Le Vietnam soutient la coopération accrue entre l’ASEAN et ses partenaires

Jeudi, 01 août 2019 à 17:36:05
 Font Size:     |        Print
 

Les délégués à la réunion des ministres des Affaires étrangères ASEAN - États-Unis. Photo : BQT.

Nhân Dân en ligne - Dans le cadre de la 52e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM-52) et de ses événements connexes en Thaïlande, le Vice-Premier ministre (PM) et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a participé les 31 juillet et 1e août à une série de Conférences ministérielles entre l’ASEAN et ses partenaires.

ASEAN - États-Unis

Lors de la Conférence des ministres des Affaires étrangères ASEAN - États-Unis, le Vice-PM vietnamien Pham Binh Minh a souligné l’importance du partenariat stratégique ASEAN - États-Unis.

Il a affirmé la volonté du Vietnam de se coordonner étroitement avec les autres pays membres de l’ASEAN pour promouvoir les liens entre l’ASEAN et les États-Unis, à fortiori dans le commerce, l’investissement, l'innovation technologique, l'adaptation à la 4e Révolution industrielle, l'énergie et les infrastructures.

Le dirigeant vietnamien a également profité de cette occasion pour faire part de ses inquiétudes face aux évolutions complexes de la situation en Mer Orientale. Il a insisté sur la nécessité de consolider la confiance entre les parties concernées, de faire preuve de retenue et de s’abstenir de tout acte susceptible d’aggraver la situation ou de porter atteinte à la souveraineté et aux intérêts légitimes des pays côtiers. Selon lui, la non-militarisation, le non-recours à la force et l’observation stricte du droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), sont indispensables au règlement des litiges dans cette région maritime.

Le Vice-PM Pham Binh Minh a aussi appelé à l’achèvement rapide d’un Code de Conduite en Mer Orientale (COC) effectif et juridiquement contraignant.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, de son côté, a affirmé que les États-Unis étaient toujours un ami et un partenaire fiable de l’ASEAN. Les États-Unis, a-t-il poursuivi, soutiennent les efforts du bloc dans le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région.

Photo de famille entre les ministres des Affaires étrangères des pays de l'ASEAN et de la Russie. Photo : BQT.

ASEAN - Russie

Lors de la Conférence des ministres des Affaires étrangères ASEAN - Russie, les chefs de la diplomatie ont salué le rehaussement des relations ASEAN - Russie au niveau d’un partenariat stratégique à la fin de l’année dernière. Ils sont convenus de dynamiser la coopération entre les deux parties dans des domaines aussi divers que la lutte contre le terrorisme, la sécurité énergétique, la cybersécurité, l’agriculture, l’économie, le commerce, le tourisme, l’éducation, le développement des petites et moyennes entreprises et les échanges populaires.

Les responsables aséaniens et russes ont également décidé d’étudier la possibilité d’intensifier la collaboration entre l’ASEAN et l’Union économique eurasiatique, d’appliquer pleinement la Déclaration ASEAN - Russie sur la garantie de la sécurité dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Ils ont jugé nécessaire d’établir un mécanisme de dialogue entre l’ASEAN et la Russie en matière de technologies de l’information et de la communication.

ASEAN - Nouvelle-Zélande

Lors de la Conférence des ministres des Affaires étrangères ASEAN - Nouvelle-Zélande, les ministres aséaniens ont hautement apprécié la volonté de la Nouvelle-Zélande de resserrer ses liens étroits avec l’ASEAN par le biais des Stratégies de la population et de la prospérité. Ils ont remercié la Nouvelle-Zélande pour son soutien efficace accordé ces derniers temps aux pays membres du bloc, en particulier dans l’éducation, les échanges populaires et la résilience aux changements climatiques.

Les chefs de la diplomatie de l’ASEAN et de la Nouvelle-Zélande sont convenues de stimuler leur coopération dans de nouveaux secteurs tels que les énergies renouvelables, les infrastructures, le transport aérien, l’investissement, l’économie numérique, l’agriculture et la pêche.

Lors de sa prise de parole, le Vice-PM vietnamien Pham Binh Minh a noté que le Vietnam travaillerait activement avec les autres pays membres de l’ASEAN pour approfondir la coopération multiforme et mutuellement avantageuse entre l’association et ses partenaires, dont notamment la Russie et la Nouvelle-Zélande. Selon lui, le secteur maritime, l’économie, le commerce, l’investissement, l’éducation, l’économie numérique, l’adaptation à la 4e Révolution industrielle, le développement durable, le tourisme et les échanges populaires devraient figurer parmi les domaines phares de cette coopération.

