La citadelle des Hô entre au patrimoine mondial

Vendredi, 16 mai 2014 à 11:19:30
 Font Size:     |        Print
 

La citadelle des Hô est composée de blocs de pierre finement ajustés et soudés. Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Nhân Dân en ligne - Six ans après l’élaboration des dossiers, la citadelle de la dynastie des Hô du Vietnam a été inscrite le 27 juin 2011 sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO lors d’une réunion à Paris.

La citadelle de la dynastie des Hô (en vietnamien : Thành nhà Hô ; appelée également citadelle Tây Dô ou Tây Giai), est une ancienne cité impériale située au centre de la province de Thanh Hóa (Nord).
S’étendant sur environ un kilomètre carré sur les communes de Vinh Tiên et Vinh Long du district de Vinh Lôc, elle était à l’époque un centre politique, économique, culturel et social du pays.

Il ne reste plus qu'une partie de l'enceinte. Photo : CTV/CVN

Ce site, construit en 1397 selon les principes du feng shui (géomancie), témoigne de l’épanouissement du néoconfucianisme dans le Vietnam de la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d’autres parties d’Extrême-Orient. Nichée dans une plaine, entre les fleuves Ma et Buoi, cernée par trois montagnes, la citadelle représente un nouveau style d’ouvrage fortifié dans le Sud-Est asiatique.
Selon la légende, la citadelle des Hô aurait été construite en seulement trois mois. Tous ses murs et ses quatre portes principales sont en pierres de taille s’imbriquant étroitement, sans mortier ni liant d’aucune sorte. En moyenne, chaque bloc fait 1,5 m de long (certains atteignent 6 m) et pèse 24 tonnes.

Un an après la reconnaissance par l’UNESCO, citadelle des Hô doit se voir attribuer, le certificat le 16 juin. Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

La citadelle a une forme rectangulaire, et ses quatre portes en forme d’arche s’ouvrent vers les quatre points cardinaux. Les pierres du sommet ont été sculptées en forme de quartier de pamplemousse. La porte du Sud, la principale, compte trois entrées, alors que les autres n’en ont qu’une.
Selon les annales historiques, la citadelle abritait des ouvrages magnifiques tels que les palais Hoàng Nguyên, Diên Tho et Dông Cung, les monts Tho Ky et Duc Tuong... En raison des conditions météorologiques difficiles et des guerres, il ne reste plus qu’une partie de l’enceinte et ses quatre portes.
Selon les experts, la citadelle de la dynastie des Hô est un chef-d’œuvre architectural du XIVe siècle, un symbole de l’interculturalité entre le Vietnam et d’autres pays d’Asie du Sud-Est. Selon eux, il s’agit de la plus grande et de la plus originale citadelle de pierre non seulement au Vietnam mais aussi dans toute la région Sud-Est asiatique.
Donc plus de fierté nationale encore pour les Vietnamiens qui sont désormais les dignes dépositaires de 15 patrimoines matériels ou immatériels reconnus patrimoines mondiaux. Une reconnaissance de la communauté internationale envers des valeurs culturelle et historique éternelles. Et aussi une lourde responsabilité pour les préserver, les valoriser et les léguer aux générations futures.

La citadelle des Hô est composée de blocs de pierre finement ajustés et soudés. Photo : CTV/CVN

Cérémonie de remise du certificat reconnaissant la citadelle des Hô

La cérémonie de remise du certificat reconnaissant la citadelle des Hô comme patrimoine culturel mondial a été organisée le 16 juin sur place, au district de Vinh Lôc, province de Thanh Hoa (Nord), en présence du président de l’Assemblée nationale Nguyên Sinh Hùng.

«La citadelle des Hô reconnue comme patrimoine culturel mondial par l’Unesco est non seulement la fierté des habitants de la province de Thanh Hoa mais aussi de tous les Vietnamiens. Cela contribue au renforcement de la culture millénaire du peuple vietnamien. C’est également l’occasion pour que les amis du Vietnam y viennent découvrir les beaux paysages et notre peuple» a souligné Nguyên Sinh Hung.

La cérémonie de remise du certificat reconnaissant la citadelle des Hô comme patrimoine culturel mondial a eu lieu le 16 juin à Thanh Hoa (Nord). Photo: Thanh Tùng/VNA/CVN

Lors de la cérémonie, l’assistant au directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Eric Falt, a solennellement remis le certificat de reconnaissance de la citadelle des Hô en tant que patrimoine culturel mondial aux représentants du Comité vietnamien de l'UNESCO, du Parti et des autorités populaires de la province de Thanh Hoa.

L’UNESCO a reconnu il y a un an la citadelle des Hô en tant que patrimoine culturel mondial. En effet, c’est le 27 juin 2011 que la citadelle des Hô a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial. Cette ancienne cité impériale est située au centre de la province de Thanh Hóa, où vivent sept ethnies sœurs (Kinh, Muong, Thai, Dao, H’Mông, Thô et Kho Mu). Occupant 5.234 ha sur les communes de Vinh Yên, Vinh Tiên, Vinh Thành, Vinh Long, le bourg de Vinh Lôc, du district éponyme, la «zone du patrimoine culturel mondial de la citadelle des Hô» est située à 150 km au Sud de Hanoi. Capitale du Vietnam de 1398 à 1407, elle fut aussi un centre politique, économique, culturel et social du XVIe au XVIII e siècle.

Elle a été construite en 1397 par Hô Quy Ly sur les principes du feng shui(géomancie). Elle est située entre les fleuves Ma et Buoi, dans un très beau cadre naturel. Selon les experts, il s’agit de la plus grande et de la plus originale citadelle en pierre de toute l’Asie du Sud-Est, laquelle est, de surcroît, l’une des mieux conservées de toute l’Asie.

Pour accueillir cet événement, la province de Thanh Hoa organise de nombreuses activités : une foire «rurale» regroupant un centaine de stands exposant des produits d’art et d’artisanat, des plats culinaires, des imprimés sur la citadelle, une exposition d’objets et de livres sur la dynastie des Hô. Des circuits de découverte de ce site sont également proposés.

VNA