Le complexe paysager de Tràng An, province de Ninh Binh - le premier patrimoine mixte du Vietnam

Mardi, 23 décembre 2014 à 15:28:19
 Font Size:     |        Print
 

Le complexe paysager de Tràng An, une zone naturelle pleine de charme. Photo: Van Anh/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le complexe paysager de Tràng An, province de Ninh Binh, a été officiellement inscrit, le 23 juin, sur la Liste du patrimoine naturel et culturel mondial de l‘UNESCO lors de la 38e session du Comité du Patrimoine mondial tenue à Doha, au Qatar. Ce site a été reconnu comme premier patrimoine mixte culturel et naturel du Vietnam.

Il s’agit là d’ un grand honneur pour les habitants de l’ancienne capitale Hoa Lu - Ninh Binh en particulier et du pays en général. Cet événement contribue également à une nouvelle perspective de la combinaison des valeurs culturelles, naturelles mondiales.

Tràng An s’étend sur une superficie de 6.172 hectares dans la province de Ninh Binh située à l’extrême Sud du delta du fleuve Rouge et à environ 90 km au sud-est de Hanoi. Ce complexe comprend 3 zones: l’ancienne capitale de Hoa Lu, la zone paysagère de Tràng An - Tam Côc - Bich Dông et la forêt primitive de Hoa Lu.

Tràng An est une zone naturelle encore sereine pour n’être pas influée par les activités humaines. Situé dans la région tropicale humide, le Complexe paysager de Tràng An est une région montagneuse qui s'étend du nord-ouest au sud-est. La tectonique géologique au fil du temps a donné lieu à des paysage pittoresque - un mélange de rochers aux parois abrupts qui se dressent sur une forêt tropicale, entouré d’innombrables cuvettes et vallées sillonnées par des sources s’écoulant tranquillement, des fois façonnant des grottes perforant les pieds des rochers .

Le paysage des rochers karstiques de Tràng An figure parmi les plus beaux et impressionnants de son genre dans le monde. Ces rochers calcaires sont souvent d’une hauteur de 200m des pieds au sommet. Entre ces rochers ce sont des vallées et étangs peu profonds. Ces étangs sont reliés à des cours d’eau qui sinuent à travers les grottes ou les vallons. Les visiteurs, faisant la promenade à bord de petites barques peuvent admirer à l’aise le paysage ou bien la multitude de stalactites fascinantes qui orne les plafonds des grottes en forme de tunnel. Une végétation luxuriante pousse des creux des rochers témoignant de la vitalité ardente de la nature. Plusieurs temples et pagodes historiques témoignent de l’harmonisation entre la nature et la vie spirituelle de l’homme. Le paysage de la zone tampon environnante nous donne l’image de la vie rurale traditionnelle avec des vergers et des rizières, des petits villages reliés par des pistes, des chemins vicinaux et un réseau de ruisseaux et canaux.

Tràng An est une destination de premier plan en Asie du Sud-Est et dans le monde abritant des preuves archéologiques abondantes restées intactes, dont la plupart sont des coquillages, os d’animaux, poteries, outils en pierre, ... C’est un trésor documentaire précieux montrant l’adaptation de l’homme préhistorique face aux changements majeurs de l’environnement durant plus de 30.000 ans, au moins depuis la fin de l’ère des glaciers. Durant cette période, l’homme préhistorique a enduré quelques-uns des changements climatiques et géographiques les plus mouvementées de l'histoire de la Terre. Les vestiges culturels et historiques tels que pagodes, temples, palais de Tràng An sont autant de témoignages du passé.

Venant à Tràng An, les touristes peuvent mieux comprendre l’histoire du Viet nam, sa culture traditionnelle, profiter des beaux paysages et l’air pur en se promenant sur les petites barques . Ils peuvent aussi découvrir l’origine de la vie humaine à travers les objets recueillis des fouilles archéologiques. Tràng An constitue en quelque sorte une source d’inspirations et une combinaison harmonieuse entre la nature et l’homme, le passé et le présent.

Le complexe paysager de Tràng An est devenu un symbole culturel du Vietnam et baptisé patrimoine naturel et culturel mondial par l‘UNESCO.

NDEL