Le «nem», symbole de la cuisine et de la culture vietnamiennes au Sénégal

Jeudi, 22 mars 2018 à 04:03:43
 Font Size:     |        Print
 

Le nem est devenu un symbole de la gastronomie et de la culture vietnamiennes au Sénégal. Photo: VTV

Nhân Dân en ligne - Le «nem» est l’une des spécialités culinaires les plus connues du Vietnam. À 13.000 km de là, dans un pays africain, les «nems» sont depuis longtemps un mets très populaire.

Dans les petites rues de Dakar, capitale du Sénégal, il n’est pas difficile de trouver des marchands ambulants de «nems», un plat vietnamien très prisé par beaucoup d’habitants.

Thomas Gomis, propriétaire de la marque «Nem Saveur d’Asie», à Dakar, a partagé : «les Sénégalais apprécient le goût du «nem». A mon avis, ce plat est vraiment apprécié en raison de sa saveur exceptionnelle».

L’apparition du «nem» au Sénégal est liée à la guerre indochinoise et au colonialisme. Au début du XXe siècle, la France a envoyé au Vietnam plus de 60.000 soldats des colonies françaises d’Afrique, dont des Sénégalais. Certains d’entre eux ont parfois épousé des Vietnamiennes et les ont ramenées dans leur pays natal après la guerre. Parmi elles Doan Kim Hoan, qui a ouvert une petite boutique au marché Kermel, le plus grand marché de Dakar, pour nourrir ses 7 enfants.

Madame Claire Gomis, l’une des filles de Doan Kim Hoan, a confié : «Ma maman s’est dit : pourquoi ne pas essayer de faire connaître aux Sénégalais des plats vietnamiens ? Et elle a décidé de faire des +nems+».

Comme Doan Kim Hoan, plusieurs autres femmes vietnamiennes ont vendu des «nems» au marché. Grâce à ces petits commerces, de nombreuses familles vietnamo-sénégalaises ont pu surmonter leurs difficultés et élever leurs enfants.

Aujourd’hui, on peut trouver des «nems» dans les rues mais aussi dans des restaurants, à des prix abordable. Le nem est devenu un symbole de la gastronomie et de la culture vietnamiennes sur cette terre africaine.

CPV/NDEL