Promotion du travail vis-à-vis des Vietnamiens résidant à l’étranger

Mercredi, 08 août 2018 à 11:30:12
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Depuis la 29ème conférence sur la diplomatie tenue du 22 au 26 août 2016 à Hanoi, la mise en œuvre du programme d’action du Gouvernement dans la réalisation de la Résolution No 36 du Bureau politique relative au travail vis-à-vis des vietnamiens résidant à l’étranger pour la période 2016-2020 a enregistré d’importants résultats.

Le prestige international et la position du Vietnam sont toujours prises en haute considération par la communauté internationale, en permettant des conditions favorables pour l’orientation des diasporas vietnamiennes expatriées vers la Patrie vietnamienne. La puissance et les potentiels du pays contribuent également à promouvoir l’esprit de fierté nationale et de patriotisme, créant de l’« inspiration » pour la communauté vietnamienne à l’étranger qui participe au processus de développement national.

La communauté vietnamienne résidant à l'étranger continue à augmenter en termes de quantité et de qualité. Le nombre d’étudiants, de travailleurs à l'exportation et d’épouses du Vietnam dans les familles étrangères connaît une augmentation appréciable. Environ 4,5 millions de Vietnamiens vivent et travaillent dans 110 pays et territoires. Les 2ème et 3ème générations de la communauté vietnamienne résidant à l'étranger ont de bonnes opportunités d’accéder à l’apprentissage et à la formation dans des institutions localesde haute qualité.

Malgré les avantages, le travail vis-à-vis des vietnamiens résidant à l’étranger est également confronté à de nombreuses difficultés et défis. Les différences de perceptionde chaque membre de la communauté vietnamienne à l’étranger à l’égard des directives et politiques du Parti et de l’État vietnamiens a limité l’efficacité de certaines activités. Le développement du personnel au service des affaires communautaires n’a pas fait l’objet d’une attention suffisante.

Il y a un certain nombre de facteurs tels que la politique migratoire de certains pays et de quelques régions concernant le resserrement de la gestion des immigrants. Les associations communautaires ont vu des problèmes relatifs à la réforme de leur mode de fonctionnement. Les activités d’organisations et d’individus extrémistes dans la destruction des réalisations révolutionnaires du peuple vietnamien ont diminué en fréquence, mais se sont accrues en machiavélisme, en profitant dumanque de connaissance et d’information des petites communautés vietnamiennes résidant à l'étranger.

Toutefois, avec la participation active des organismes nationaux et des corps diplomatiques vietnamiens à l’étranger, la mise en œuvre du programme d’action du Gouvernement vietnamien a obtenu de nombreux résultats positifs à tous les égards.

La recherche et l’institutionnalisation des politiques vis-à-vis des Vietnamiens résidant à l’étranger sont réalisées sous forme de recommandations politiques telles que la concrétisation des conditions de naturalisation et de restauration de la nationalité, la mise en œuvre des projets de recherche pour soutenir les activités religieuses et de croyance de la communauté vietnamienne résidant à l'étranger, la consolidation des statuts juridiques, des politiques et des régimes en faveur des méritants, la promotion de l’enseignement de la langue vietnamienne, etc.

À noter que l’appui à l’intégration de la communauté vietnamienne à l'étranger dans les localités de résidence est l’un des travaux importants des visites de haut niveau des dirigeants du Parti et de l’État vietnamiens.

Les activités d’information et de culture sont promues sous de nombreuses formes, y compris les reportages des journalistes d’origine vietnamienne et des correspondants vietnamiens à l'étranger sur les activités intérieures et les affaires extérieures de la Patrie vietnamienne. De nombreuses activités annuelles ont touché le cœur des vietnamiens résidant à l'étranger tels que « Xuân quê huong » (Printemps au pays natal), les camps d’été, les visites à l’archipel de Truong Sa (Spartley), etc.

En particulier, l’enseignement et l’apprentissage de la langue vietnamienne font l’objet d’une attention spéciale du Parti et de l’État vietnamiens. Des dizaines d’écoles et de classes de langue vietnamienne sont financés pour la construction et la réparation. Des centaines d’enseignants de langue vietnamienne sont formés 60 000 manuels en vietnamien sont décernés aux enfants vietnamiens à l’étranger, et des centaines de bourses universitaires et postuniversitaires sont données aux jeunes résidant à l'étranger désireux de suivre leurs études au Vietnam.

Notamment, dans certains pays et territoires comme la République de Corée, la République tchèque, Taïwan (Chine),etc. le vietnamien est reconnu comme la deuxième langue étrangère dans certaines écoles secondaires.

Outre les ressources « traditionnelles » avec les transferts de devises par les Viêt kiêu (vietnamiens résidant à l’étranger), près de 25 milliards de dollars, les investissements totaux de la communauté vietnamienne expatriée vers la Patrie vietnamienne est estimé à 4 milliards de dollars.

Des conférences et séminaires sont organisés dans le but de concentrer les ressources intellectuelles et financières vietnamiennes d’outre-mer pour résoudre des problèmes spécifiques de chaque localité tels que la conférence « Les Viêt kiêu agissent ensemble pour construire Hô Chi Minh-Ville en une ville développée et durable », « Construction d’un gouvernement intelligent », « Création d’un système de notation administratif national », « Banque d’initiatives », « Rencontre du Premier ministre avec des experts, des intellectuels et des hommes d’affaires vietnamiens à l’étranger », etc.

NDEL