AMM-52 : les réunions se multiplient

Vendredi, 02 août 2019 à 16:46:40
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale du 26e Forum régional de l'ASEAN, le 2 août à Bangkok. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Une délégation vietnamienne conduite par le Vice-Premier ministre (PM) et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a participé au 26e Forum régional de l'ASEAN (ARF) à Bangkok, le 2 août, dans le cadre de la 52e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN (AMM-52).

Dans son discours prononcé lors de cet événement, le vice-PM et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a hautement apprécié le rôle et l’utilité de l’ARF dans l’amélioration du dialogue et de la coopération sur des questions de sécurité et de politique présentant un intérêt commun et visant à faire face aux défis régionaux.

Afin d’intensifier l’adaptabilité à l’environnement de sécurité en rapide évolution, le responsable vietnamien a suggéré de définir une nouvelle vision du développement de l’ARF, parallèlement à la refonte des méthodes de fonctionnement du forum, l’objectif étant d’ici 2020.

Le vice-PM Pham Binh Minh a exprimé son point de vue sur l'importance de la paix, de la stabilité et du respect du droit dans la région et dans le monde. Il a applaudi les récents progrès réalisés dans la péninsule coréenne, notamment les sommets entre les dirigeants des États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), et a exprimé l'espoir que les parties maintiendront la dynamique de progrès et poursuivront le dialogue afin de résoudre leurs différends.

En ce qui concerne la question de la Mer Orientale, le responsable vietnamien a reconnu l'avancement des négociations du Code de Conduite en Mer Orientale (COC) e. Cependant, il a déclaré que les développements dans la région, notamment les mouvements unilatéraux et les incidents graves se déroulant dans la Mer Orientale, suscitent toujours de vives inquiétudes, en particulier des actes qui ont gravement violé les droits souverains et de juridiction des pays côtiers.

Le vice-PM Pham Binh Minh a proposé aux pays concernés de faire respecter le droit international, dont les droits et intérêts des États côtiers, conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, de respecter pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de maintenir un environnement favorable aux négociations afin de parvenir à un Code de conduite en Mer Orientale efficace et concret.

Les ministres de l'ASEAN, quant à eux, sont convenus de poursuivre pleinement et efficacement la mise en œuvre du plan d'action de Hanoï de 2010, de la déclaration de vision du Forum et de ses accords antérieurs, en mettant l'accent sur les domaines prioritaires de la recherche et du sauvetage, de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, de la sécurité maritime et de la non-prolifération et de l’élimination des armes de destruction massive, du maintien de la paix et de la résilience aux nouveaux défis de sécurité tels que la cybersécurité.

Ils ont adopté les déclarations de l’ARF sur la paix et la sécurité, la lutte contre le terrorisme et la violence extrémiste, ainsi que les plans d'action pour 2019-2020 comprenant des activités et des séminaires sur différents thèmes liés à la sécurité.

Face aux changements rapides survenus dans le monde et dans la région, les ministres de l'ASEAN ont décidé de continuer à mettre en œuvre des mesures visant à améliorer l’ARF, afin d'aider le forum à conserver son rôle et à renforcer sa capacité d'adaptation aux défis actuels. Ils ont indiqué qu'ils examineraient l'énoncé de vision de l’ARF et le plan d'action de Hanoï de 2010 pour définir les nouvelles orientations de développement du forum dans la nouvelle période.

Lors de leurs discussions sur des questions internationales et régionales, les ministres ont pris acte des progrès enregistrés dans la péninsule coréenne, estimant qu'il s'agissait d'une contribution importante à l'objectif à long terme de la paix, de la stabilité et de la dénucléarisation de la péninsule. Ils ont souligné l'importance du dialogue et de la coopération dans la résolution des différends et de la volonté de respecter les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les responsables aséaniens ont également échangé leurs points de vue sur les nouveaux défis en matière de sécurité, tels que le terrorisme et la violence extrémiste, la sécurité nucléaire, la cybersécurité, les catastrophes naturelles et le changement climatique.

Vue générale de la 20e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN+3. Photo : VNA.

* Le même jour, le Vice-PM et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh a assisté à la 20e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN+3 (Chine, Japon et République de Corée).

