L’âme du Têt vietnamien

Dimanche, 14 février 2021 à 13:19:02
 Font Size:     |        Print
 

Le marché aux fleurs à Hanoi à l'occasion du Têt traditionnel. Photo: NDEL.

Nhân Dân en ligne - Des petits pots de fleurs et des bonsaïs joliment taillés sont exposés dans la maison. Les « tò he » (figurines de pâtes de riz colorées) qui semblaient être tombées dans l’oubli ont fait leur réapparition entre les mains des enfants qui sont curieux de connaitre les traditions ancestrales.

Le Têt traditionnel est l’expression du désir de chacun d’une nouvelle année pleine de joie, de chance et de retrouvailles.

Cette année, en raison de l’influence de l’épidémie de Covid-19, les marchés aux fleurs manquent quelque peu d’effervescence, mais l’atmosphère printanière tout de même présente dans chaque maison. Dans les célèbres villages horticoles de Hanoi tels que Quang Ba et Tây Tuu, des centaines de fleurs traditionnelles du Têt telles que les fleurs de pêcher et d’abricotier, les chrysanthèmes, les roses, les glaïeuls et les dahlias sont omniprésents, répondant aux envies de décoration des clients pour le Nouvel An lunaire.

Selon les fleuristes, le prix des fleurs cette année coûte est inférieur aux années précédentes et les grossistes achètent également moins des fleurs. Les jardiniers se sont alors débrouillés pour acheter des pots et y planter des fleurs pour les vendre. Différentes des fleurs en vase, les fleurs en pot sont plus durables, de plus elles sont plus grandes, plus belles et plus brillantes.

Parallèlement aux fleurs, les bonsaïs sont également achetés pour décorer la maison pendant le Têt. En moyenne, chaque pot de fleurs coûte quelques centaines de milliers de dôngs et les bonsaïs coûtent quelques millions de dôngs. Certains jardiniers créent des bonsaïs en forme de buffle, le signe zodiacal de cette année qui est à la fois la mascotte de l’année du Buffle de 2021 et symbolise la force, l’endurance et le travail acharné, symbolisant ainsi une vie prospère.

Dans les rues de Hàng Luoc, Hàng Khoai, Hàng Roi, Hàng Ma et Phùng Hung dans le vieux quartier de Hanoi, les gens viennent acheter des kumquats, des fleurs en soie, des produits artisanaux et des peintures folkloriques. Le marché traditionnel du Têt est un évènement unique, honorant la beauté de la vie culturelle et spirituelle. Le symbole du buffle est omniprésent sur le marché du vieux quartier, avec, en particulier, un grand buffle jaune en taille réelle dans la rue Hàng Ma.

Les souvenirs d’enfance sont également le trait saillant du Têt avec des cadeaux traditionnels, notamment les « tò he ». Dans la société moderne, cette beauté simple semblait vouée à disparaitre, mais ils sont pourtant présents à chaque coin de rue et dans chaque magasin et maison quand le Têt arrive.

Les enfants adorent l’image des super-héros dans les bandes dessinées, tandis que les adultes aiment les personnages historiques ainsi que les images personnelles et familiales. L’artisan Dang Van Hâu, de Phuong Duc, dans le district de Phu Xuyên en banlieue de Hanoi appartient à la génération 8x, mais il a 17 ans d’expérience dans le métier.

Il est né dans une famille d’artisans de « tò he ». Il a changé le design et les couleurs de ces cadeaux traditionnels, pour mieux correspondre à la vie d’aujourd’hui. Ces dernières années, il a ouvert de nombreux cours pour enseigner gratuitement aux élèves du primaire, dans le but de préserver l’âme de la terre natale. Beaucoup de gens pensent que, pendant les jours du Têt, les « tò he » dans la maison sont aussi une occasion pour raviver les souvenirs, les leçons éducatives traditionnelles et partager les souhaits de chacun.

NDEL