Le Vietnam demande à la Chine de retirer tous ses navires de la zone économique exlusive du Vietnam

Vendredi, 23 août 2019 à 14:55:27
 Font Size:     |        Print
 

La porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Lors de la conférence de presse périodique donnée l’après-midi du 22 août à Hanoï, la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a répondu à des questions de correspondants sur la réaction du Vietnam face au retour du groupe de navires Haiyang Dizhi 8 dans la zone économique exclusive du Vietnam.

« Ces derniers jours, le groupe de navires de recherche Haiyang Dizhi 8 de la Chine est revenu et a continué ses actes de violation grave de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam, déterminés selon la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 », a-t-elle indiqué.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que le Vietnam avait contacté la Chine à plusieurs reprises sur cette question et lui avait demandé de mettre fin immédiatement à ses violations, de retirer tous ses navires de la zone économique exclusive du Vietnam, de s’abstenir de tout acte susceptible d’aggraver les tensions, de complexifier la situation, de menacer la paix, la stabilité et la sécurité en Mer Orientale comme dans la région.

Lê Thi Thu Hang a affirmé que les forces maritimes compétentes vietnamiennes continuaient d’exercer et de défendre la souveraineté, le droit souverain et la juridiction du Vietnam conformément au droit international et à la loi vietnamienne.

« Avec une volonté de défendre ses droits et intérêts légitimes, de contribuer à la paix, à la stabilité et à la sécurité régionale et internationale, le Vietnam est toujours prêt à résoudre les désaccords par la voie pacifique, selon le droit international », a souligné Lê Thi Thu Hang, avant d’appeler les pays concernés et la communauté internationale à contribuer activement et substantiellement au maintien de l’ordre, de la paix, de la sécurité dans la région, ainsi qu’à la sécurité, à la sûreté et à la liberté de navigation et de survol ; à respecter le principe de primauté du droit en Mer Orientale, à agir selon le droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982.

En réponse à la question de correspondants concernant un premier exercice entre l’ASEAN et les États-Unis dans le golfe de Thaïlande, Lê Thi Thu Hang a indiqué qu’un exercice maritime entre l’ASEAN et les États-Unis aurait lieu du 2 au 6 septembre 2019, selon une convention entre les ministres de la Défense de l’ASEAN et des États-Unis en 2018. « En tant que membre de l’ASEAN, le Vietnam participera à cet exercice », a-t-elle annoncé.

VNA/NDEL