À propos du dossier de la Mer Orientale, le Vice-PM Pham Binh Minh a réaffirmé les principes convenus par l’ASEAN, avant d’appeler les parties concernées à faire preuve de retenue, à s’abstenir de recourir à la force ou de menacer d’y recourir, à éviter tout acte susceptible d’aggraver les tensions et à respecter strictement le droit international, à commencer par la CNUDM 1982. Il importe aussi d’appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et à parvenir rapidement à un COC conforme au droit international.

Partageant le même point de vue que la partie vietnamienne, les délégués aséaniens, russes et néo-zélandais ont déclaré soutenir la position et le rôle central de l’ASEAN dans le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Mer Orientale.

Photo de famille entre les ministres des Affaires étrangères des pays de l'ASEAN et de la Chine. Photo: BQT.

ASEAN - Chine

La question de la Mer Orientale a dominé la réunion à Bangkok entre les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de la Chine.

Saluant l’avancement des négociations du COC, les chefs de la diplomatie ont insisté sur l’importance de consolider la confiance entre les parties concernées pour maintenir la paix, la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale. Les ministres de l’ASEAN ont plaidé pour une observation stricte du droit international et la mise en place d’un COC effectif et juridiquement contraignant.

Outre le sujet de la Mer Orientale, les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de la Chine ont cherché des mesures pour porter les échanges commerciaux bilatéraux à 1 000 milliards de dollars et les investissements réciproques à 150 milliards de dollars d’ici 2020. Ils se sont aussi mis d’accord pour stimuler la coopération entre le bloc et la Chine dans des domaines aussi divers que l’économie numérique, le commerce électronique, l’innovation et l’adaptation à la 4e révolution industrielle, la connectivité et le développement durable et les échanges populaires.

Photo de famille entre les ministres des Affaires étrangères des pays de l'ASEAN et du Japon. Photo: BQT.

ASEAN - Japon

En tant que représentant du pays coordinateur des relations ASEAN - Japon pour la période 2018-2021, le Vice-PM vietnamien Pham Binh Minh a affirmé que les relations entre l’ASEAN et le Japon n’avaient cessé d’être renforcées ces 45 dernières années, contribuant significativement à la promotion de la paix, de la sécurité et de la prospérité dans la région.

Le Vice-PM Pham Binh Minh a salué les avancées du partenariat stratégique et de la coopération intégrale ASEAN-Japon, notamment dans les domaines intitulés « partenaires pour la paix et la stabilité », « partenaires pour la prospérité », « partenaires pour la qualité de vie » et « partenaires de cœur ».

Il a également apprécié la Déclaration commune adoptée lors du 21e Sommet ASEAN - Japon, à l’occasion du 45e anniversaire de l’établissement des relations bilatérales, laquelle témoigne de l’engagement des deux parties à promouvoir leur partenariat et leur coopération intégrale.

Concernant les orientations futures de la coopération ASEAN - Japon, le chef de la diplomatie vietnamienne Pham Binh Minh et ses homologues aséaniens ont suggéré d’intensifier la collaboration au sein des forums dirigés par l’ASEAN, afin de contribuer à la promotion du dialogue, à l’instauration de la confiance et à la résilience aux défis imposés à la paix, à la sécurité et à la stabilité de la région.

Ils ont en outre appelé à accélérer les négociations de l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) et à renforcer la coopération bilatérale dans l’économie, les échanges culturels et populaires, l’adaptation aux changements climatiques, le soin des personnes âgées, la promotion du développement durable et la protection de l’environnement.

Le Vice-PM vietnamien Pham Binh Minh a déclaré souhaiter que le Japon continue à soutenir la position de l’ASEAN sur la Mer Orientale et à contribuer à l’édification d’une Mer Orientale pacifique et stable pour la coopération et le développement commun.

Pour sa part, le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Koko a affirmé que l’ASEAN était une priorité de la politique extérieure du Japon, avant de souligner l’engagement de son pays à promouvoir une coopération plus étroite avec le bloc régional.

Il a souhaité que les deux parties intensifient leur coopération selon les principes fondamentaux de l’ASEAN et la stratégie « Indopacifique libre et ouverte » du Japon.

Le ministre japonais a aussi exprimé la volonté de son pays de dynamiser sa coopération avec l’ASEAN dans les domaines d’intérêt commun, notamment dans le développement durable, les infrastructures, l’édification de villes intelligentes et la résilience aux changements climatiques.

Le Vice-PM vietnamien Pham Binh Minh était aussi présent aux réunions des ministres des Affaires étrangères entre l’ASEAN et des autres partenaires que sont l’Australie, l’Inde, l’Union européenne, la République de Corée et le Canada.

NDEL