La maison d’hôte a le vent en poupe à Hôi An

Lundi, 15 janvier 2018 à 09:45:09
 Font Size:     |        Print
 

Les touristes qui optent pour un hébergement chez l’habitant sont accueillis comme des membres de la famille et partagent leur quotidien. Photo : Minh Hoa/VOV

Nhân Dân en ligne - Le tourisme chez l’habitant est de plus en plus recherché par les touristes avides d’expériences humaines enrichissantes et rares. A Hôi An, plusieurs familles proposent aux touristes une immersion de quelques jours pour découvrir leur quotidien.

Les touristes qui optent pour un hébergement chez l’habitant sont accueillis comme des membres de la famille et partagent leur quotidien. Ils vont au marché, se rendent sur les rizières, à la pêche, travaillent le jardin, ou apprennent à cuisiner ou à chanter des airs folkloriques. Ces activités leur permettent de s’approprier, la durée de leur séjour, les coutumes et le style de vie des habitants de la vieille cité de Hôi An.

Lê Ngoc Thuân a été l’un des premiers à se lancer dans cette nouvelle forme de tourisme dans le village littoral d’An Bàng à Hôi An : « Pour séduire les touristes, il est nécessaire de préserver les traditions culturelles de la communauté. Ces voyageurs d’un nouveau genre veulent être immergés dans la culture locale et partager des moments authentiques avec les habitants. »

A l’occasion du Nouvel An, de nombreuses familles du petit village d’An Bàng ont accueilli des touristes étrangers. Ce tourisme est une source de revenus supplémentaire. Depuis sa création en 2010, les conditions de vie de la population locales se sont nettement améliorées.

Truong Thi Cuom, une villageoise, déclare : « Auparavant, mon fils et moi étions maçons. C’était un travail très pénible. Mon fils a décidé de transformer notre maison en gîte pour les touristes et depuis notre vie est bien plus confortable. Les touristes européens sont plus nombreux en hiver car c’est une période de vacances pour eux. En moyenne, nous gagnons 20 millions de dongs par mois. Il y a de plus en plus de villageois qui ouvrent leur maison aux touristes. »

Il y a 7 ans, les habitants de Hôi An étaient très peu nombreux à accueillir les touristes. Aujourd’hui, les 320 sites répertoriés proposent plus de 1.200 chambres. Des emplois stables ont été créés. Nguyên Van Son, vice-président du comité populaire municipal, précise : « Les autorités municipales ont souhaité réglementer ‘ l’hébergement chez l’habitant’ et imposent aux familles accueillantes d’habiter avec les personnes hébergées et de partager avec elles leur quotidien. »

En proposant aux touristes de partager avec la population locale de véritables moments de partage et de convivialité, les autorités de Hôi An espèrent séduire les voyageurs des quatre coins du monde épris d’authenticité et de culture.

MINH HOA/VOV/NDEL