Lors de sa prise de parole, le vice-PM vietnamien Pham Binh Minh a salué les efforts d’élargissement de la coopération de l’ASEAN+3 dans la connectivité numérique, le commerce électronique, ou la ville intelligente, en vue de réduire l’écart de développement, de promouvoir le développement des macros, petites et moyennes entreprises, la sécurité alimentaire, et la résilience aux catastrophes naturelles et aux épidémies.

Le Vice-PM Pham Binh Minh a affirmé que le Vietnam participait et continuerait de participer activement à la promotion et à la valorisation du rôle du processus de l’ASEAN+3, pour la paix, la stabilité et la coopération pour le développement en Asie de l’Est.

Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN+3, quant à eux, ont réaffirmé le rôle important de l’ASEAN+3 dans le processus de promotion de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la prospérité en Asie du Sud-Est et ont reconnu des résultats de la mise en œuvre du Plan du travail de l’ASEAN+3 de la période 2018-2022.

Les ministres ont souligné le soutien du système du commerce multilatéral libre et égal et ont exprimé leur inquiétude sur les tensions commerciales et le protectionnisme pour le développement économique.

Ils ont réaffirmé la détermination à achever bientôt les négociations de l’accord de partenariat économique intégral régional et ont reconnu le renforcement des activités d’aide pour le développement des macros, petites et moyennes entreprises, la poursuite du déploiement efficace de l’Initiative de Chieng Mai (CMIM) et encourage le renforcement du rôle du Bureau macroéconomique (AMRO)…

À cette occasion, les ministres ont salué l’approbation de l’Objectif stratégique de développement financier ASEAN+3 à l’occasion des 20 ans de coopération financière ASEAN + 3.

Les ministres ont soutenu la proposition à adopter la Déclaration des dirigeants au Sommet de l’ASEAN+3 fin cette année sur la connectivité des liens pour promouvoir le développement durable des infrastructures.

Ils ont exprimé leur soutien pour la poursuite des efforts de dialogue diplomatique pour s’orienter vers la paix et la dénucléarisation sur la péninsule coréenne.

Les délégués de la 9e Conférence des ministres des Affaires étrangères des pays participant au Sommet d'Asie de l'Est. Photo : BQT.

* Vendredi toujours, la 9e Conférence des ministres des Affaires étrangères des pays participant au Sommet d'Asie de l'Est (EAS) a eu lieu à Bangkok, en Thaïlande, réunissant les chefs de la diplomatie des 10 pays membres de l’ASEAN et de huit pays partenaires que sont l’Australie, la Chine, l’Inde, le Japon, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande, la Russie et les Etats-Unis.

La délégation vietnamienne était conduite par le vice-PM et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh.

Lors de la séance, le vice-PM Pham Binh Minh a précisé que les récents évènements dans la région demandaient une plus grande implication de l’EAS. Bien qu’appréciant les efforts du pays président de l’EAS, le vice-PM vietnamien souhaite renforcer la co-présidence de l’ASEAN, de l’ASEAN+3 et de l’ARF, tout en soulignant que l’EAS pourrait soutenir les collaborations maritimes et les connexions régionales.

Vis-à-vis des préoccupations sur la Mer Orientale partagées par les pays participants, Pham Binh Minh a confirmé que le Vietnam avait un droit légitime sur les îles Spratleys et Paracels. Il a souligné l’importance de renforcer la confiance, de faire preuve de retenue et de s’abstenir de tout acte susceptible d’envenimer la situation. Pham Binh Minh a insisté sur la nécessité de ne pas militariser cette zone, de ne pas recourir à la force ou de menacer d’y recourir, de respecter le droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 et la DOC et de rapidement parvenir à un COC.

Etant coordinateur et président de l'EAS cette année, la Thaïlande a choisi comme sujets de débats le renforcement de la coopération dans le cadre de l’EAS, la connectivité de l’ASEAN, la protection de l'environnement, la gestion des catastrophes et de la sécurité, des problèmes de santé mondiaux, les épidémies et la coopération marine…

La conférence a également permis de discuter de la préparation du 14e Sommet d'Asie de l'Est qui se tiendra en novembre prochain en Thaïlande, à l’occasion du 35e Sommet de l'ASEAN.

NDEL (Source : VNA)