À la découverte des magnifiques tombes des rois Nguyên

Mardi, 27 mai 2014 à 11:01:17
 Font Size:     |        Print
 

Le tombeau de Minh Mang (1791-1841), deuxième empereur de la dynastie des Nguyên.

Nhân Dân en ligne - L’ancienne cité impériale de Huê est célèbre non seulement pour ses magnifiques palais mais aussi pour la magnificence de ses anciens tombeaux, temples, pagodes et sanctuaires, souvent situés dans une nature romantique. Quand on parle de l'architecture ancienne de Huê, il est impossible de ne pas mentionner les tombes royales des rois Nguyên. Chacune est un chef-d'œuvre qui montre non seulement le talent des artisans de Huê, mais aussi la personnalité de chaque roi.

Avec la fin de la dynastie des Nguyên, le Vietnam a clôt son histoire féodale. Cette dynastie a commencé avec le roi Gia Long en 1802 et s'est terminée en 1945 lorsque le roi Bao Dai a abdiqué. La dynastie des Nguyên a donc duré 143 ans et compté 13 empereurs. À Huê, l’on trouve sept tombes de sept d’entre eux, les plus célèbres étant celles de Gia Long, Minh Mang, Tu Duc et Khai Dinh.
Le tombeau du roi Gia Long
Le tombeau de Gia Long (appelé également Thiên Tho) est situé dans une région comprenant 42 montagnes, grandes et petites, dans la commune de Huong Tho, district de Huong Tra, province de Thua Thiên - Huê, à environ 16 km au sud-ouest du centre-ville de Huê. C'est le dernier lieu de repos du roi Gia Long (1762-1820), le premier empereur de la dynastie des Nguyên.

Construit en 1814, ce tombeau a une enceinte de plus de 11.000 m. En face de la tombe se trouve la montagne Dai Thiên Tho. Sur les côtés gauche et droite, il y a 14 montagnes, évoquant la forme de "dragon bleu sur la gauche" et du "tigre blanc sur la droite". À l’intérieur, devant le tombeau, il y a un lac semi-circulaire, une cour d'attente, une autre où l’on organise les cérémonies de remise des offrandes avec six étapes et le Thanh Buu où se trouve les tombeaux du roi et de la reine. Un lieu grandiose, dans un cadre magnifique.
Le tombeau du roi Minh Mang
À environ 12 km au sud-ouest du centre-ville de Huê où les fleuves Ta Trach et Huu Trach rejoignent la rivière Huong, il y a un autre célèbre tombeau, sur la montagne de Câm Khê, dans la commune de Huong Tho, district de Huong Tra. C’est celui de Minh Mang (également appelé tombeau Hiêu), le lieu de repos du roi Minh Mang (1791-1841) qui fut le deuxième empereur de la dynastie des Nguyên.
Couvrant 26 ha, le tombeau de Minh Mang est un complexe architectural de 40 ouvrages dans un espace dominé par montagnes et rivières. La construction du tombeau a commencé en 1840 et s'est achevée en 1843. Vue du ciel, la tombe ressemble à une personne couchée, la tête reposant sur la montagne de Kim Phung et les jambes s'étendant à la confluence des rivières. Les deux moitiés du lac de Trung Minh, sur les deux côtés du tombeau, ressemblent aux bras tendus.

À l'entrée du tombeau de Minh Mang (1791-1841)
La tombe a été enrichie par de nombreux beaux ouvrages et des œuvres de la nature, comme un lac de lotus, une maison commune, un jardin de fleurs, des plantes ornementales et une forêt de pins. La tombe compte trois portes: Dai Hông Môn au milieu, Ta Hông Môn sur le côté gauche et Huu Hông Môn sur la droite. Derrière la porte Dai Hông mon se trouve une cour d’attente du roi avec deux rangées de statues de pierre représentant des mandarins, des éléphants et des chevaux. Avec sa symétrie parfaite, la solennité qui s’en dégage et les paysages alentour, le tombeau de Minh Mang marque à jamais tous ceux qui le visitent.
Le tombeau du roi Tu Duc
Le tombeau du roi Tu Duc (1829-1883), le quatrième empereur des Nguyên, est appelé Tombeau Khiêm (tombeau Tu Duc). Il a été construit dans une forêt de pins séculaires dans le village de Duong Xuân Thuong (village de Thuong Ba, quartier de Thuy Xuân), à environ 8 km au sud-ouest du centre-ville de Huê. C'est l'une des plus belles œuvres de l'architecture royale de la dynastie des Nguyên. Sa construction a commencé en 1864 et s'est achevée en 1867. De son vivant, le roi Tu Duc fréquentait cet endroit pour se détendre, lire des livres et réciter des poèmes.

Le tombeau de Tu Duc couvre 12 ha et compte près de 50 ouvrages. Contrairement aux tombeaux d'architecture symétrique généralement construites sous la dynastie des Nguyên, ceui de Tu Duc a un style architectural plus libre, tout comme la personnalité romantique de cet empereur.
On y trouve des ruisseaux et des sentiers pavés de briques de Bat Tràng, à l'ombre des pins. Le paysage naturel est si beau que les visiteurs s’imaginent dans un parc, et non dans un tombeau.
Le tombeau de Tu Duc a une place pour que l'empereur puisse se détendre, réciter des poèmes, lire des livres. Il y a également un théâtre et une résidence pour les concubines impériales. Une grande stèle en pierre est gravée d’un texte intitulé "Khiêm Cung ky ", qui se compose de 4.935 idéogrammes écrits par le roi Tu Duc. Il y parle de la vie, de la royauté et des erreurs au cours de son règne.
Le tombeau du roi Khai Dinh

Le tombeau de Khai Dinh (1885-1925), 12e empereur de la dynastie des Nguyên, est le seul mélangeant les architectures orientale et occidentale.
Parmi les tombes des rois Nguyên, celui de Khai Dinh (également appelé Ung) est le seul mêlant les architectures orientale et occidentale. C’est le lieu de repos du roi Khai Dinh (1885-1925), le 12e empereur des Nguyen. Il est situé sur la montagne de Châu Chu (aussi appelée Châu E), commune de Thuy Bang, district de Huong Thuy, province de Thua Thiên - Huê, à environ 10 km au sud-ouest du centre-ville de Huê.
Ce tombeau est connu pour son art complexe de la terre cuite émaillée et trois magnifiques fresques intitulées "neuf dragons dans les nuages" sur les plafonds des trois compartiments du Palais Thiên Dinh. Ces fresques sont les plus importantes au Vietnam.

La pagode de Thiên Mu, l’une des plus célèbres de Huê, construite en 1601.
En plus des tombes, Huê a aussi des centaines d’œuvres architecturales bien connus, telles que la plate-forme Nam Giao, la pagode de Thiên Mu, les temples de Van Thanh, de Vo Thanh, de Voi Re, le palais An Dinh... Ces lieux ont fait de Hue une ancienne capitale, magnifique et poétique, digne d'être un patrimoine culturel mondial.
MANH THUONG/VNP (Photos: TRANG LINH)