètement mises en valeur. Le travail d'édification du Parti, de l'État de droit socialiste, la rénovation, l'amélioration de la qualité des activités du Front de la Patrie et des organisations de masse n'atteignent pas un rythme assez élevé. Enfin, certains éléments peuvent laisser à penser qu'il y a une certaine instabilité sociopolitique.

Ces restrictions et faiblesses s'expliquent par plusieurs raisons, parmi lesquelles l'influence de la crise financière et de la récession économique mondiale, des calamités naturelles, des épidémies, de l'opposition des forces hostiles, des faiblesses intrinsèques de l'économie nationale, mais aussi en raison du travail d'étude théorique, parfois trop éloigné de la réalité du terrain. Les connaissances sur certaines questions concrètes de l'œuvre de Renouveau demeurent restreintes et manquent de cohérence. Le travail de prévision par secteur est déficient. Les problèmes de direction du Parti, de gestion de l'État dans certains domaines spécifiques ne sont pas résolus; la discipline et l'ordre social ne sont pas assez stricts sans oublier le problème résidant dans l'organisation pour mettre en œuvre les résolutions adoptées. La compétence et la qualité d'une partie des cadres, des membres du Parti et des fonctionnaires ne répondent pas encore aux besoins dans la nouvelle situation.

2. De la réalité de la direction de l'exécution de la Résolution du Xe Congrès national du Parti, on peut tirer les expériences suivantes :

Primo, dans n'importe quelle condition et situation, il faut être résolu à réaliser la ligne et l'objectif de Renouveau, appliquer de façon résolue et créative et développer le marxisme-léninisme, la pensée Hô Chi Minh, persister dans l'objectif d'indépendance nationale et du socialisme.

Secundo, il faut prendre en considération la qualité, l'efficience de la croissance et du développement durable, améliorer la qualité et l'efficacité de l'économie avec un rythme de croissance raisonnable et maintenir la stabilité macroéconomique.

Tertio, il faut prendre en haute considération la combinaison étroite entre la croissance économique et l'exécution de l'égalité et du progrès social.

Quarto, veiller particulièrement à la consolidation et à l'édification d'un Parti fort tant en termes de politique, de pensée que d'organisation. Il faut valoriser la démocratie tout en veillant à la discipline et à l'ordre social, maintenir le principe de centralisme démocratique, renforcer la solidarité, l'unité et se relier étroitement avec le peuple, respecter et valoriser le droit du peuple d'être souverain et se baser sur la population pour édifier le Parti.

Quinto, dans le travail de direction, il faut être intuitif, résolu, créatif, suivre de près la réalité du pays, veiller au travail de prévision, lancer à temps des solutions conformes à la nouvelle situation, renforcer le travail de propagande, créer un haut consensus, exploiter la force de tout le système politique et de toute la société.

3 - Prévisions de la situation mondiale et domestique dans les années qui viennent

Dans le monde : la paix, la coopération et le développement sont toujours les grandes tendances. Cependant, de nouvelles évolutions complexes et des événements imprévisibles sont à craindre. La conjoncture mondiale multipolaire devient de plus en plus claire, la tendance à la démocratisation dans les relations internationales continue à se développer mais les grandes puissances continuent de diriger les liens internationaux. La mondialisation et la révolution scientifique et technologique se développent vigoureusement, promeuvent le processus de formation de la société de l'information et de l'économie intellectuelle. Malgré des signes de relance de l'économie mondiale après la crise, il reste encore des difficultés et instabilités. La lutte des peuples des pays dans le monde pour la paix, l'indépendance nationale, l'économie sociale, la démocratie et le progrès social continue de prendre de l'ampleur. La lutte nationale et celle des classes évoluent de façon complexe.

L'Asie-Pacifique, dont l'Asie du Sud-Est, est toujours une région qui jouit d'un développement dynamique mais où il existe des facteurs d'instabilité. Avec en premier lieu les litiges territoriaux, maritimes et insulaires, lesquels prennent une ampleur préoccupante. Les formes de mobilisation des forces et l'association de nouveaux intérêts apparaissent. L'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) continue d'intensifier les liaisons régionales, l'édification de la communauté et joue un rôle de plus en plus important dans la région. Mais il existe encore des difficultés et défis.

