Nouvel An lunaire :

Aller à la pagode - une belle coutume des Vietnamiens des quatre coins du monde

Jeudi, 07 février 2019 à 11:12:02
 Font Size:     |        Print
 

De nombreux Vietnamiens en France sont présents à la pagode Truc Lâm (à Villebon-sur-Yvette, en banlieue de Paris) pour rendre le culte à Bouddha lors du premier jour du Nouvel an lunaire. Photo : Dinh Tuân/NDEL.

Nhân Dân en ligne - L'habitude d'aller à la pagode pendant le Têt traditionnel est un trait culturel traditionnel typique des Vietnamiens et est bien conservée par les résidents vietnamiens à l'étranger, y compris ceux en France.

Le 5 février, soit le premier jour de l'Année du Cochon 2019, une délégation de l'Ambassade du Vietnam en France, conduite par l'ambassadeur Nguyên Thiêp, les chefs des différents organes de représentation du Vietnam ainsi que de nombreux fidèles bouddhistes vietnamiens résidant en France et des amis français sont allés aux pagodes Khuông Viêt et Truc Lâm, en banlieue de Paris, pour rendre le culte à Bouddha et prier pour le bonheur, la paix et la chance pour toute année.

Cela fait plusieurs années maintenant que les Vietnamiens en France se donnent rendez-vous dans ces deux pagodes pour prier pour le bonheur, formuler au Vietnam comme à leurs compatriotes des vœux pour la paix, ou plus simplement, pour sentir l'atmosphère du printemps.

La pagode est un lieu sacré dans la vie spirituelle des Vietnamiens. Ils vont à la pagode pour souhaiter la paix, la tranquillité, la santé, la bonne fortune, etc.

Aller à la pagode est devenu ainsi une activité culturelle immanquable, une belle coutume de tous les Vietnamiens dans comme hors du pays aux premiers jours du Têt traditionnel.

Cérémonie de prière pour le Nouvel an lunaire. Photo : Dinh Tuân/NDEL.

Des plats végétariens sont prêts à servir les fidèles bouddhistes et les visiteurs. Photo : Dinh Tuân/NDEL.

Le vénérable Thich Tâm Huy, bonze supérieur gérant l’Institut bouddhiste Truc Lâm, a confié : « À chaque fois qu’arrive le Têt traditionnel, tous les Vietnamiens, quoi qu’ils fassent, où qu’ils vivent, souhaitent toujours adresser leurs meilleurs vœux de bonheur à leurs proches. C’est pourquoi, ils vont souvent à la pagode aux premiers jours du Nouvel an lunaire pour prier pour de bonnes choses, ou plus simplement, pour chercher la foi, la tranquillité et la paix de leur âme ».

Après les prières, les participants ont pu déguster des plats végétariens préparés par les bonzes.

NDEL