Légendes sur le Banh Chung et le Banh Day

Mercredi, 16 avril 2014 à 18:50:49
 Font Size:     |        Print
 

Le Banh Chung et le Banh Day.

Nhân Dân en ligne - Banh Chung et Banh Day sont les deux spécialités du peuple vietnamien. Leur naissance est liée strictement à la formation et au développement de la civilisation rizicole dans le delta du fleuve Rouge.

Selon les légendes depuis l'époque des rois Hung, un prince qui s'appelait Lang Lieu a fait le Banh Chung et le Banh Day pour présenter au Roi - son père. Le Banh Chung est de forme car­rée, représentant la Terre, et le Banh Day de forme ronde, représentant le Ciel. Le Roi a bien apprécié ces deux plats, qui, selon lui, traduisent la philosophie de toute une culture nationale.

Depuis, les Vietnamiens, où qu'ils vivent, éprouvent un attachement parti­culier à ces deux spécialités du pays. En effet, pendant les jours de fête du Nouvel An lunaire, on peut noter la présence du Banh Chung sur l'autel ancestral de toutes les familles vietnamiennes. Il s'agit là d'un plat original. En fait, seulement avec les ingrédients simples et très familiaux: riz gluant, dolique vert, viande de porc, feuilles du maranta, les Vietnamiens ont crée un plat synthétisant le goût des ingrédi­ents, et qui a la couleur verte des feuilles, l'odeur savoureux du champ de riz en saison de récolte. Le Banh Chung a été exporté dans plusieurs pays en Asie et en Europe, constituant ainsi la fierté des Vietnamiens.

Le Banh Chung.

Avec le Banh Chung, le Banh Day sont également devenus un plat tradi­tionnel à la fois fin et original. De la farine du riz gluant, les mains habiles des Vietnamiens ont donné naissance à une spécialité célèbre, représentatif de la culture du delta du fleuve Rouge.

Lors du processus de développe­ment du pays, le Banh Day a été beaucoup amélioré, et a plusieurs goûts dif­férents. Par exemple, le Banh Day de Quan Ganh n’est pas semblable aux Banh Day populaires qui n'ont pas d'un noyau fait avec des haricots, qui se mangent avec le gio ou le cha (deux plats faits de la viande maigre du porc).

En fait, le Banh Day de Quan Ganh a un noyau, et est très connu depuis longtemps pour son goût délicieux, sa couleur et son odeur très particulière. Le pain est de forme ronde et plate comme un rond d'orange, fait du riz gluant pilonné jusqu'à ce qu'il devienne fin, et au milieu du pain on voit une trace jaune du dolique vert utilisé pour faire le noyau. Chaque pain est enveloppé par un morceau de feuille du bananier qui est glissé et verte, nous donnant ainsi déjà le bon appétit dès la première vue. L'arrachement de cette enveloppe devrait être fait de façon minutieuse, avec de petits morceaux, pour ne pas détruire le pain qui est très adhésif et mince.

Le Banh Day. Photo: bepngon.com

En prenant le pain, on sentit l'odeur savoureuse du riz gluant, associé à celle de la viande, du dolique vert, et le goût des feuilles vertes du bananier. Une fois qu'on goûte le Banh Day, on se sou­viendra toujours d'un plat populaire qui n’est pas trouvable dans toutes les régions. Pourtant, ce plat délicieux n’est pas du tout cher, tout le monde peut ainsi le goûter à son gré.

Lors du processus de développe­ment, avec l'apparition des fast-food, le Banh Chung et le Banh Day revêtent tou­jours la signification des plats tradition­nels, apparus dès l'aube du pays, et qui sont devenus la fierté de tous les Vietnamiens.