La sprinteuse Lê Tu Chinh, jeune fierté du sport vietnamien

Dimanche, 22 avril 2018 à 01:10:53
 Font Size:     |        Print
 

Aux SEA Games 29 organisés en 2017 en Malaisie, Lê Tu Chinh a fait forte impression en remportant trois médailles d’or lors de sa première participation. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne - Lê Tu Chinh est actuellement la reine du sprint national, plus précisément des 100 m et 200 m dames. Elle a été élue parmi les dix jeunes figures exemplaires du Vietnam en 2017.

Les 29es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 29), disputés en août 2017 en Malaisie, ont mis en lumière le talent de la jeune athlète vietnamienne Lê Tu Chinh. Dès sa première participation à la plus grande compétition sportive régionale, elle y est devenue une étoile du sprint, après avoir réalisé un fabuleux triplé en or. En effet, elle l’a décroché sur le 100 m (11 sec 56) et le 200 m (23 sec 32), les deux plus prestigieuses épreuves de l’athlétisme. Avec ses coéquipières, elle a battu le record du relais 4 x 100 m dames (43 sec 88) détenu depuis 2007 par la Thaïlande (44 sec 00).

"C’est excellent !", a déclaré Trân Duc Phân, chef adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports et chef de la délégation sportive vietnamienne aux SEA Games 29, en parlant de la performance de Tu Chinh en Malaisie. Selon lui, dix ans après les exploits de la reine du sprint régional Vu Thi Huong, l’athlétisme vietnamien a enfin retrouvé son successeur en courte distance.

L’éclair sur la piste

Quelques journaux et sites Internet d’Asie du Sud-Est l’ont même comparée à "l’éclair" ou à "la tempête" sur la piste.

"En 2017, j’ai eu plus de succès qu’en 2016, où je n’ai remporté l’or qu’aux tournois nationaux ou ceux juniors d’Asie. Je n’avais pas pensé que je pourrais gagner trois médailles d’or dès ma première participation aux SEA Games", a confié Lê Tu Chinh.

Ses efforts et ses performances ont été récompensés par le prix "Jeune figure exemplaire du Vietnam 2017", qui lui a été remis en mars 2018 à Hanoï. Ce prix honore dix individus ayant obtenu d’excellents résultats dans différents domaines, dont de jeunes Vietnamiens étudiant ou travaillant à l’étranger.

Née en 1997, Tu Chinh est la benjamine dans une famille de trois filles. Sa mère est morte alors qu’elle n’avait que six ans. Son père s’est débrouillé tout seul afin de gagner de l’argent pour nourrir les enfants.

L’année 2007 marque un tournant dans la vie de la petite fille, lorsqu’elle a été invitée par l’entraîneuse Nguyên Thi Thanh Huong à pratiquer l’athlétisme. À cette époque, Tu Chinh était encore une fille frêle en dernière année de l’école primaire Tuy Ly Vuong (8e arrondissement), à Hô Chi Minh-Ville. Depuis, elles ne se séparent plus. L’entraîneuse Thanh Huong est devenue la deuxième mère de Tu Chinh. Comme elle a également perdu sa mère à l’âge de 13 ans, Thanh Huong et Tu Chinh ont une relation très spéciale.

Tu Chinh exprime souvent ses sentiments et sa gratitude envers “la mère et l’enseignante” qu’elle respecte le plus. Et ce sont les circonstances difficiles de son enfance, ainsi que l’entraîneuse attentionnée mais non moins stricte Thanh Huong qui ont amené la puissante Tu Chinh sur le chemin de la victoire.

Un stage de longue durée aux États-Unis

Après le Têt traditionnel, Lê Tu Chinh et son entraîneuse Thanh Huong se sont rendues aux États-Unis le 23 février pour suivre un stage de longue durée à l’Académie IMG de Floride.

Lors d’une rencontre avec elles le 22 février, le directeur du Service de la culture et des sports de Hô Chi Minh-Ville, Huynh Thanh Nhàn, a espéré que Lê Tu Chinh emmagasinerait beaucoup d’expériences à l’international et obtiendrait d’excellents résultats lors des Jeux asiatiques (ASIAD) 2018, prévus du 18 août au 2 septembre en Indonésie.

De son côté, la jeune fille a promis de faire tous ses efforts pour obtenir de meilleurs résultats, se classant parmi les trois premiers athlètes lors de cet événement. Et d’ajouter qu’avant son départ pour les États-Unis, elle avait amélioré son niveau d’anglais en vue d’une meilleure adaptation à son nouvel environnement professionnel.

Son stage de longue durée à l’académie américaine durera quatre ans, à partir de février 2018. Pendant ce temps, la reine de la vitesse vietnamienne retournera au pays en août prochain pour participer aux ASIAD en Indonésie, puis en novembre pour le Festival national de l’éducation physique et du sport 2018.

À l’Académie IMG, elle travaillera avec un entraîneur principal et d’autres experts de la santé, de la préparation physique et de la nutrition. Elle aura la chance de participer à des compétitions d’athlétisme aux États-Unis et dans d’autres pays.

VNA/NDEL