Les jeunes de l’ASEAN promeuvent l'égalité des sexes

Mercredi, 10 octobre 2018 à 11:15:02
 Font Size:     |        Print
 

Dialogue entre les jeunes de l’ASEAN sur l’égalité des sexes, le 10 octobre à Hanoi. Photo : DH/NDEL.

Nhân Dân en ligne - 24 jeunes de l’ASEAN et près de 100 jeunes vietnamiens ont participé ensemble ce mercredi matin au « Dialogue entre les jeunes de l’ASEAN sur l’égalité des sexes » à la Maison verte commune de l’ONU dans la rue Kim Ma, arrondissement de Ba Dinh, à Hanoi.

L'événement a mis en évidence le potentiel de l'engagement des jeunes pour générer un changement social en faveur de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes aux niveaux régional et national.

Le dialogue a conclu une formation de cinq jours pour les représentants des jeunes de l’ASEAN sur l’égalité des sexes qui est organisée du 6 au 10 octobre à Hanoi par l'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes), le Comité central de l'Union de la Jeunesse communiste Hô Chi Minh et le Centre pour les Études sur le développement durable (CSDS), avec le soutien de la Mission du Canada auprès de l’ASEAN.

Le Plan d'action régional de l'ASEAN sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes souligne l'importance de la participation des jeunes à cette question en tant que moyen de générer un changement social en faveur de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes aux niveaux régional et national. Faisant écho à cet esprit, la formation visait à appeler les jeunes au niveau régional à contribuer aux efforts communs pour lutter contre les inégalités de genre dans les pays membres de l’ASEAN.

Des jeunes de l’ASEAN à la formation sur l’égalité des sexes organisée du 6 au 10 octobre à Hanoi. Photo : ONU Femmes.

Mohd Faizul Ilham Ibrahim, l'un des deux représentants de la jeunesse du Brunei, a déclaré : « Il s'agit d'une formation complète sur l’égalité des sexes. Elle nous a permis d’acquérir des expériences pratiques en plus de la théorie. Elle nous offre une large compréhension sur les questions de genre, les défis qui entravent la progression de l’égalité des sexes. En retournant dans mon pays natal, je partagerai ces connaissances avec mes proches et mes amis pour renforcer la sensibilisation et l’action de la communauté en faveur de ce problème ».

Lors de ce dialogue, des jeunes de l’ASEAN et des experts vietnamiens et étrangers ont discuté des défis et des solutions pour parvenir à l’égalité des sexes dans la région d’ici 2030. A l’issus du dialogue, les jeunes participants ont publié une Déclaration commune sur l’égalité des sexes en souhaitant recevoir le soutien de tous les pays membres en la matière.

La responsable du Bureau de l'ONU Femmes au Vietnam, Elisa Fernandez, prend sa parole. Photo : DH/NDEL.

Prenant la parole lors de cet événement, la responsable du Bureau de l'ONU Femmes au Vietnam, Elisa Fernandez, a déclaré : « Je suis très heureuse que certains des jeunes participant à ce dialogue se soient déjà identifiés comme des acteurs du changement. Je vous encourage à maintenir cet état d'esprits après aujourd’hui et tout au long de votre vie, et j'espère que vous serez inspiré en continuant à informer vos amis qui vivent en zone urbaine ou en zone rurale. Je souhaite aussi voir certains d’entre vous continuer à participer à des activités promouvant le développement durable et l’égalité des sexes.

Selon Dôn Tuân Phuong, directeur du Centre d'Études sur le développement durable, les jeunes sont capables de conduire le changement avec créativité et passion. Une fois connectés, ils peuvent apprendre et partager rapidement, et ils s’inspirent mutuellement et inspirent leurs communautés respectives dans la poursuite d’un objectif commun.

Le programme fournit également des petites subventions pour aider les jeunes à partager les connaissances acquises au cours de la formation avec leurs pairs et à lancer des campagnes et des projets dans leurs communautés locales. À la suite de cette formation, au moins 12 projets seront entrepris par des jeunes de l’ASEAN, avec l'appui financier et technique de ce programme pour régler des problèmes de l'inégalité des sexes.

Selon UNDP, 1 femme sur 3 sera victime de violence au cours de sa vie. Et chaque année, 15 millions de filles sont forcées de se marier avant d'avoir 18 ans. Les femmes gagnent 23% de moins que les hommes pour le même travail et ont moins accès au crédit et à la terre.

Même si elles n’ont pas connaissance de ces statistiques, la plupart des femmes en ressentent l’impact et élèvent la voix pour faire bouger les choses. Que ce soit en politique, dans l'éducation, les droits de l'homme ou l'environnement, les femmes font la différence dans leurs communautés, dans leurs pays et dans le monde.

Les femmes sont au cœur de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable (ODD). L'égalité des sexes est à la fois un objectif en soi - l'objectif 5 - et une condition préalable à la réalisation de l'ensemble des 17 ODD. Réaliser ce programme global ne sera pas possible sans investir dans les femmes et les filles.

* ASEAN : Association des Nations de l'Asie du Sud-Est

* ONU : Organisation des Nations unies

* UNDP : Programme des Nations unies pour le développement

DH/NDEL