Hôi An parmi les destinations les moins chères du monde en 2019

Lundi, 14 janvier 2019 à 10:13:20
 Font Size:     |        Print
 

L’ancienne ville de Hôi An. Photo: DH/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le site web Post Office Travel Money du Royaume-Uni a récemment publié une prévision des destinations touristiques les moins chères du monde en 2019, dont la vieille ville de Hôi An, province de Quang Nam.

Cette opinion est basée sur les coûts de huit produits de première nécessité pour les touristes : un repas pour deux, une tasse de café, une bouteille de bière, un Coca-Cola, un verre de vin, une bouteille d’eau, de la crème solaire et un insectifuge.

Avec un coût total de 86,87 de dollars, Hôi An se classe au 11e rang parmi les 48 villes enquêtées. Concrètement, il faut payer 2,35 dollars pour une tasse de café filtre, 3,3 dollars pour une bouteille de bière locale, 2,35 dollars pour une bouteille ou une canette de Coca-Cola/Pepsi et 6,6 dollars pour un verre de vin (175 ml) dans un café ou un bar.

Dans un supermarché, le coût d’une bouteille d’eau minérale de 1,5 litre est de 0,71 dollar, 5,65 dollars pour de la crème solaire et 2,35 dollars pour un insectifuge. Les visiteurs ne doivent dépenser que 63,56 dollars pour un dîner à trois plats pour deux, comprenant une bouteille de vin.

Les trois destinations les moins chères de la liste sont Sunny Beach en Bulgarie (45,01 dollars), Marmaris en Turquie (56,52 dollars) et Algarve au Portugal (62,61 dollars).

L’ancienne ville de Hôi An

Aux XVI et XVII siècles, le port commercial de Hôi An était un centre de commerce du Vietnam. Les bateaux étrangers venaient en grand nombre pour les foires commerciales annuelles qui duraient de 4 à 6 mois. Dans la ville de Hôi An, les commerçants japonais, chinois, hollandais et indiens avaient établi leurs comptoirs ou leurs quartiers d’habitation permanente.

Par chance, l'ancienne ville a été préservée presque intact malgré toutes les guerres et c'est une des rares villes du Vietnam ou l'on peut contempler des monuments architecturaux anciens de plusieurs générations : maison commune, pagode bouddhique, siège social, maison de culte des ancêtres, d’habitations, ponts, puits, tombeaux ou quais.

Avec la vie quotidienne de ses habitants, les activités culturelles et les vieilles coutumes, Hôi An reste un musée vivant de l’architecture et du mode de vie urbain de cette époque.

Le 4 décembre 1999, Hôi An a été inscrit dans la liste des patrimoines mondiales de l'Humanité.

La ville a récemment été classée par CNN comme l'un des 16 endroits les plus relaxants du monde, et s’est classée 8e parmi les 15 meilleures villes du monde élues par les lecteurs du magazine Travel & Leisure.

NDEL