Football: carton plein pour 2018 !

Jeudi, 07 février 2019 à 14:35:39
 Font Size:     |        Print
 

Le Vietnam a remporté en décembre 2018 le deuxième Championnat d’Asie du Sud-Est de football - AFF Suzuki Cup - de son histoire. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - L’année 2018 restera dans les annales du football vietnamien avec ses résultats remarquables à la Coupe d’Asie des nations U23, aux 18es Jeux asiatiques et à l’AFF Suzuki Cup. Mieux encore, la sélection nationale a révélé une belle équipe, armée d’une vraie force collective.

En janvier 2018, le Vietnam ouvre le score avec un titre de vice-champion de la Coupe d’Asie des nations U23, disputé en Chine. Le Onze Espoirs a battu d’une manière incroyable les favoris du tournoi: Australie, Iraq et Qatar, pour arriver en finale contre l’Ouzbékistan. Une grande première à ce niveau pour le pays. Lors du match, la vaillance et l’ardeur des "Rouge et Or" semblent faire fondre la neige, au stade de Changzhou transformé en véritable patinoire par le froid hivernal. Les limites physiques des joueurs vietnamiens sont dépassées grâce à leur force mentale. Et même s’ils n’ont pas accédé à la plus haute marche du podium, ils rentrent dans la légende et font figure de champions des cœurs.

Au mois d’août, un conte de fées est écrit par l’entraîneur en chef Park Hang-seo et ses poulains aux 18es Jeux asiatiques disputés en Indonésie. Avec neuf points en trois matchs, le Onze olympique national termine la phase de poule en tête du groupe D qui regroupe trois autres équipes: Japon, Népal et Pakistan. Grâce à ses victoires contre le Barheïn et la Syrie, il est devenu le seul représentant d’Asie du Sud-Est à se qualifier en demi-finales de ces jeux. Du jamais vu dans l’histoire du football national. Si son échec contre la République de Corée en demi-finale laisse un goût amer chez les joueurs, leur parcours laisse entrevoir de l’espoir pour la suite.

Le décembre historique

Le Vietnam a encore une fois fait grand bruit en remportant en décembre le deuxième Championnat d’Asie du Sud-Est de football - AFF Suzuki Cup - de son histoire, après avoir battu la Malaisie en finale sur le score 3-2 lors des matchs aller-retour. Ce titre qui survient dix ans après le triomphe de 2008 permet au Vietnam de gagner cinq points de plus et de se classer au 100e rang du classement mondial de la FIFA. En Asie du Sud-Est, il conserve sa première place, devant les Philippines (116e rang mondial) et la Thaïlande (118e rang).

La FIFA a reconnu en janvier 2019 sur son Twitter la série de matchs sans défaite du Onze vietnamien: 18 matchs consécutifs (10 victoires et 8 matchs nuls). Auparavant, ce record était détenu par la France, championne du monde, avec 15 matchs consécutifs sans défaite (7 victoires et 8 matchs nuls). Le dernier échec de la sélection nationale du Vietnam a eu lieu il y a plus de deux ans. Les "Rouge et Or" se sont inclinés 2-1 face à l’Indonésie lors du match aller en demi-finale de l’AFF Suzuki Cup 2016.

"Le football a renforcé le patriotisme et la fierté nationale", a déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, en recevant fin décembre la sélection nationale et son staff technique. Le chef du gouvernement a félicité l’entraîneur en chef Park Hang-seo, les autres entraîneurs, et en particulier les joueurs, pour leurs efforts au cours de l’AFF Suzuki Cup. Il a demandé au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme de donner des instructions à la Fédération de football du Vietnam (VFF) pour mettre en place des mesures afin que la sélection nationale puisse obtenir de meilleures performances lors des tournois suivants.

Jeunes joueurs de talent

À cette occasion, le Premier ministre a décerné l’Ordre d’Amitié à l’entraîneur en chef Park Hang-seo et l’Ordre du Travail de première classe à l’équipe nationale de football. Le milieu de terrain Nguyên Quang Hai, nommé "Meilleur footballeur de l’AFF Suzuki Cup 2018", s’est vu décerner l’Ordre du Travail de deuxième classe, alors que 15 autres membres de l’équipe ont été décorés de l’Ordre du Travail de troisième classe.

Nguyên Quang Hai (N°19) est capable de rendre les passes "savoureuses" pour ses coéquipiers. Photo: VNA.

"Les résultats du football vietnamien en 2018 sont le reflet des efforts du secteur sportif dans la mise en œuvre de la Stratégie de développement du football vietnamien d’ici 2020, vision 2030", a estimé Lê Hoài Anh, secrétaire général de la Fédération de football du Vietnam. Cette stratégie accorde la priorité à la formation des jeunes sportifs et à la recherche d’entraîneurs afin de pourvoir différents postes dans les sélections de football masculines comme féminines. Beaucoup de clubs ont ainsi créé leurs propres centres de formation, afin d’y accueillir les jeunes talents des quatre coins du pays.

Le Vietnam dispose aujourd’hui de nombreux centres de formations de qualité, dont l’académie HAGL-Arsenal JMG, le Centre de formation des jeunes footballeurs du Fonds vietnamien d’investissement et de développement des talents de football (PVF) et le Centre de formation Hanoï T&T.

