Le tissage zèng de l’ethnie minoritaire de Tà Ôi - patrimoine culturel immatériel du Vietnam

Vendredi, 13 janvier 2017 à 11:14:22
 Font Size:     |        Print
 

Les brocatelles de Tà Ôi ont trouvé leur place sur le marché national mais également étranger. Photo: cand.com.vn.

Nhân Dân en ligne - Le tissage zèng de l’ethnie minoritaire de Tà Ôi dans le district d’A Luoi, province de Thua Thiên-Huê (au Centre) a été récemment reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel du Vietnam.

Le tissage zèng est un métier traditionnel de l’ethnie minoritaire de Tà Ôi dans le district d’A Luoi, transmis de génération en génération. Les pièces de zèng sont les offrandes indispensables dans les fêtes de l’ethie de Tà Ôi. Et lors des événements importants du village, les habitants portent toujours les costumes fabriqués à partir du zèng.

Le tissage zèng est en fait une sorte de tissage de brocatelles, mais de brocatelles dont l’originalité réside dans des motifs ornementaux créés à l’aide de petites perles de verre, introduites à même le tissu.

Les femmes de Tà Ôi jouent un rôle déterminant dans la préservation du tissage zèng car selon la tradition de cette ethnie, les filles à la maturité doivent savoir tisser les zèng sous l’enseignement de leur mère. Lors du mariage, la mariée doit préparer les pièces de zèng pour offrir à la famille du marié.

Aujourd’hui, les brocatelles de Tà Ôi ont trouvé leur place sur le marché national mais également étranger grâce aux politiques au profit de cet métier traditionnel au service du développement touristique.

NDEL