Vers un bel essor du partenariat intégral Vietnam-UE

Mardi, 06 août 2019 à 09:15:34
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à gauche) et la vice-présidente de la Commission européenne Federica Mogherini, le 5 août à Hanoi. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam souhaite renforcer sa coopération intégrale à long terme avec l’UE, contribuant significativement à la paix et à la stabilité dans la région et dans le monde.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc, en recevant le 5 août à Hanoi la haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a hautement apprécié les contributions actives de la vice-présidente de la Commission européenne au bon développement des relations Vietnam-UE ces derniers temps, comme en témoigne la récente signature des Accords de libre-échange et de protection de l’investissement entre les deux parties le 30 juin dernier.

Se réjouissant des nouvelles avancées du partenariat intégral Vietnam-UE, le PM Nguyên Xuân Phuc a salué l’efficacité des mécanismes de comité mixte pour matérialiser l’Accord de partenariat et de coopération intégrale Vietnam-UE (PCA) et de dialogue sur les droits de l’homme, ainsi que les efforts des deux parties pour l’entrée en vigueur dans les meilleurs délais de l’Accord de partenariat volontaire sur l’application des réglementations forestières, de gouvernance et d’échanges commerciaux Vietnam-UE (VPA/FLEGT).

Le chef du gouvernement vietnamien a demandé au Parlement européen de ratifier bientôt les Accords de libre-échange et de protection de l’investissement Vietnam-UE afin de créer un nouvel élan à la coopération bilatérale et d’affirmer l’engagement des deux parties à promouvoir le commerce libre.

Comme la coopération vietnamo-européenne a connu des résultats remarquables dans la défense et la sécurité, le PM Nguyên Xuân Phuc a suggéré aux deux parties de signer prochainement un accord-cadre de partenariat en les matières au service de la paix, de la coopération et du développement commun.

Le dirigeant vietnamien a aussi proposé à l’UE de continuer à aider le Vietnam dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) afin de faire retirer rapidement le « carton jaune » que l’UE lui avait infligé. Il a appelé la partie européenne à favoriser l’accès des entreprises vietnamiennes au marché européen, en particulier dans les secteurs de l’agriculture et de l’aquaculture.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a plaidé pour le renforcement des relations UE-ASEAN et UE-Vietnam dans les cadres multilatéraux en 2020, année où le Vietnam assumera la présidence tournante de l’ASEAN et commencera son mandat en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour 2020-2021.

Le Vietnam prend en haute estime le soutien de l’UE pour la liberté, la sécurité et la sûreté de la navigation en Mer Orientale, a indiqué le PM Nguyên Xuân Phuc, avant de proposer à la partie européenne de continuer à attacher de l’importance à la primauté du droit international et au règlement pacifique des différends. Cela contribuera à maintenir la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité de navigation et de survol en Mer Orientale.

Pour sa part, la vice-présidente de la Commission européenne Federica Mogherini a salué les efforts du gouvernement vietnamien et du PM Nguyên Xuân Phuc en particulier pour dynamiser les relations Vietnam-UE dans des domaines aussi divers que l’économie, la culture, le travail et la cybersécurité.

Elle a affirmé que le Vietnam figurait toujours parmi les priorités de la politique extérieure de l’UE.

À propos des Accords de libre-échange et de protection de l’investissement Vietnam-UE, la responsable européenne a souhaité que ces documents servent de base solide pour renforcer la coopération intégrale à long terme entre les deux parties. Les deux accords, a-t-elle poursuivi, témoignent de la volonté des deux parties de soutenir la libéralisation du commerce et de promouvoir leurs relations sur les plans de l’économie, du commerce et de l’investissement.

Federica Mogherini a aussi réaffirmé la position ferme de l’UE sur le dossier de la Mer Orientale. Selon elle, il importe de respecter strictement le droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, et de garantir la liberté de navigation et de survol dans la région qui est considérée comme une ligne maritime importante pour l’UE, l’Asie et le monde en général.

La vice-présidente de la Commission européenne s’est dite convaincue que le Vietnam assumerait avec succès l’année prochaine ses rôles de président de l’ASEAN et de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mandat 2020-2021.

L’UE s’engage à poursuivre sa coordination étroite et efficace avec le Vietnam, notamment en ce qui concerne les questions régionales et internationales d’intérêt commun et la promotion des relations bilatérales, a conclu Federica Mogherini.

Vue générale de la rencontre entre le ministre vietnamien de la Défense Ngô Xuân Lich et la vice-présidente de la Commission européenne Federica Mogherini. Photo : mod.gov.vn

* Le même jour, la vice-présidente de la Commission européenne Federica Mogherini a rencontré le général Ngô Xuân Lich, ministre vietnamien de la Défense, pour évaluer l’efficacité de la coopération vietnamo-européenne depuis l’établissement des relations diplomatiques bilatérales en 1990.

Les deux responsables sont convenus de promouvoir les liens Vietnam-UE dans la défense et la sécurité, sur la base du droit international et des engagements communs. Cela permettra de favoriser la mise en œuvre de la Stratégie d’intégration internationale du Vietnam et de la Stratégie globale de l’UE, ainsi que de garantir la paix, la stabilité et le développement dans la région et dans le monde.

Ngô Xuân Lich et Federica Mogherini se sont aussi engagés à œuvrer ensemble dans le règlement des défis de sécurité en Asie et ailleurs, tout en veillant à l’application complète des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et de l'Agenda « Femmes, Paix, et Sécurité ».

Ils ont salué l’achèvement des négociations d’un accord-cadre de participation qui permettra au Vietnam de participer aux opérations de gestion de crise menées par l’UE.

Les deux parties ont décidé d’intensifier leur participation à la garantie de la liberté de navigation et de survol, ainsi que de renforcer leur coopération dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU et la résilience aux défis traditionnels et non traditionnels tels que la recherche et le sauvetage, la lutte contre la piraterie, la criminalité organisée et la contrebande. Tout doit être conforme au droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982.

Les deux parties ont jugé nécessaire de partager des expériences en matière de cybersécurité, notamment en ce qui concerne la Convention de Budapest sur la cybercriminalité et l’application du droit international dans le cyberespace. Ils ont souligné l’importance de renforcer la compréhension mutuelle et de soutenir la structure régionale de sécurité dirigée par l’ASEAN et les autres mécanismes de coopération multilatérale dans la sécurité en Asie, sans oublier de multiplier les programmes de formation et de coopération dans la gestion des crises régionales.

Le Ministère vietnamien de la Défense soutient la volonté de l’UE de participer aux structures de défense et de sécurité de la région Asie-Pacifique. L’UE, quant à elle, appelle le Vietnam, en tant que président de l’ASEAN en 2020, à poursuivre ses contributions importantes au maintien de la paix et de la stabilité et au développement de la région.

Ngô Xuân Lich et Federica Mogherini se sont mis d’accord pour organiser des consultations périodiques sur la défense et la sécurité afin d’améliorer l’efficacité de la coopération vietnamo-européenne dans ce domaine.

NDEL