La broderie à la main : un artisanat traditionnel très ancien du Vietnam

Samedi, 01 août 2020 à 06:28:35
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - La broderie est un art de décoration des tissus qui consiste à ajouter sur un tissu un motif plat ou en relief fait de fils simples, parfois en intégrant des matériaux tels que des paillettes, des perles ou même des pierres précieuses.

On peut la diviser en trois grandes classes :

• Manuelle : faite à la main, au moyen d'une aiguille ou faite au crochet;

• Semi-mécanique : à la machine;

• Mécanique : industrielle.

Mais dans le cadre de la présentation, nous voudrions présenter la broderie à la main du Vietnam.

L’Histoire de la broderie à la main

Au Vietnam, la broderie à la main est un artisanat traditionnel très ancien. C’est aussi un trait spécial de la culture traditionnelle. Avec des fils colorés et leurs mains habiles, les artisans façonnent des peintures brodées vives, contribuant à préserver un métier qui risque de tomber dans l'oubli.

Dès le premier siècle, en plus des fameux drapeaux brodés « S’acquitter de la dette vis-à-vis du pays, exécuter la vengeance familiale » du soulèvement des héroïnes Hai Bà Trung, les femmes vietnamiennes utilisaient également la broderie pour décorer la maison.

Cependant aujourd’hui personne ne sait quand la broderie du Vietnam est née ni qui a été la première personne à avoir créé et transformé le travail de couture habituel en un art de la broderie ?

Il existe une légende au sujet de la broderie à la main du Vietnam : au début du XVIIe siècle, la broderie du Vietnam a marqué un tournant dans son développement. À cette époque, Lê Công Hanh (né le 18/01/1606 et décédé le 12/06/1661) qui résidait dans le village de Quât Dông (district de Thuong Tin, province de Hà Tây (ville actuelle de Hanoï) a rassemblé les techniques de broderie folklorique du Vietnam, et diffusé largement l'artisanat.

À l'époque féodale, la broderie à la main était principalement destinée à la noblesse. Le fil était teint avec des tubercules marron, de la racine indigo, du jus d'amande, des feuilles de figuier, des meules ou des fleurs.

Au service des rois, la broderie est devenue progressivement populaire et la broderie à la main s'est répandue dans tout le pays. Au début, la broderie n'était qu'un travail pour les femmes, puis beaucoup d'hommes se sont également passionnés pour le fil d'aiguille.

Au nord, au centre et au sud, on trouve également de bons artisans créatifs qui aiment leur métier. C'est l'amour du métier et la diligence des artisans qui rendent la broderie de plus en plus unique, sophistiquée et innovante.

7 méthodes de base de broderie à la main traditionnelle

• Broderie filetée (Thêu nối đầu) : Il existe trois types différents :

Reliez les coudes, les extrémités droites et les coudes ronds. Le principe de cette méthode de broderie est que le point suivant est cousu sur la pointe de la précédente, de sorte qu'il soit répété plusieurs fois pour créer chaque ligne de broderie complète. Chaque point de fil à broder ne doit pas dépasser 5 mm.

• Broderie à emboîtement : (Thêu chăng chặn)

Cela consiste à « épisser » (chăng) et à « bloquer » (chặn), en utilisant du fil pour étirer horizontalement ou verticalement sur une grande distance, puis en utilisant un autre fil pour bloquer la corde en abaissant l'aiguille pour serrer chaque petit morceau.

• Torsion de broderie : (Thêu lướt vặn)

Commencez par des points de broderie d'environ 5 mm de long, le deuxième point à proximité de la première moitié et le troisième point à la première queue.

• Broderie de toile : (Thêu bó hạt)

Cette méthode de broderie est similaire à la torsion de broderie, bien que plus large. La méthode de broderie est de droite à gauche, de haut en bas.

• Broderie de poussée : (Thêu đâm xô)

Aussi appelée broderie de chef ou broderie à débordement, cette méthode a la capacité de créer un fond pour les grands carrés de couleur, en combinant les couleurs de peintures avec des nuances claires et des profondeurs sombres.

• Poinçonnage : (Thêu đột)

Il s'agit d'une technique consistant à mélanger la couleur du même fil en utilisant 2-3 fils de couleurs différentes torsadés ensemble en un fil pour broder ou superposer une partie du motif de broderie afin de réduire en dés ou d'ajouter plus de vivacité.

• Broderie de perles : (Thêu sa hạt)

Avec un fil, passez plusieurs fois devant la pointe de l’aiguille pour percer verticalement le tissu et maintenez-le bien en place pour former de petites perles rondes.

• Échelles : (Thêu khoán vảy)

Échelles plongeantes et flottantes montrant les plumes et les écailles de différentes espèces. Sur des motifs tels que les oiseaux, les poissons ou les dragons qui ont été brodés avec des têtes aux nuances sombres, ils doivent être coulés.

HIÊN ANH/NDEL