Le Vietnam s’engage à assurer un bel avenir pour les enfants

Jeudi, 21 novembre 2019 à 17:49:08
 Font Size:     |        Print
 

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies, prend la parole lors de la cérémonie. Photo : BQT.

Nhân Dân en ligne - L’ASEAN et le Vietnam en particulier s’efforcent toujours de créer un environnement favorable au développement des enfants et des jeunes.

C’est en ces termes que s'est exprimé l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies, lors d’une cérémonie tenue le 20 novembre à New York pour célébrer le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant des Nations Unies.

Dans son discours, l’ambassadeur vietnamien Dang Dinh Quy a aussi affirmé l’engagement de l’ASEAN à faire de son mieux pour renforcer les mécanismes de dialogue, de partenariat et de coopération visant à promouvoir et à garantir les droits des enfants tant au niveau régional que mondial. Cela contribuera significativement à la construction d'un avenir pacifique, durable et prospère au profit des enfants.

Dans ce sens, l’ASEAN a lancé plusieurs initiatives comme l’élaboration du Plan d'action régional sur l’élimination de la violence à l'encontre des enfants et la création du Forum des enfants de l'ASEAN dans le but de créer un environnement favorable au développement des enfants et des jeunes.

Placée sous les auspices de l’Assemblée générale des Nations Unies, la célébration annuelle de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant coïncide avec la Journée internationale de l'enfance.

Cette année, l’événement a vu la participation des délégués de 193 États membres de l'ONU, des hauts fonctionnaires des Nations Unies, des ambassadeurs de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) et des représentants de nombreuses organisations concernées.

Il s’agissait d’une bonne occasion de faire le bilan des trois décennies de la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant et de déterminer les nouvelles orientations et mesures concrètes pour promouvoir et mieux garantir les droits de l'enfant.

Les délégués ont tous affirmé leur engagement à agir au profit des enfants, à écouter leurs voix et à protéger leurs rêves.

Pour rappel, la Convention relative aux droits de l'enfant est un traité international adopté par l’Assemblée générale des Nations unies le 20 novembre 1989 dans le but de reconnaître et protéger les droits spécifiques des enfants. Élargissant aux enfants le concept de droits de l'homme tel que prévu par la Déclaration universelle des droits de l'homme, elle introduit le concept d'intérêt supérieur de l'enfant, principe général d'interprétation juridique relevant du droit international privé et consacrant le passage de l'enfant d'objet de droit à sujet de droit.

Jusqu’à présent, la Convention est le document sur les droits de l’homme le plus ratifié (par 196 États).

Le Vietnam est le premier pays en Asie et le deuxième du monde à avoir signé cette Convention en 1990. Depuis cette date, le pays a mis tout en œuvre pour matérialiser ses engagements et a obtenu de très bons résultats. Aujourd’hui, le taux de mortalité infantile et des moins de 5 ans est stable et se maintient autour de 18,39‰. La malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans a diminué de moitié (24,6%). Le droit de scolarité est garanti auprès de 95% des enfants.

NDEL

  Partager cet article