La Réserve de biosphère Langbiang reconnue par l’UNESCO

Mercredi, 10 juin 2015 à 11:33:17
 Font Size:     |        Print
 

La délégation vietnamienne participant à la 27e session du Conseil international de coordination du MAB. Photo: NDEL.

Nhân Dân en ligne - La Réserve de biosphère Langbiang de la province de Lâm Dông (dans les Hauts Plateaux du Centre du Vietnam) a été reconnue, le 9 juin, par l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) en tant que membre du Réseau mondial des réserves de biosphères (RMRB).

Cette approbation de l’UNESCO a été décidée lors de la 27e session du Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO.

La délégation vietnamienne participant à la 27e session du Conseil international de coordination du MAB comprend le vice-président du Comité populaire de la province de Lâm Dông, Pham S, et le secrétaire général de la Commission vietnamienne pour l’UNESCO, Pham Sanh Châu.

La Réserve de biosphère Langbiang est la première des hauts plateaux du Centre et la 9e du Vietnam à être reconnue par l’UNESCO.

La superficie totale de la Réserve de biosphère Langbiang est de 275.439 hectares (aire centrale: 34.943 hectares; zone tampon: 72.232 hectares; aire de transition: 168.264 hectares). La biodiversité de la région est très riche et compte de nombreuses espèces menacées au Viet Nam qui figurent sur les listes rouges internationales. L’aire centrale formera un corridor de biodiversité, maintenant l’intégrité de 14 écosystèmes tropicaux qui subsistent dans le sud-est du pays en particulier et, plus généralement, dans le pays. Elle constitue également l’habitat de nombreuses espèces de faune sauvage, notamment classées dans la catégorie des espèces rares ou menacées et inscrites sur la liste rouge vietnamienne, comme l’ours malais. Le Comité consultatif international pour les réserves de biosphère (CCIRB) a salué les autorités nationales qui ont autonomisé les populations autochtones en mettant en oeuvre un plan de paiement pour les services écologiques, ainsi qu’en employant des membres des minorités ethniques en tant que gardes-chasse.

Le vice-président du Comité populaire de Lâm Dông, Pham S, a exprimé sa fierté envers la reconnaissance par l’UNESCO de la Réserve de biosphère Langbiang. Cela contribuera à diffuser l’image de Lâm Dông et du Vietnam en général dans le monde. Mais ce sera aussi un défi pour Lâm Dông pour élaborer et organiser les activités de conservation et de développement du site pour maintenir les fonctions d’une Réserve de biosphère faisant partie du Réseau mondial des réserves de biosphère.

Le secrétaire général de la Commission vietnamienne pour l’UNESCO, Pham Sanh Châu, a souligné que cette approbation de l’UNESCO reconnaît également les contributions du gouvernement vietnamien à la réalisation des engagements internationaux pour la protection de la biodiversité, le changement climatique et le développement durable pour les Objectifs millénaires proposés par l’ONU.

Les services compétents ont dressé un plan concret pour protéger et promouvoir les valeurs de biodiversité du site, dont la fondation du comité de gestion du site et la connexion avec le réseau mondial des réserves de biosphère, afin d'échanger des expériences en la matière.

VNA/NDEL