Vitalité d’un village en banlieue de la capitale Hanoï

Lundi, 26 août 2019 à 17:16:03
 Font Size:     |        Print
 

Un spectacle de danse « Thiên ha thai binh » au village de Chu Xa, commune de Van Duc. Photo : NVM/NDEL.

Nhân Dân en ligne – Les terres d’alluvions de Van Duc sur la rive du fleuve Rouge (en banlieue de la ville de Hanoï) ne sont pas seulement fertiles, mais contiennent également des sédiments culturels des populations vietnamiennes à travers des périodes historiques.

C’est cet endroit où la légende et la réalité se sont mêlées comme un courant d’eau souterrain s’écoulant et formant une culture préservée et transmise par des générations, ce qui crée des valeurs invariables dans le changement et le développement des villages riverains de la capitale Hanoï.

Située sur la rive gauche du fleuve Rouge, à l’Ouest de Hanoï, la commune de Van Duc, compte actuellement environ 2 000 foyers et près de 10 000 habitants vivant dans 5 villages : Trung Quan 1, 2, 3, Chu Xa et Son Hô. Ces anciens villages, formés depuis longtemps sur les terres d’alluvions du Fleuve Rouge, gardent intacts des vestiges, avec trois maisons communales, deux pagoges, un ancien tombeau reconnu en tant que vestige culturel et historique national. Ces vestiges ont créé un complexe d’ouvrages achitecturaux très typiques de ces terres d’alluvions du fleuve Rouge, plus particulièrement ceux au village de Chu Xa, lieu où est né le génie Chu Dông Tu, étant le symbole de la tradition d’échange commercial des anciens Vietnamiens, également l’un des « Quartre immortels » de la croyance culturelle traditionnelle du Vietnam.

Un groupe d’adolescents participe à la représentation du spectacle de danse « Thiên ha thai binh ». Photo : NVM/NDEL.

La maison communale de Chu Xa dédiée au génie Chu Dông Tu, l’un des quatre immortels du Vientam, a une position importante parmi les 72 temples riverains du fleuve Rouge dédiés au génie Chu Dông Tu, puisqu’il s’agit du village natal de Chu Dông Tu lié à la légende de l’amour énernel du pauvre pêcheur Chu Dông Tu et la fille du roi Hùng, princesse Tiên Dung, étant l’une des plus poétiques du folklore vietnamien. C’est dans ce vilage riverain du Fleuve Rouge qu’ils se marièrent et firent fortune et apportèrent la prospérité et la vie aisée aux habitants.

À Van Duc–Chu Xa, tous les villageois, des personnes âgées aux jeunes enfants sont fiers de parler vonlontiers de l’ancienne figure de danse de leur village intitulé « Thiên ha thai binh » (littéralement le pays pacifique), évoquant une grande vision des anciens. Cette figure de danse de culte d’une terre riveraine n’est représentée chaque année qu’à l’occasion de la fête du village au début du printemps pour rendre hommage au génie Chu Dông Tu, en inculquant la piété filiale aux jeunes, le travail laborieux et actif en surmontant tous les défis pour une meilleure vie. En plus des rites, des festivals et des jeux populaires attrayants, le spectacle de danse « Thiên ha thai binh » est le point culminant le plus attendu par des villageois comme des visiteurs.

Selon le chef du village de Chu Xa, Chu Van Hà, cette ancienne danse de culte s’est perdue peu à peu pendant la période de guere en raison des difficultés socio-économiques et elle a été reconstituée en 1991.

L’ancienne figure de danse de culte exprime l’aspiration et le souhait à la paix, à la prospérité et au bonheur des agriculteurs. Elle est devenue connue à l’occasion de la célébration du Millénaire de Thang Long-Hanoi en 2010 et en participant chaque année au Festival d’anciennes danses de Hanoi au début du printemps au service des Hanoïens et des visiteurs au monument commémoratif du Roi Ly Thai Tô, a -t- il fait savoir.

Ce sont des valeurs culturelles traditionnelles transmises par des générations qui ont créé un beau mode de vie de la commune de Van Duc. Actuellemnt, ce village sur les terres d’alluvions du fleuve Rouge est un point phare et devenu un village exemplaire dans l’œuvre de l’édification de la nouvelle ruralité.

Récememnt, le projet « Bioagriculture-Ville verte » réalisé par l’organisation « Les arts construisent la communauté - ABC (Arts build communities) est mis en œuvre dans la commune de Van Duc pour créer une communauté étroitement liée et unanime pour la protection des valeurs communes et d’un espace public. À la première étape, ce projet contribuera à l’amélioration de la prise de conscience de la commuanuté via des activités de plantation d’arbres, la protection de l’environnement, la réalisation des fresques sur les métiers traditionnels relatifs à l’agriculture ainsi qu’à la civilisation du riz aquatique.

TIÊN CUONG/NDEL