Déclaration conjointe ASEAN-Chine: Renforcer la paix, l’amitié et la coopération

Mardi, 17 juin 2014 à 20:24:58
 Font Size:     |        Print
 

Le 15è Sommet ASEAN-Chine tenu 19 novembre 2012 à Phnom Penh. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - Lors de la rencontre au sommet tenue le 19 novembre 2012 à Phnom Penh (Cambodge) pour célébrer le 10è anniversaire de la signature de la DOC, les chefs d’États et de gouvernements des pays membres de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et la République populaire de Chine ont réaffirmé leur Déclaration conjointe sur l’établissement d’un partenariat stratégique pour la paix et la prospérité signée le 8 octobre 2003.

Les deux parties ont adopté une Déclaration conjointe qui souligne:

- Les deux parties sont convaincues que la DOC signée en 2002 à Phnom Penh (Cambodge) constitue un document essentiel, qui montre l’engagement pris par les pays d’ASEAN et la Chine dans la promotion de la paix, de la stabilité et de la confiance mutuelle en Mer Orientale.

- Suite à l’adoption des Lignes directrices pour l’application de la DOC en juillet 2011, les deux parties prennent acte des progrès obtenus dans la mise en œuvre des projets de coopération dans le cadre de la DOC, qui ont contribué à renforcer la foi, la confiance réciproque et la coopération en Mer Orientale.

- Elles reconnaissent également qu’une application complète et efficace de la DOC contribuera à la promotion des relations et du partenariat stratégique entre l’ASEAN et la Chine, au renforcement de la paix, de la stabilité et de la prospérité en Asie de l'Est. Sur cette base, elles ont réitéré leur souhait de multiplier les conditions propices à un règlement pacifique et durable des différends et des conflits entre les pays concernés.

- Elles ont réaffirmé leurs engagements vis-à-vis des buts et des principes définis dans la Charte des Nations unies, la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS), le Traité d’Amitié et de Coopération en Asie du Sud-Est (TAC), les cinq Principes de coexistence pacifique ainsi que les autres principes fondamentaux universellement reconnus du droit international, qui peuvent servir de normes de base régissant les relations entre les États.

- Elles ont réaffirmé le principe de respect mutuel de l’indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale conformément au droit international et le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un autre pays.

- Elles sont convenues de continuer à respecter l’esprit et les principes de la DOC dans le but de contribuer à promouvoir la paix, l’amitié, la foi, la confiance réciproque et la coopération entre les pays membres de l’ASEAN et la Chine.

- Elles ont réaffirmé leurs engagements vis-à-vis des principes de la DOC, en continuant résolument à l’appliquer pleinement et efficacement, à savoir :

+ Déployer les projets et les activités de coopération déjà convenus en conformité avec les Lignes directrices pour l’application de la DOC ;

+ Poursuivre la coopération dans le renforcement de la sécurité maritime, y compris la garantie de la liberté commerciale, de la sécurité de la navigation et des transports en mer, sur la base du respect du droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS) ;

+ Continuer à encourager les parties concernées à régler les litiges territoriaux et de juridiction par voie pacifique, sans recours à la force ou menace d'emploi de la force, au moyen des consultations et négociations amicales entre les Etats souverains directement concernées, sur la base des principes fondamentaux du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS) ;

+ Continuer à faire preuve de retenue chez toutes les parties concernées et résoudre les différends d’une manière constructive, sans entreprendre d'actions susceptibles de compliquer et d’aggraver les différends, au préjudice de la paix et de la stabilité, y compris celle visant à s’installer dans les endroits actuellement inhabités comme îles, récifs, haut fonds, bacs de sables et d’autres structures.

+ Maintenir la dynamique du dialogue et des consultations afin de renforcer la foi, la confiance réciproque et de coopérer ensemble sur la voie de progression vers l'adoption par consensus du Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC).

Le Ministère vietnamien des Affaires étrangères