Les principes en six points affirment le rôle central de l'ASEAN

Mardi, 17 juin 2014 à 19:32:46
 Font Size:     |        Print
 

L’ASEAN affirme son rôle central dans le règlement des questions régionales. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - Les pays de l'ASEAN ont approuvé les principes en six points de l'ASEAN sur la Mer Orientale, document affirmant la solidarité au sein de cette association et créant la base de la garantie du respect par les parties de la conduite à tenir en Mer Orientale.

Il s'agit là du résultat des efforts diplomatiques "de navette" du ministre indonésien des Affaires étrangères (AE) Marty Natalegawa, et notamment des consultations directes avec les ministres des AE des Philippines, du Vietnam et du Cambodge.

Les ministres des AE de l'ASEAN ont réaffirmé leurs engagements sur des principes tenant en six points comprenant :

1 - une pleine exécution de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (2002) ;

2 - les directives pour l'exécution de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (2011) ;

3 - la prochaine conclusion d'un Code régional de conduite en Mer Orientale ;

4 - le plein respect des principes universellement reconnus du droit international, en ce compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS).

5 - la pratique continue de la retenue et du non recours à la force par toutes les parties ; et

6 - la résolution pacifique des différends, conformément aux principes universellement reconnus du droit international, en ce compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS).

Ce document qui réaffirme les principes fondamentaux de l'ASEAN au regard de la question de la Mer Orientale témoigne encore une fois de la solidarité et du consensus au sein de l'ASEAN afin de continuer de faire valoir le rôle central de cette dernière en ce qui concerne les problèmes importants de la région.

Ces principes montrent que la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale sont une préoccupation commune des pays aséaniens ainsi que des autres pays de la région comme du monde, et que le problème en Mer Orientale n'est qu'un problème bilatéral entre plusieurs pays aséaniens et la Chine.

En cette conjoncture où la situation en Mer Orientale a connu des évolutions complexes ayant une incidence sur la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité de la navigation maritime dans la région, la proclamation de ces principes réaffirme la position de l'ASEAN qui est de demander aux parties concernées de respecter et d'observer les engagements régionaux et le droit international dans leur conduite en Mer Orientale.

Les actes violant ces principes auront une influence sur l'ASEAN. Avec le principe de l'ASEAN de considérer la Mer Orientale comme un problème général de cette association, tous ses membres doivent assumer la responsabilité de régler les différends par des mesures pacifiques, dans le respect du droit international et de l'UNCLOS 1982, la pleine application de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et l'élaboration prochaine d'un Code régional de conduite en Mer Orientale (COC) en vue d'assurer la paix, la stabilité et la sécurité en Mer Orientale.

Depuis qu'il est membre de l'ASEAN, le Vietnam s'est toujours efforcé et a constamment contribué au maintien de la solidarité et du rôle central de l'ASEAN. Le Vietnam a notablement participé à la valorisation du rôle de l'Association comme l'édification de la Communauté de l'ASEAN, le renforcement de la liaison et de la connectivité régionale, la réduction des écarts de développement, le développement durable et global, le renforcement des relations avec les partenaires, ainsi que la valorisation du rôle central de l'ASEAN dans la structure régionale en formation.

Avec d'autres pays, le Vietnam privilégie le rôle positif et actif de l'ASEAN dans l'édification d'un environnement de paix, de sécurité, de stabilité et de coopération dans la région, notamment en garantissant le respect des principes du droit international, le règlement pacifique des différends et le non recours à la force.

La position du Vietnam sur le problème de la Mer Orientale est pleinement conforme à celle commune à l'ASEAN. Lors de la 45e Conférence des ministres des AE de l'ASEAN, du Sommet de l'Asie de l'Est et du Forum régional de l'ASEAN (ARF) qui ont récemment eu lieu à Phnom Penh (Cambodge), le ministre vietnamien des AE Pham Binh Minh a exprimé sa préoccupation devant les récentes évolutions complexes en Mer Orientale, notamment les violations de souveraineté - en particulier des droits sur le plateau continental et la zone économique exclusive des pays côtiers, tout en soulignant que les pays doivent respecter les principes du droit international et l'UNCLOS 1982, dont les règles sur le respect de la zone économique exclusive et du plateau continental des pays côtiers, le non recours à la force et le règlement pacifique des différends, la pleine application de la DOC et l'élaboration prochaine du COC.

Plus que jamais, les pays aséaniens doivent faire preuve d'un esprit élevé de responsabilité, maintenir et renforcer la solidarité, valoriser le rôle et les contributions de l'ASEAN concernant les problèmes prioritaires pour celle-ci comme pour la région, notamment dans l'édification de la Communauté, la promotion de la liaison et de la connectivité régionale, l'institution d'un environnement de paix, de stabilité, de sécurité et de coopération, le renforcement des relations avec les partenaires, l'adaptation effective aux défis émergents..., ce pour la paix, la stabilité, la sécurité, la coopération et le développement dans la région.

Le Vietnam estime qu'en qualité de président de l'ASEAN en 2012, le Cambodge fera tout son possible et contribuera activement au maintien de la solidarité au sein de l'ASEAN comme à la valorisation du rôle central de cette dernière dans le règlement des problèmes régionaux.

VNA