Découverte de boulets de neuf canons sacrés de la dynastie des Nguyên

Mardi, 27 mai 2014 à 15:09:44
 Font Size:     |        Print
 

Quatre catégories de boulets de canons découverts par le musée d'histoire de Thua Thiên - Huê.

Nhân Dân en ligne - À Huê, neuf grands canons sacrés trônent depuis longtemps dans l’enceinte de l’ancienne citadelle impériale, orphelins de leurs munitions. Une situation qui changera bientôt puisque qu'on a découvert 12 boulets de même calibre que ces neufs canons.

Le musée d’histoire de la province de Thua Thiên Huê vient d’annoncer la découverte de 12 boulets en fonte, de 21 - 22 cm de diamètre pour un poids de 38 - 40 kg. À préciser que leur différence de diamètre et de poids est due à la rouille, laquelle les a peu à peu érodés au fil du temps.
Les mensurations officielles montrent que ces ogives sont de dimension conforme à celles des neuf canons sacrés installés dans deux bâtiments près de la porte Thê Nhon et de la porte Quang Duc, dans l’enceinte de la Citadelle de Huê. Les visiteurs de passage voient bien les canons, mais leurs munitions sont toujours aux abonnées absentes. Une anomalie qui ne devrait pas perdurer longtemps, puisque les experts du musée d’Histoire provincial ont affirmé que seuls les neuf canons sacrés pouvaient être chargés avec ces boulets.
Neuf canons génies
Les neuf canons sacrés ou génies (Cuu vi Thân công) sont les plus imposants du Vietnam. Parmi les dizaines de canons en bronze moulés à l’époque des Seigneurs Nguyên (1569 - 1777) et de la dynastie des Nguyên (1802 - 1945), les neuf canons fondus sous le règne de Gia Long, le premier roi de cette dynastie, sont sans conteste les plus grands et ceux qui arborent les plus belles décorations. Après avoir renversé le souverain Tây Son (1778 - 1802) et une fois proclamé empereur, Gia Long donna l’ordre de rassembler toutes les armes en bronze des vaincus et de les fondre pour mouler ces neuf grands canons en vue de posséder ‘’des souvenirs éternels’’.
Il aura fallu 12 mois pour réaliser ce travail de titan, de février 1803 à janvier 1804. Et c’est à Huê que bien entendu, cela s’est passé.
Les canons ont été baptisés avant même leur réalisation du nom des quatre saisons de l’année: le Printemps, l’Été, l’Automne et l’Hiver, ainsi que des cinq grands éléments de l’univers, à savoir le Métal, le Bois, l’Eau, le Feu et la Terre.

Cinq des neuf canons sacrés de la dynastie Nguyên.
Chaque canon fait 5 - 10 m de long et pèse plus de 10 tonnes. Leur fût porte des gravures très travaillées et des inscriptions indiquant leur nom, leur poids, la manière de s’en servir, le procédé de fonte, le récit des luttes contre les Tây Son et la réquisition des objets en laiton et en bronze. Juste après leur fonte, les neuf canons furent installés au pied de la Cité Royale devant la porte Ngo Môn. C’est seulement sous Khai Dinh (1885 - 1925) qu’on les a transportés à leur emplacement actuel. Ce sont les neuf canons d’apparat et de culte qui n’ont jamais été utilisés pour la guerre, ils n’avaient qu’une valeur symbolique. C’était les génies gardiens de la Citadelle.
Les neuf canons génies sont un des trois ouvrages artistiques de l’ancienne cité impériale de Huê reconnus comme patrimoine matériel national. Les deux autres ouvrages sont les neuf urnes dynastiques (Cuu dinh) et la gigantesque cloche Dai Hông (Dai Hông Chung).
Des découvertes intéressantes
La découverte de ces 12 gros boulets de canon - bien qu’il ne soit pas encore affirmé qu’il s’agisse exactement des obus des neuf canons génies - contribue à élucider certaines énigmes autour de ces grands canons jusqu’à présent dépossédés de leurs forces de frappe.
Selon les premières estimations du directeur du musée d’histoire de Thua Thiên Huê, Cao Huy Hùng: "Comme la dimension des boulets correspond à celle du tube des neuf canons génies, ce sont certainement les boulets de ces fameux canons qui ont été découverts".
Autre point qui tendrait à confirmer ces propos, le fait que ces boulets ont été trouvés sur l’axe du 23 août - voie de communication passant par la porte du Midi (Ngo Môn), l’entrée principale de la cité impériale. C’est aussi là que trônaient les neuf canons sacrés au XIXe siècle.
Toujours lors de ces fouilles, le musée d’histoire de Thua Thiên Huê a annoncé également la découverte de 18 boulets de canons de petite taille, en fonte et en fer. Ces 18 boulets sont divisés en trois catégories, en fonction de leur diamètre. La première avec un diamètre de 8,6 cm (un boulet), la seconde: 11,7 cm (4 boulets) et la troisième: 16 cm (13 boulets). À proximité immédiate de ces 18 boulets, on a aussi découvert un canon en fonte de 63 cm de long pour 38 kg. Le diamètre de son tube est de 9,8 cm. À préciser que le tube de ce canon de 9,8 cm peut convenir au boulet de 8,6cm de diamètre. Ce qui prouve qu’il y a un rapport entre le canon et le boulet trouvé.

Le premier ancien canon découvert par le musée d'Histoire de Thua Thiên-Huê.
C’est la première fois qu’un canon est découvert par le musée d’histoire de Thua Thiên Huê. Selon les experts, cette pièce d’artillerie de petite taille, facile à déplacer, pourrait avoir équipé les navires de guerre de l’époque.
Sur le plan chronologique, les 30 boulets découverts par le musée d’histoire de Thua Thiên Huê (12 boulets présumés appartenir aux neuf canons sacrés et 18 boulets cités ci-dessus) et le canon en fonte appartiennent tous à l’époque de la dynastie des Nguyên.
HOÀNG HOA/CVN