Stimuler les échanges commerciaux Vietnam-Myanmar

Mercredi, 18 septembre 2019 à 17:29:15
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale de la 10e réunion du sous-comité mixte Vietnam-Myanmar sur le commerce, le 17 septembre à Nay Pyi Taw. Photo: congthuong.

Nhân Dân en ligne - Les échanges commerciaux entre le Vietnam et le Myanmar ont progressé de manière positive ces dernières années, mais restent encore modestes et en deçà du potentiel de chaque pays.

C’est ce qu’on a appris lors de la 10e réunion du sous-comité mixte Vietnam-Myanmar sur le commerce, tenue le 17 septembre à Nay Pyi Taw sous la coprésidence du vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce Trân Quôc Khanh et de son homologue birman Aung Htoo.

Lors de la réunion, les deux parties ont évalué l’efficacité de la coopération vietnamo-birmane dans l’économie, le commerce et l’investissement ces derniers temps, notamment depuis la 9e réunion du sous-comité mixte Vietnam-Myanmar sur le commerce en 2017. Elles ont également discuté des orientations et mesures concrètes pour dégager les obstacles entravant le renforcement de la coopération bilatérale.

Les vice-ministres Trân Quôc Khanh et Aung Htoo sont convenus de créer un nouvel élan à la coopération vietnamo-birmane dans l’économie, le commerce et l’investissement afin de mieux exploiter le potentiel de chaque pays.

Comme le Vietnam et le Myanmar sont les économies les plus dynamiques de la région, les deux vice-ministres ont jugé nécessaire pour les deux pays d’accélérer les réformes administratives pour favoriser le développement de leurs entreprises et promouvoir leur intégration internationale.

Ils ont aussi décidé d’élargir la coopération dans les domaines d’intérêt commun tels que la banque, la finance, la douane, l’agriculture, la sylviculture, l’aquaculture, le commerce des produits agricoles, l'interconnexion des transports ou le tourisme.

Le vice-ministre vietnamien Trân Quôc Khanh a proposé à la partie birmane de faciliter l'accès des produits vietnamiens au marché birman et de créer les meilleures conditions possibles aux entreprises vietnamiennes en activité au Myanmar. Le Vietnam, a-t-il poursuivi, souhaite bénéficier du soutien des autorités birmanes dans l’organisation des programmes de promotion commerciale au Myanmar.

Le vice-ministre birman Aung Htoo, de son côté, a promis de travailler en étroite collaboration avec les services birmans concernés pour résoudre les difficultés que rencontrent les investisseurs vietnamiens.

Il a souligné la détermination du Myanmar à perfectionner ses cadres juridiques et à améliorer son environnement d’affaires et d’investissement afin de stimuler ses échanges avec le Vietnam sur les plans de commerce et d’investissement.

Le Myanmar souhaite s’inspirer des expériences vietnamiennes dans l’intégration à l’économie internationale, l’amélioration du climat de l’investissement et le développement des entreprises, a noté Aung Htoo.

Il a aussi plaidé pour une coordination plus étroite entre son pays et le Vietnam au sein des forums multilatéraux et des mécanismes de coopération sous régionale comme l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), l’ASEAN, l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP), la réunion de la sous-région du Grand Mékong (GMS), la Stratégie de coopération économique Ayeyawady-Chao Phraya-Mekong (ACMECS), la coopération Mékong-Lancang, etc.

En 2018, les échanges commerciaux Vietnam-Myanmar ont atteint 860 millions de dollars, soit une croissance de 3,8% en glissement annuel. Sur ce total, la valeur des exportations vietnamiennes vers le Myanmar s’est établie à 702,1 millions de dollars. Le Vietnam est devenu le 9e partenaire commercial du Myanmar dans le monde.

Rien qu’au cours des huit premiers mois de cette année, les échanges commerciaux Vietnam-Myanmar se sont élevés à 631,6 millions de dollars (+6,1%), dont 471,2 millions de dollars d’exportations vietnamiennes.

Le Vietnam exporte vers le Myanmar des produits d’acier, des téléphones et des pièces détachées, des fils et câbles électriques, des machines, des matériaux de textile-habillement et des moyens de transport, et en importe des fruits et légumes, des métaux, des produits aquatiques, du bois et des produits en bois.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: