Ngô Bao Châu, lauréat de la médaille Fields

Jeudi, 22 mai 2014 à 15:09:08
 Font Size:     |        Print
 

La présidente indienne Pratibha Patil (à gauche) remet la médaille Fields au professeur Ngô Bao Châu.

Nhân Dân en ligne - Le 19 août 2010, le Professeur Ngô Bao Châu est devenu le premier Vietnamien à gagner la médaille Fields, la plus haute récompense internationale dans le domaine des mathématiques . Avec cette récompense, le Vietnam est devenu le 2 e nbsp; pays asiatique (après le Japon) ayant un lauréat de cette médaille prestigieuse . En particulier, Ngô Bao Châu est le premier scientifique d’un pays en voie de développement à se voir attribuer ce prix remis tous les 4 ans.

C'est la première fois qu'un professeur vietnamien reçoit ce prix, considéré comme le Nobel des mathématiques, décerné tous les 4 ans aux meilleurs mathématiciens mondiaux âgés de moins de 40 ans.

La présidente indienne Pratibha Patil a remis, lors de la séance inaugurale du 26e Congrès international des mathématiciens (CIM-26), le 19 août à Hyderabad, capitale de l'Andhra Pradesh, Etat du Sud de l'Inde, l'une des 4 médailles Fields 2010 au professeur Ngô Bao Châu, binational puisque récemment naturalisé français. Les 3 autres lauréats sont le Français Cédric Villani, l'Israélien Elon Lindenstrauss et le Russo-suédois Stanislav Smirnov, selon les organisateurs. L'événement a réuni plus de 3.000 mathématiciens du monde entier du 19 et au 27 août à Hyderabad.

Ngô Bao Châu est bien connu pour sa recherche du lemme fondamental qui est considérée "comme l'une des 10 plus belles découvertes scientifiques de l'année".


La présidente indienne Pratibha Patil (5ème à droite), le professeur Ngô Bao Châu (4ème à gauche) et les autres lauréats de la médaille Fields au CIM 2010.


Ngô Bao Châu (devant, 1er à droite) lors de la cérémonie de remise du Prix de recherche Clay de l'Institut de mathématiques Clay des Etats-Unis, en 2004.


Le Professeur Châu et sa mère, Trân Luu Van Hiên, à Amsterdam, Pays-Bas.


Ngô Bao Châu (2e à gauche), et ses coéquipiers, participant aux 30e Olympiades internationales de mathématiques, en Allemagne en 1989.

Lors de la cérémonie de remise des prix, un représentant du CIM dans son discours, a déclaré: «Le professeur Ngô (Ngô Bao Châu) a mis en avant la preuve du lemme fondamental, une partie importante dans la vision des mathématiques que Robert Langlands, qui a travaillé à l’Institut de haute recherche Princeton (New Jersey, Etat-Unis), a exposé dans les années 1960. Le programme de Langlands relie tous les domaines des mathématiques modernes. Tel que défini par son nom, le lemme fondamental est seulement une question technique, mais il avait mystifié de nombreux mathématiciens au cours des dernières décennies. Le résultat du Prof. Chau a aidé les scientifiques à résoudre l'ensemble du programme de Langlands».

A cette occasion, le président Nguyên Minh Triêt et le Premier ministre Nguyên Tân Dung ont adressé leurs "félicitations chaleureuses" à Ngô Bao Châu

Dans sa lettre, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a écrit: «Au nom de la République socialiste du Vietnam, je vous envoie, à vous ainsi qu’à votre famille, mes plus chaleureuses félicitations».

«Ce prix est une reconnaissance du monde pour ses grandes contributions au secteur des mathématiques. Cette gloire est une fierté pour le système d’éducation, les organisations de recherche, les professeurs et les enseignants du Vietnam, de France et des États-Unis. Ce prix permet également au monde de connaître le Vietnam, un pays capable de conquérir le sommet des sciences», a affirmé le Premier ministre.

Né en 1972 à Hanoi, Ngô Bao Châu est le fils unique d'un père prof.-Docteur ès sciences mécaniques et d'une mère prof.-Docteur en médecine.

Il a pu, dès l'âge de 15 ans, compte tenu de ses aptitudes en mathématiques, intégrer une classe spéciale réservée aux élèves doués pour les maths et l'informatique à l'École supérieure des sciences naturelles, relevant de l'Université nationale de Hanoi.

En 1988, en classe de première, ce surdoué des équations obtient une médaille d'or aux Olympiades internationales de mathématiques (OIM) à Canberra (Australie). Avec en prime la note maximale : 42/42.

Un an plus tard, en terminale, il remporte à nouveau une médaille d'or de ce concours, à Brunswick (Allemagne).À l'âge de 18 ans, il bénéficie d'une bourse pour étudier à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris.

Après l'École normale supérieure (ENS), il poursuit ses études et obtient en 1997 une thèse à l'Université Paris-Sud, sous la direction de Gérard Laumon. Professeur à l'Université Paris-Sud (France) depuis 2005, Ngô Bao Châu travaille aussi à l'Institut d'études avancées (IAS) de Princeton (États-Unis) et enseignera à partir de septembre 2010 à l'Université de Chicago (États-Unis).

Le mathématicien vietnamien a déjà remporté plusieurs prix internationaux.

En 2004, il a reçu, avec Gérard Laumon, le Prix de recherche Clay de l'Institut de mathématiques Clay des États-Unis pour la preuve du "Lemme fondamental pour les groupes unitaires".

En 2005, à seulement 33 ans, Ngô Bao Châu est le plus jeune Vietnamien à avoir obtenu le titre de Professeur, à titre exceptionnel car sans passer par le chemin classique de sélection.

Il a également décroché en 2007 le prix du Centre de recherche mathématique d'Oberwolfach en Allemagne, réservé aux jeunes mathématiciens d'Europe, et celui de l'Académie française en 2008.

Récemment vérifiée par les experts du domaine, cette démonstration de plus de 150 pages a été citée en décembre dernier dans le magazine américain Times «comme l'une des 10 plus belles découvertes scientifiques de l'année», rappelle l'Université de Paris-Sud dans un communiqué.

Ngô Bao Châu travaille actuellement à l'Institut de haute recherche de Princeton et, en même temps, est professeur à l'Institut de mathématiques du Vietnam et l’Institut des sciences et de technologie du Vietnam. Il travaillera à la Faculté de Mathématiques de l'Université de Chicago à partir de septembre 2010.

Bien que travaillant à l'étranger, ces dernières années, Ngô Bao Châu a consacré du temps à l'enseignement et la formation des mathématiciens vietnamiens.

Sa médaille Fields est non seulement une fierté pour lui-même et le Vietnam, mais ouvre également de nouvelles possibilités et perspectives pour le développement de mathématiques dans le pays à l'avenir.

La médaille Fields est décernée tous les 4 ans aux meilleurs mathématiciens mondiaux âgés de moins de 40 ans. Dans son histoire de plus de 70 ans, ils ne sont que 48 à l'avoir reçu dont 4 viennent d'Asie (3 Japonais et un Américain d'origine chinoise).

HUU TUÂN/VNP