Un site datant de 9 000 ans découvert à Bac Kan

Jeudi, 20 juin 2019 à 14:12:47
 Font Size:     |        Print
 

Des dents et des os d’animaux de la préhistoire se trouvent dans la grotte de Puông, province de Bac Kan, en juin 2019. Photo : vnexpress.net

Nhân Dân en ligne - Près de 100 reliques ont été découvertes dans des grottes de la chaîne de montagnes de calcaire de Ba Bê, dans la province de Bac Kan (au Nord).

Des membres de l’Institut archéologique du Vietnam et du musée de Bac Kan ont découvert que de nombreux endroits du district de Ba Bê présentaient des traces de présence humaine datant de 8 000 à 9 000 ans.

Trinh Nang Chung, responsable de l'équipe de recherche, a déclaré que l'ensemble de l'étude avait déterminé que les reliques appartenaient à la culture Hoà Binh du nouvel âge de pierre (époque néolithique).

Dans la grotte de Puông, dans le parc national de Ba Bê, l'équipe a creusé et exploré un lac de cinq mètres carrés.

Près de 100 reliques, principalement de pierre et d'os, ont été retrouvées presque partout dans les cavernes.

Des outils en pierre, tels que des haches courtes, des outils de coupe grossiers et des outils de forme ovale, ont été fabriqués à partir de galets trouvés dans les rivières et les ruisseaux, qui présentent les caractéristiques de la culture Hoa Binh, ont déclaré des archéologues.

L'équipe a également trouvé des os d'animaux (porcs, singes, chimpanzés), des coquilles de mollusques (escargots de rivière, moules) et des graines de fruits, qu'ils considèrent comme les restes de nourriture des hommes préhistoriques. Les peuples primitifs avaient fendu les os de certains animaux comme les cochons, les cerfs et autres, puis les avaient durcis au feu pour en faire des outils hérissés.

Les archéologues ont également trouvé une petite pierre rectangulaire avec trois petits trous ronds sur sa surface. Mais sa fonction et sa signification restent un mystère.

Les outils de broyage montrent que la chasse et la cueillette jouaient alors un rôle important dans la recherche de nourriture, et la présence de cailloux, de pierres avec des marques de ciseau et de pièces ciselées suggère que les outils étaient transformés.

La découverte a enrichi la connaissance de la culture préhistorique dans la province de Bac Kan en particulier et au Vietnam en général, selon les archéologues. Les archéologues continueront d'explorer la cave Puông jusqu'en juillet et planifient de nouvelles fouilles dans un proche avenir.

NDEL