Le complexe de tourisme écologique de Tràng An - Patrimoine naturel mondial - sacré par l'UNESCO

Mardi, 24 juin 2014 à 11:46:38
 Font Size:     |        Print
 

L’embarcadère de Tràng An. Photo: Comité de gestion de Tràng An.

Nhân Dân en ligne - Situé sur la rive méridionale du delta du fleuve Rouge, Tràng An est un spectaculaire paysage de pitons karstiques sillonné de vallées, pour certaines immergées, et encadré de falaises abruptes, presque verticales.

Le site d'écotourisme de Tràng An est surnommé la baie d'Ha Long terrestre. Photo: CTV/VNA.

L’exploration de quelques-unes des grottes les plus en altitude qui ponctuent ce paysage a mis au jour des traces archéologiques d’une activité humaine remontant à 30.000 ans environ. Elles illustrent l’occupation de ce massif par des chasseurs cueilleurs et leur adaptation aux changements climatiques et environnementaux. Le site comprend aussi Hoa Lu, l’ancienne capitale du Viet Nam des Xe et XIe siècles, ainsi que plusieurs temples, pagodes et paysages de rizières, de villages et de lieux cultuels.


Un coin à Tràng An. Photo: Comité de gestion de Tràng An. Photo: VNP.

Le complexe de tourisme écologique de Tràng An s'étend sur 2.168 hectares au Nord-Est de Ninh Binh, avec quatre subdivisions fonctionnelles que sont une zone centrale, une zone touristique de grottes et de cavernes, la zone des pagodes de Bai Dinh, et une zone de services touristiques.

Le site de Tràng An est considéré comme la "baie de Ha long terrestre". Ici, l'espace est si tranquille que le seul bruit est celui des rames. Au loin, les visiteurs ont l'occasion d'appercevoir les fleurs blanches des roseaux au pied des collines. Ses visiteurs sont conduits vers un monde féérique tout en appréciant l'air frais et les paysages de montagne.


Ballade en barque à Tam Côc - Bich Dông. Photo: Trang Linh/VNP.

L'ensemble de grottes de Tràng An abrite 50 grottes reliant 30 petites vallées qui se succèdent sur environ 10 kilomètres du nord au sud. C'est la destination rêvée pour ceux qui aiment découvrir la nature et les grottes magnifiques de Ninh Binh. En traversant ces grottes, on découvre une forêt paradisiaque de stalactites et stalagmites dont les formes, suscitant l'imagination, ont donné leur nom à nombre de ces grottes.

De l’embarcadère de Tràng An, nous sommes partis à la découverte de ce que l’on surnomme la «baie d'Ha Long terrestre ». Notre bateau a traversé nombre de grottes inondées aux noms bizarres. : Tôi (« sombre »), Sang (« lumineux »), Seo, Nâu Ruou (« distillation d’alcool »), Ba Giot (« trois gouttes »)…

Selon les chercheurs, Tràng An était autrefois «l’ancienne baie de Hoa Lu». La construction de digues pour endiguer les inondations et les incursions des eaux marines sont à l’origine de ce mariage entre le karst et l’eau. Les experts considèrent Tràng An comme un «musée géologique en plein air».

Au cours de notre balade, nous avons rencontré une équipe d'experts de l'Institut d'Archéologie du Vietnam qui effectuait des recherches. Nous avons visité avec eux les grottes de Moi, Sinh, Thung Binh 1, 2 et 3... où de nombreux fossiles marins affleurent. On a aussi pu voir des restes d'animaux, de repas, des tombes, des restes humains et des outils de travail en pierre, des céramiques. Il y a 10.000-20.000 ans, cette région était habitée.

Stalactites et stalagmites magnifiques. Photo: Photo: Công Dat/VNP.

Tràng An est une forêt primaire d'une grande diversité sur le plan de la flore comme de la faune. Selon les statistiques, Tràng An abrite environ 577 espèces végétales dont 10 espèces inscrites au Livre Rouge du Vietnam. Il possède des animaux rares et précieux comme le primate à culotte branche ou le phénix de terre...

Il est connu non seulement en tant que destination aux paysages pittoresques, mais aussi comme espace sacré pour les bouddhistes. Bai Dinh est le complexe de pagodes le plus étendu du Vietnam et l'un des plus importants centres du bouddhisme du pays et de l'Asie du Sud-Est. Il comprend l'ancienne pagode Bai Dinh et la nouvelle pagode Bai Dinh aux 12 records grâce, entre autres, à sa cloche en bronze de 36 tonnes, sa statue du Bouddha de 100 tonnes....

Le complexe paysager de Tràng An, province de Ninh Binh, a été officiellement inscrit lundi, 23 juin sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO lors de la 38e session du Comité du patrimoine mondial à Doha, au Qatar.

Rizières dorée le long de la route menant à Tam Côc - Bich Dông. Photo: Dinh Công Hoan (Archive de la revue VIETNAM ILLUSTRÉ)

Le Vietnam posède désormais huit patrimoines culturels et naturels mondiaux que sont la baie de Ha Long, le sanctuaire de My Son, l'ancienne cité de Hôi An, le parc national de Phong Nha-Ke Bàng, la cité impériale de Thang Long-Hanoi, la citadelle de la dynastie Hô et le complexe de Tràng An.

La Liste du patrimoine mondial franchit le cap des 1.000 sites avec l’inscription du Delta de l’Okavango au Botswana en tant que site naturel par le Comité du patrimoine mondial qui a lieu du 15 au 25 juin à Doha (Qatar) sous la présidence de la Sheikha Al Mayassa Bint Hamad Bin Khalifa Al Thani.

NDEL