Poème: Infortunée

Jeudi, 05 juin 2014 à 09:48:06
 Font Size:     |        Print
 

Passé le quinze après le Têt, à la venelle
Une branche de pêcher était par la porte jetée
Une abeille solitaire autour d’une fleur fanée
Passe rapidement, empressée ?


Cơ nhỡ

Đã qua rằm tháng giêng
Cành đào quăng trước ngõ
Con ong nào cô đơn
Cuống quýt bên hoa úa?

Đào chẳng còn mật ngọt
Ong vẫn sục vẫn đòi
Đào đâu còn hương sắc
Mà ong say miệt mài?

Ôi con ong cơ nhỡ
Giữa mùa xuân ngẩn ngơ
Phải chăng đào đã hứa?
Ong đã nguyện cùng hoa?


Infortunée

Passé le quinze après le Têt, à la venelle
Une branche de pêcher était par la porte jetée
Une abeille solitaire autour d’une fleur fanée
Passe rapidement, empressée?

Bien que la fleur n’ait plus de nectar
L’abeille fouille encore et demande quand même
La fleur est sans parfum ni beauté
Quelle raison pour l’abeille de tomber ivre?

Oh pauvre abeille infortunée
Dans le printemps agité tu es si hébétée
Est-ce vrai que la fleur a promis
Et un serment avec elle tu as prêté?

VU TU NAM/Traduit par LÊ VAN NGHIA/CVN