Hanoi renforce son partenariat économique avec le Royaume-Uni

Vendredi, 13 octobre 2017 à 09:03:27
 Font Size:     |        Print
 

Le séminaire « Rencontre Hanoi - BBGV : le renforcement du partenariat économique ». Photo : http://baocongthuong.com.vn
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Un séminaire intitulé « Rencontre Hanoi - British Business Group Vietnam : le renforcement du partenariat économique » a été organisé le 12 octobre, à Hanoi, par le Centre de Promotion de l’investissement, du commerce et du tourisme de Hanoi, en collaboration avec le Département des Affaires extérieures (du Ministère des Affaires étrangères) et l’Association des Entreprises du Royaume-Uni au Vietnam (British Business Group Vietnam, BBGV).

De nombreuses questions y ont été discutées, y compris : la situation socio-économique de Hanoi et les opportunités d’affaires qu’elle offre ; les atouts des entreprises britanniques et les secteurs de partenariat prometteurs entre le Royaume Uni et Hanoi ; les formalités administratives vietnamiennes qui encadrent les investisseurs étrangers, notamment en ce qui concerne l’immatriculation des entreprises, la location des terres, le recrutement des travailleurs, les impôts, la douane, etc.

Step Lysaght, ambassadeur adjoint du Royaume-Uni au Vietnam, a constaté que la compétitivité de Hanoï s’était bien améliorée ces 20 dernières années. Il en résulte que la ville est devenue une destination de plus en plus séduisante pour les entreprises britanniques, a-t-il expliqué. Outre des secteurs de partenariat conventionnels tels que la finance et la banque, les entreprises britanniques veulent se lancer dans le secteur de l'assurance à Hanoi, a-t-il ajouté.

Il a particulièrement suggéré que les autorités de Hanoi accélèrent la simplification des formalités administratives, la transparence et la prévisibilité de celles-ci afin de rendre la ville plus attrayante pour les investisseurs et d’augmenter sa compétitivité au niveau régional et international.

Pour sa part, Nguyên Doan Toan, vice-président du comité populaire de Hanoi, a précisé que la ville entendait en général inciter les acteurs étrangers à investir dans ses secteurs clés, dont les technologies avancées et les énergies renouvelables, et ce sous différentes formes telles que les investissements directs à l'étranger (IDE), le partenariat public-privé (PPP) ou bien les investissements privés. Rien qu’avec les entreprises britanniques, Hanoi veut coopérer dans les secteurs financiers et bancaires, l’éducation et la formation, le tourisme, le commerce, les technologies de l’information et les technologies avancées entre autres.

À l’heure actuelle, Hanoi se situe au troisième rang parmi les localités vietnamiennes les plus attractives pour les investissements étrangers, avec dans sa valise 17,4% des projets et 8,7% des capitaux enregistrés du pays. Les capitaux étrangers versés à Hanoi s’élèvent à environ 26,6 milliards de dollars, répartis dans 4.165 dans projets en vigueur. Ces investissements étrangers constituent une motivation importante qui la pousse à atteindre ses objectifs de développement économique et de modernisation, a indiqué Nguyên Doan Toan.

En effet, les projets d’investissements étrangers, dont ceux menés par les investisseurs britanniques, ont contribué de manière considérable dans le développement de la ville, représentant de 12% à 13% de la totalité de ses recettes budgétaires. Le dynamisme de ces acteurs étrangers exerce une influence positive sur les activités d’exportation des entreprises vietnamiennes, la réforme administrative, l’environnement d’affaires et la restructuration des secteurs économiques de Hanoi.

À ce jour, Hanoi compte 66 projets d’investisseurs britanniques en vigueur, pour une valeur totale de 416,7 millions de dollars, ce qui place le Royaume-Uni au 13e rang parmi les pays qui investissent dans la capitale. Ces projets sont répartis comme suit : 17 dans l’éducation et la formation, 15 dans la spécialisation scientifique et technologique, 10 dans les industries manufacturières et le reste dans divers autres domaines.

En 2016, les exportations de Hanoi vers le Royaume-Uni ont atteint 524 millions de dollars, soit 4,9% de la totalité de ses exportations. En sens inverse, ses importations depuis ce marché se sont élevées à 142 millions de dollars, soit 0,6% de ses importations totales.

NDEL