Beaucoup de joueurs formés dans ces établissements ont été artisans du succès du Vietnam, dont Nguyên Quang Hai, Dô Duy Manh, Trân Dinh Trong, Quê Ngoc Hai, etc. Parmi eux, s’est distingué le milieu de terrain Nguyên Quang Hai, détenteur du Ballon d’Or du Vietnam 2018, qui a marqué au total dix buts à la Coupe d’Asie des nations U23, aux Jeux asiatiques et de l’AFF Suzuki Cup, sans compter des passes décisives dont celle à l’attaquant Nguyên Anh Duc qui a marqué le but de la victoire des "Rouge et Or" à la 6e minute lors du match retour de la finale de l’AFF Suzuki Cup.

Le journal en ligne Fox Sport Asia considère Nguyên Quang Hai comme l’un des talents du football d’Asie du Sud-Est avec le plus fort potentiel. Mieux encore, ce milieu de terrain fait partie de la liste des dix meilleures jeunes stars du football d’Asie sélectionnés par la Confédération asiatique de football (AFC).

Sur son site web, l’AFC a décrit Quang Hai comme un acteur créatif, doté d’un bon sens de l’espace, capable de réaliser des passes rares presque impossibles pour les autres. Il a également été salué comme un phare dans la jeune et étonnante équipe du Vietnam.

"En 2018, j’ai enregistré des résultats encourageants. Cependant, je ne suis pas encore content de mes performances. Étant jeune footballeur, je dois faire davantage d’efforts. Pour suivre la carrière professionnelle, il faut évoluer au mieux dans les plus grands tournois", a confié le milieu de terrain.

"Nguyên Quang Hai constitue un bel exemple à l’entraînement comme dans la vie quotidienne. Il est fasciné par le football. Sur le terrain, il fait souvent preuve d’une intelligence vive et d’un remarquable flair. Par ailleurs, il n’est pas orgueilleux. Dans l’avenir, il progressera beaucoup", a estimé l’entraîneur Pham Minh Duc.

Vitalité et solidarité

L’entraîneur en chef de la sélection nationale du Vietnam, Park Hang-seo. Photo: VNA.

Selon les spécialistes, les résultats du football vietnamien en 2018 sont dus à une bonne tactique et à une jeune génération de joueurs disposant d’un beau bagage technique. Pourtant, sans l’entraîneur en chef Park Hang-seo, la sélection nationale, le Onze national U23 et l’équipe olympique ne seraient pas au niveau qui est le leur. Ce Sud-Coréen les a pris en charge officiellement le 11 octobre 2017 dans un moment où le football vietnamien avait connu une série de défaites dont celles aux Jeux d’Asie du Sud-Est et l’AFF Suzuki Cup 2016.

Avec sa devise "Le football est un sport d’équipe, et non individuel", il avait émis le vœu de bâtir une équipe disciplinée, bien organisée et préparée à s’adapter à toutes les situations. Cela a apporté au Onze national, ainsi qu’aux sélections Espoirs et olympique, une nouvelle vitalité basée sur la solidarité.

"Je veux dire merci à Park Hang-seo. C’est un entraîneur de qualité qui a un bon comportement et mérite le respect. Il est apprécié par les Vietnamiens. C’est aussi une personne très honnête et sympathique. Monsieur Park a gagné notre confiance", a souligné Lê Khanh Hai, vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme et président de la VFF.

"Beaucoup de personnes m’ont conseillé de m’arrêter à ce pic de ma carrière. Pourtant, je dois tenir ma promesse envers les Vietnamiens, en allant jusqu’au bout de mon contrat qui expirera cette année 2019", a partagé Park Hang-seo. En poursuivant: "Je pourrais obtenir encore plus de succès ou connaître des échecs. Cependant, je n’abandonnerai certainement pas. Je m’efforcerai à faire de mon mieux pour porter haut les couleurs du football vietnamien".

Personnalité de l’année

Une foule en liesse à Hanoï, après la victoire du Vietnam en finale de l’AFF Suzuki Cup 2018. Photo: CVN.

Sur internet, Park Hang-sep est connu en tant qu’héros qui a promu l’image de la République de Corée à l’étranger. Sur son compte facebook, le président sud-coréen Moon Jae-in a écrit: "En voyant l’image des supporters brandissant les drapeaux nationaux du Vietnam et de la République de Corée lors du match retour en finale, je sens que les deux pays sont devenus des amis plus proches grâce au football". Il a espéré qu’à l’avenir il pourra voir encore plus de "belles images" de l’entraîneur Park Hang-seo et ses poulains.

Grâce à ses réalisations exceptionnelles, l’entraîneur Park Hang-seo a été récompensé par le prix de la "Personnalité de l’année 2018" ("Person of the Year 2018"). Il s’agit d’un prix honorifique rendant hommage aux personnes qui ont eu une influence importante sur l’image de la République de Corée, décerné par l’Association sud-coréenne des journalistes.

Le football vietnamien a clôturé l’année 2018 avec un carton plein et a ouvert la route avec beaucoup d’espoirs pour 2019. Après l’AFF Suzuki Cup 2018, c’est la Coupe d’Asie de football 2019 (ASIAN Cup) et les Jeux d’Asie du Sud-Est. Un nouveau parcours historique nous attend. Alors, allez les joueurs, nous sommes tous derrière vous!

PHUONG NGA/CVN