Ouverture du Marathon international 2018 à Dà Nang

Dimanche, 12 août 2018 à 08:23:25
 Font Size:     |        Print
 

Marathon international 2018 à Dà Nang. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Suite au succès des éditions précédentes, la 6ème édition du Marathon international s’est ouverte dans la matinée du 12 août à Dà Nang, ville centrale du Vietnam. 7 000 coureurs en provenance de 52 pays et territoires dans le monde y ont participé.

Organisé par le Comité populaire de la ville de Dà Nang, le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme, et les compagnies World Marathon Tours, Pulse Active, et Manulife, cet événement est le premier marathon professionnel au Vietnam, reconnu par l'IAAF - AIMS (Association internationale des Fédérations d'athlétisme, et l’Association des marathons internationaux et des courses ​de distance). La ville est également connue​ comme ayant l'un des meilleurs parcours de ​marathon en Asie.

Le parcours de cette année a eu quatre catégories : un marathon de 42 km, un semi-marathon de 21 km, une course de 10 km, ​et une marche de 5 km. Le départ est au Parc de la Mer Orientale, puis les ponts emblématiques de la ville, Trân Thi Ly et Thuân Phuoc, avant de longer les plages de My Khê et Man Thai.

Le marathon 2018 a été remporté par le Japonais Suzaki Yuuya chez les hommes, et par la Vietnamienne Pham Thi Hông Lê chez les femmes. En semi-marathon, le Japonais Hiroki Nakajima s'est imposé, ainsi que la Vietnamienne Lò Thi Thanh.

Prenant la parole lors de la cérémonie de remise des prix, Huỳnh Van Hùng, directeur du Service municipal de la Culture, des Sports et du Tourisme de Dà Nang, a affirmé que cet événement s’est déroulé avec succès et a laissé des bonnes impressions aux habitants locaux et aux amis internationaux.

Ayant pour thème « J'aime Dà Nang », il a contribué à promouvoir la pratique du sport et la beauté du Vietnam auprès des touristes étrangers, a-t-il ajouté.

À cette occasion, plus de 225 millions de dôngs avaient été collectés pour les personnes handicapées, les orphelins et les victimes de l’agent orange/dioxine.

NDEL