Tasting France 2018 : Les vins et spiritueux français présentés aux Vietnamiens

Jeudi, 05 avril 2018 à 16:27:47
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary (à droite), a apprécié l'organisation de la dégustation. Photo: CVN

Nhân Dân en ligne - La 9e édition de Tasting France 2018, grand rendez-vous de la dégustation de spécialités culinaires françaises, de vins et spiritueux, s’est déroulée les 2 et 3 avril à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, en présence d’une vingtaine de producteurs et négociants français.

Les produits agroalimentaires français ont une place de choix dans l’esprit des consommateurs vietnamiens. Les vins et spiritueux venus de l’Hexagone notamment, dominent ce marché en expansion depuis un certain nombre d’années. "En 2017, nous avons enregistré une croissance exceptionnelle de nos exportations de vins et spiritueux à destination du Vietnam, de l’ordre de 20% en volume et de près de 10% en valeur par rapport à l’année 2016", a informé l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, lors de son discours d’ouverture de cette grande dégustation, qui s’est déroulée pour la première fois à l’ambassade de France.

En effet, le marché vietnamien est en plein essor en termes de consommation de produits importés. Ce potentiel suscite un grand intérêt auprès des producteurs et négociants, qui cherchent petit à petit à conquérir cette destination à haut potentiel. "Le marché vietnamien est dans une phase ascendante. Les Vietnamiens connaissent de plus en plus de produits nouveaux et de qualité. On importe déjà vers le Vietnam. Maintenant, on essaie de s’implanter davantage", a partagé Nicolas Mandon du groupe A.E DOR, qui propose des cognacs de 30 à 50 ans d’âge.

Un producteur de vins français explique la saveur exceptionnelle de ses produits aux partenaires vietnamiens. Photo: CVN

Lieu de rencontre et d’échange entre futurs partenaires

Tastin'France s’inscrit dans les activités de Business France au Vietnam, qui visent à offrir de nouvelles opportunités de coopération entre entreprises françaises et partenaires vietnamiens. Cette dégustation a créé l’occasion pour les entreprises importatrices et distributeurs vietnamiens à l’affut de produits de qualité d’origine française de se rencontrer. "Les vins français sont les produits phares de notre entreprise et jusqu’à maintenant, ils font partie d’une des gammes les plus consommées. C’est la première fois que nous participons à un événement qui nous apporte la possibilité de déguster différents produits, afin de choisir les meilleurs à importer. Nous apprécions aussi l’organisation professionnelle de cette dégustation", a déclaré Hoàng Trung Thành, responsable des vins et spiritueux à l’entreprise d’importation Da Lôc.

De leur côté, les producteurs et négociants ont aussi accordé de l’importance à cet événement. Certains d’entre eux étaient présents lors des éditions précédentes et réitèrent cette année avec l’édition 2018. "Le potentiel du marché vietnamien est remarquable. C’est pour cela qu’on continue à venir, on espère se développer dans ce pays. La réglementation ne facilite pas toujours les choses mais on s’accroche et j’espère qu’on y arrivera", a précisé Emilie Godefroy, de la maison de négoce de Schröder & Schÿler, propriétaire des vins du Château Sigognac déjà présents sur l’offre de boissons Vietnam Airlines.

Marché potentiel mais pas moins concurrentiel

En dépit de son grand potentiel, le marché vietnamien est très compétitif. Avec la pénétration en masse de différents vins du monde dans le marché, comme les vins italiens, australiens ou d’Amérique Latine. Ceci devrait pousser les producteurs et négociants français à repenser davantage leur stratégie afin de défendre la position méritée des vins et spiritueux français auprès des consommateurs vietnamiens. "Nous devons choisir les produits de plus en plus adaptés à la cuisine des pays importateurs. Au Vietnam par exemple, votre gastronomie est assez épicée. Une sélection de vins blancs, rouges ou rosés avec plus de fraicheur intéressera les consommateurs", a expliqué Stéphane Kandler, propriétaire de la maison de Château Tourril. En effet, en plus de leur image prestigieuse, les vins français ont su modeler leurs prix afin de s’adapter au mieux à la forte concurrence sur le marché des vins et spiritueux mondial.

Les réglementations sont aussi une barrière pour les exportateurs français: "C’est un marché très compétitif et très concurrentiel. La règlementation est un peu difficile pour les nouveaux arrivants comme nous. Ce n’est pas évident d’ouvrir les portes, de passer les barrières réglementaires. C’est le challenge principal", a confié Mme Godefroy.

Les difficultés sont indéniables pour l’implantation des vins et spiritueux français, mais pour un marché en développement et à fort potentiel comme le Vietnam, ils n’hésiteront pas à s’investir davantage auprès des potentiels acheteurs et consommateurs. Ce qui fait la singularité des vins français dans le monde, c’est leur élégance et leur complexité. C’est difficile à distinguer pour un débutant, mais quand on commence à connaître les vins, on retrouve une explosion de saveurs qu’on ne retrouve pas dans les autres vins du monde.

CVN/NDEL