L’Université britannique Bristol fait revivre des mémoires de maison « Chô » à Dà Nang

Jeudi, 28 novembre 2019 à 17:11:32
 Font Size:     |        Print
 

L’exposition intitulée « Histoires sur les rives de la rivière Hàn ». Photo : s://infonet.vn

Nhân Dân en ligne – Le Musée de Dà Nang (au Centre du Vietnam), en collaboration avec l’Université britannique Bristol a inauguré le 27 novembre l’exposition intitulée « Histoires sur les rives de la rivière Hàn ».

Il s’agit d’une partie des résultats du projet de recherche sur le patrimoine du métier de pêche et les moyens d’existence des pêcheurs à Dà Nang réalisé par le professeur Graeme Were de l’Université britannique Bristol.

Entre l’an 2000 et 2005, les autorités municipales de Dà Nang ont relogé des habitants vivant dans des maisons « Chô » situées à l’Est de la rivière Hàn dans les maisons modernes au quartier de Nai Hiên Dông relevant de l’arrondissement de Son Trà.

Cette exposition vise à raconter des histoires des familles de cette communauté, utilisant leur propre histoire et leurs objets sélectionnés par le Musée de Dà Nang. Ces histoires font preuve de la force d’une communauté, leur rapport avec la rivière et leurs nouveaux moyens d’existence, a fait savoir Huynh Dinh Quôc, directeur du Musée de Dà Nang.

Actuellement, le Musée de Dà Nang réserve un espace pour l’exposition des maisons « Chô », modèle de maison sommaire de fortune délabrée des habitants vivant sur l’eau près de la rive Est de la rivière Hàn.

Selon le recteur adjoint de l’Université Bristol, Erik Lithander, le projet sur le patrimoine du métier de pêche et les moyens d’existence des pêcheurs à Dà Nang a aidé à améliorer la prise de conscience sur le rôle important des musées locaux dans la préservation et la valorisation des valeurs traditionnelles, dont le métier de pêche dans le contexte actuel.

L’Université Bristol continuera de mener de nouveaux programmes de coopération avec Dà Nang en 2020, a-t-il fait savoir.

NDEL