Dans le pays : les acquis et expériences de 25 années de Renouveau (1986-2011) ont créé pour le pays une position et une force globale plus grande comparé avec auparavant. Les cinq prochaines années verront l'économie nationale poursuivre sa relance avec une croissance importante après une période de ralentissement. Le pays appliquera davantage d'accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux, résoudra ses faiblesses dans les domaines de l'économie, de la culture et de la société, de l'édification du Parti et du système politique. Cependant, le Vietnam fait face à de grands défis que sont les impacts globaux et les évolutions complexes auxquels il faudra être particulièrement vigilants. Le risque de rester en retard sur le plan économique par rapport à de nombreux autres pays de la région et du monde existe encore. La dégradation en termes de politique, de pensée, de vertu morale, de mode de vie d'une partie non négligeable des cadres et membres du Parti, à quoi s'ajoutent la bureaucratie, la corruption et le gaspillage, fragilisent la confiance du peuple envers le Parti et l'État. Les forces hostiles poursuivent leur complot dit d' "évolution pacifique", causent des conflits subversifs, agitent les notions de "démocratie'', de ''droits de l'Homme" dans l'intention de changer de régime politique dans le pays. Dans la situation intérieure, les signes qui s'écartent de l'objectif de socialisme, d' "auto-évolution", d' "auto-mutation" connaissent des évolutions complexes.

D'une manière générale, les situations et tendances susmentionnées créeront des opportunités et défis pour le développement du pays dans les cinq années à venir.

4- Objectifs, tâches de développement national pour le quinquennat 2011-2015

L'objectif global dans les cinq prochaines années est de continuer à améliorer la compétence de direction et de combativité du Parti, d'intensifier, et ce dans son intégralité l'œuvre de Renouveau, d'édifier un système politique sain et fort, de valoriser la démocratie et la force du bloc de grande union nationale, de développer rapidement et durablement l'économie, d'améliorer le niveau de vie matériel et spirituel de la population, de maintenir la stabilité sociopolitique, de renforcer les activités extérieures, de défendre fermement l'indépendance, la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriales, créant une base pour que le pays devienne pour l'essentiel un pays industrialisé et moderne en 2020.

S'efforcer d'atteindre les objectifs clés suivants : croissance économique annuelle sur la période 2011-2015 de 7% à 7,5%, hausse de 7,8% à 8% de la valeur de production des secteurs de l'industrie et de la construction, de la valeur de production agricole de 2,6% à 3%.

À l'horizon 2015, l'agriculture devra représenter 17% à 18% du PIB national, l'industrie et la construction, de 41% à 42%, les services, de 41% à 42%.

En 2015, le PIB per capita atteindrait environ 2.000 dollars, l'espérance de vie serait de 74 ans, le taux de foyers démunis (selon le nouveau critère) baisserait annuellement de 2%.

IV - Approuver le Rapport récapitulatif de la direction du CC du PCV (Xe exercice) à soumettre au XIe Congrès national du CPV. Confier au CC du PCV (XIe exercice) la tâche de recueillir les suggestions des délégués participant au XIe Congrès national, de valoriser les points forts et de remédier aux faiblesses, d'améliorer la qualité et l'efficacité de la direction dans le prochain exercice.

V - Approuver le texte intégral des Statuts (complété et amendé) du PCV

VI - Approuver les résultats des élections du CC du PCV (XIe exercice) comprenant 200 membres, dont 175 membres titulaires et 25 membres suppléants.
VII - Confier au CC du PCV (XIe exercice) et aux organisations du Parti de tous échelons la responsabilité d'élaborer le programme d'action et les plans de travail afin de concrétiser et mettre en œuvre avec succès les lignes et politiques mentionnées dans les documents présentés au XIe Congrès national du Parti.

VIII - Le XIe Congrès national du PCV appelle le Parti, le peuple, l'armée et les résidents vietnamiens de l'étranger à continuer de valoriser les traditions glorieuses du peuple et du Parti ainsi que le patriotisme, à préserver l'indépendance nationale et le socialisme, à être dynamiques et créatifs, à participer activement aux mouvements d'émulation et à être déterminés à bien mettre en œuvre la Résolution du XIe Congrès national du Parti.

Le Congrès les encourage ainsi à continuer de rehausser les capacités de direction et la combativité du Parti, à valoriser la force nationale, à accélérer le Renouveau dans tous ses aspects, ce qui servira de base pour que le Vietnam puisse devenir, pour l'essentiel, un pays industrialisé et moderne en 2020, conforme à l'objectif "le peuple riche, le pays puissant, la société démocratique, équitable, civilisée", progressant à pas ferme sur la voie du socialisme.

VNA/CVN