Première Journée de la gastronomie palestinienne à Hanoi

Vendredi, 15 novembre 2019 à 10:03:54
 Font Size:     |        Print
 

Couverture d'un livre « Parcourir la moitié de la Terre pour boire un thé ». Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – Les diverses activités organisées lors de la première Journée de la culture et de la gastronomie palestiniennes à Hanoi ont aidé les Vietnamiens à découvrir les particularités culturelles du pays du Moyen-Orient.

En écho de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien (29 novembre), l’Ambassade de Palestine au Vietnam a organisé pour la première fois le 12 novembre à Hanoi une journée de la gastronomie palestinienne.

Dans le cadre du programme, les visiteurs ont eu une bonne occasion de profiter d’une série d’activités présentant l’histoire, la culture et les arts de la Palestine, telles qu’une exposition photographique, un spectacle de danse folklorique mis en scène par des étudiants palestiniens, une dégustation de plats traditionnels palestiniens et la présentation de livres.

Lors de la Journée de la gastronomie palestiniennes à Hanoi, l’Ambassade de Palestine au Vietnam et la compagnie des livres Thai Hà ont conjointement organisé une cérémonie de présentation de deux livres de Di Li, une romancière vietnamiennes, intitulés « J’ai mangé tout le champ de fleurs » (Tôi đã ăn cả cánh đồng hoa) et « Parcourir la moitié de la Terre pour boire du thé » ( Nửa vòng Trái Đất uống một ly trà ). Ces livres présentent aux lecteurs les spécialités alimentaires de différents pays.

Di Li est le pseudo de Nguyên Diêu Linh. Une jeune femme qui trace son sillon discrètement mais sûrement au sein de la littérature de nouvelle génération, alternant la nouvelle et le roman, avec un même talent. Outre l’écriture de romans, Diêu Linh est enseignante d’université, pigiste, chargée des relations publiques et traductrice.

L’ambassadeur de Palestine au Vietnam, Saadi Salama, a déclaré que, bien que le Vietnam et la Palestine aient une amitié étroite depuis plusieurs décennies, le peuple vietnamien ignorait encore beaucoup de la culture palestinienne. L’Ambassade de Palestine au Vietnam a donc décidé d’organiser la première la Journée de la gastronomie palestiniennes à Hanoi dans l’espoir de présenter au peuple vietnamien et aux autres amis étrangers la riche culture et la cuisine unique du pays, contribuant ainsi à renforcer la compréhension mutuelle et les liens entre les peuples vietnamien et palestinien, selon lui.

Celui-ci a hautement apprécié les récits sur la gastronomie palestinienne présentés dans le livre « Parcourir la moitié de la Terre pour boire du thé » de Di Li et a dit espérer que les Vietnamiens comprendraient mieux la cuisine du Moyen-Orient avec l’introduction de six plats traditionnels de la Palestine lors de l’événement et en sauront plus sur la nation palestinienne, une nation éprise de paix.

NDEL