Thua Thiên Huê : préservation des monuments historiques de Huê

Mardi, 23 juin 2020 à 16:36:04
 Font Size:     |        Print
 

Une vue de la pagode Thiên Mu à Huê (Centre). Photo: CVN

Nhân Dân en linge - Établie comme capitale du Vietnam en 1802, la ville de Huê, province de Thua Thiên Huê (Centre), a été non seulement le centre politique mais aussi le centre culturel et religieux sous la dynastie des Nguyên, jusqu’en 1945. Huê est réputée pour ses 900 monuments historiques et patrimoines culturels reconnus par l’État et l’UNESCO.

Afin de préserver ses monuments historiques, la province de Thua Thiên Huê a proposé un plan de préservation et de promotion des valeurs patrimoniales de l’ensemble des monuments de Huê pour la phase 2020-2030 et vision 2050.

Selon les données de statistiques, ces 25 dernières années, plus de 170 monuments de cet ensemble ont été restaurés. Grâce au soutien du gouvernement, d’organisations nationales et internationales, et particulièrement aux efforts de la province elle-même, environ 130 ouvrages, grands et petits, ont été restaurés tels que Ngo Môn, les palais Thai Hoà, Diên Tho, Truong Sanh, Long An, An Dinh, Hiên Lâm Cac, les tombeaux des rois Minh Mang, Tu Duc, Khai Dinh, les théâtres Duyêt Thi Duong, Minh Khiêm Duong ou encore la pagode Thiên Mu.

Rien qu’en 2019, le Centre de préservation des vestiges de Huê a réalisé 16 projets de restauration, pour un montant de plus de 100 milliards de dôngs.

Ce centre a renforcé son partenariat avec l’Organisation des Nations pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Allemagne, les États-Unis, la France, le Japon, la République de Corée, la Pologne et les Pays-Bas dans les travaux de restauration, de recherche et la formation de la main-d’œuvre en la matière.

En 2013, l’ensemble des monuments de Huê a été reconnu par l’UNESCO. En 2014, Huê a été reconnue "ville culturelle de l’ASEAN" et "ville de l’environnement durable de l’ASEAN". Elle fut la première ville du pays et la troisième de l’ASEAN à recevoir le titre de "ville culturelle".

En outre, Huê possède des patrimoines immatériels reconnus par l’UNESCO. Il s’agit notamment du nha nhac cung dinh Huê (musique de la cour de la dynastie de Huê) ; des môc ban (tablettes en bois) et des châu ban de la dynastie des Nguyên - un ensemble de documents administratifs sans oublier les poèmes en caractères chinois et démotiques hán - nôm gravés sur les monuments de Huê.

Protection des maisons-jardins

La maison-jardin An Hiên, une destination de prédilection de nombreux touristes.

Outre les monuments historiques, les maisons-jardins constituent une destination de prédilection pour de nombreux touristes et sont emblématiques de l’architecture originale de Huê.

Les maisons-jardins se concentrent sur les deux rives de la rivière des Parfums. Ce sont des maisons à toiture en tuile entourées par un jardin luxuriant et bien taillé.

An Hiên (maison de paix) est la plus belle et la plus connue des maisons-jardins de Huê. Elle donne sur la rivière des Parfums. Le chemin qui mène à la maison est long de 34 m et est bordé de pruniers verdoyants. D’une superficie totale de près de 5.000 m², cette maison a été construite en respectant les principes de la géomancie.

D’après une dame qui s’occupe de la maison, à l’identique des autres anciennes maisons de Huê, un paravent a été installé devant l’entrée de la maison An Hiên pour dissimuler les scènes de la vie quotidienne et chasser les mauvais esprits. Et d’ajouter que la maison possède également un étang pour conserver la fraîcheur.

Selon les statistiques du Comité populaire municipal, Huê recense actuellement une centaine de maisons-jardins. Pour préserver l’architecture de ces bâtiments, le Comité populaire provincial a élaboré le projet "Politiques d’assistance à la protection des maisons-jardins typiques de Huê et au développement de leurs valeurs". Vingt-cinq ouvrages y participent.

L’année dernière, Thua Thiên Huê a injecté plus de 5,6 milliards de dôngs pour restaurer neuf maisons-jardins dans l’ancien village de Phuoc Tich, district de Phong Diên.

CVN/NDEL