L'ancienne capitale Huê

Vendredi, 18 avril 2014 à 21:58:50
 Font Size:     |        Print
 

Photo: CCV (Centre culturel du Vietnam en France)

Nhân Dân en ligne - Classée par l'Unesco dans le Patrimoine Mondial de l'Humanité, l'ancienne capitale impériale ou reignait la dynastie des Nguyên est un des sites les plus visités du Vietnam.

La ville a lourdement souffert de la guerre (et des intempéries), n'est pas spécialement belle (surtout après Hoi An) et n'a pas le folklore de Saigon. Il y a cependant beaucoup de choses à voir : outre la Cité Impériale et les monuments qui longent la Rivière des Parfums, Huê compte nombre de lieux de cultes: pagodes, églises et une Mosquée Indienne (120, Chi Long), abandonnée en 1975 et transformée en résidence privée!

- La cité impériale: la visite de Huê commence traditionnellement par la Cité Impériale, nichée dans l'enceinte de la Citadelle, face à l'imposante Tour du Drapeau. Modèle réduit de celle de Pékin, la Cité Impériale a perdu en 1968 un grand nombre de bâtiments dont le quasi intégralité de la Cité Interdite. La visite des palais et pavillons restaurés nous a un peu laissés perplexes... les ruines produisent un sentiment de mélancolie, plutôt une sorte de vide.

- Le long de la rivière des parfums: les plus beaux trésors architecturaux (du moins ceux qui nous ont touchés) de Huê sont en dehors de la ville, le long de la Rivière des Parfums. Les Arènes Royales de Ho Quyen, peu visitées présentent une configuration assez peu commune dans ce type d'architecture, elles sont démunies de gradins et forment donc une section parfaite de cylindre en brique qui ne déplairait pas à Mario Botta. Beaucoup plus célèbres - et visités - sont La Pagode Thien Mu ou de la Dame Celeste et les Tombeaux Royaux. Ces ouvrages construits en pleine nature offrent une merveilleuse intégration de l'architecture dans le paysage

- Les Tombeaux Royaux: les Tombeaux de Minh Mang et de Tu Duc se déploient dans une savante succession de jardins, de plans d'eau et de cours. Le Tombeau de Kai Dinh (père adoptif de Cao Dai) est un des plus étonnants qui soient: il s'agit d'une imposante construction en pierre incrustée dans la colline avec des escaliers reliant 3 terrasses et des tours baroques d'influence européenne. L’intérieur, bizarre et coloré est d'un kitsch extrême qui rend cet ensemble minéral et grandiose encore plus étrange

- Art et artisanat: Huê ne manquera pas de satisfaire les amateurs d'art contemporain. Il ne faut pas manquer de visiter la Fondation Diem Phung Thui qui présente des peintures et surtout des sculptures de cet artiste d'envergure mondiale. Certaines oeuvres sont proposées à la vente. Huê compte aussi un certain nombre de galeries d'art. La plus importante est Le Bôi Trân, à l'Hotel Saigon Morin, qui expose, entre autres, de magnifiques toiles de Nguyen Trung

Il ne faut pas oublier que Huê est la capitale des fameux chapeaux coniques qui coiffent les vietnamiennes. C’est dans les villages alentours que l'on peut assister à leur fabrication artisanale et familiale, et, évidemment, en acheter. On trouve également, le long des routes, des encens colorés disposés comme des bouquets de fleurs, manière très intelligente et créative d'étaler la marchandise.

CCV